Comité central du MSM, Pravind Jugnauth

by | Jul 8, 2024 | Actualités, Politique

Le 10e étage du batiment Sun Trust a été pris d’assaut par une vague de sympathisants du MSM en ce samedi 6 juillet 2024. Ils sont venus encourager et écouter le message de leur dirigeant dont le leader du Parti Soleil, Pravind Jugnauth également chef du gouvernement. Ce dernier n’a pas manqué de remercier tous les activistes de son parti qui ont fait le déplacement en grand nombre pour montrer leur allégeance au MSM. Le Premier ministre a débuté son discours par un hommage rendu à deux agents du MSM qui sont décédés durant le mois écoulé.

Puis, le Premier ministre s’est longuement attardé sur les débats entourant le projet de loi sur le financement des partis politiques qui a été presenté au parlement mardi dernier. « Mo le ki ena transparans. Mo le ki eleksion kan ena pou fer, li fer dan enn fason ki korek. Se akoz sa mem ki mo gouvernement ine vine de l’avant avek sa projet de loi la », dixit Pravind Jugnauth. Ce dernier juge deplorable le fait que les membres de l’Opposition ne vont pas voter pour ce projet de loi. « L’opposition pa pe dakor ek sa proze de loi la. Zot pe envi ki servi cash lepep pou finans zot eleksyon. Eski la population dakor ek sa? », se demande-t-il.

Le Chef du gouvernement n’a pas manqué de critiquer la prestation éclaire de Paul Bérenger lors des débats entourant le projet de loi au parlement. « Bérenger ine fer ene guest appearance de 5 minutes dans parlement. Li pe dir li pa pou vote sa projet de loi la ek c’est kan li pou vine au pouvoir ki li pou amenn ene bon la loi lor finansman politik », declare Pravind Jugnauth. Et d’ajouter: « pourtant sa mem Berenger la, dans le passé, li ti dir bizin vine ek ene la loi au plus vite kan li ti pe commente affaires des coffres-forts de Navin Ramgoolam».

Le PM dit ne pas comprendre les agissements de Paul Bérenger qui prétende qu’il a les mains propres. Le Premier ministre devait aussi lancer : « Lot kou kan nou pe revini, nou bizin gagn bon mazorite pou nou kapav kontigne met lord dan sa pei-la. »

Le leader du parti soleil a également commenté les agissements du leader de l’Opposition Arvin Boolell au parlement. « Arvin Boolell pe fer cinema. Zot pe fer tout pou ki zot exclus dans parlement pou zot kpav tire ene capital politique ».

Pravind Jugnauth affirme qu’il y a une instabilité au sein de l’Opposition. « Avan ti ena alliance MMM/PMSD/Reform Party. Apre ine vine MMM/PMSD/PTr. Ensuite, ine vine MMM/PTr/ND. Aster nou pe tann dir zot pou ale fer alliance ek Rezistans ek Alternative. Zot pa koner ki zot envi fer ». Le PM déplore également le fait qu’en quatre ans, il y a eu quatre leaders de l’Opposition notamment Arvin Boolell puis Xavier-Luc Duval, ensuite Shakeel Mohamed pour finalement être remplacé par la première cité.

Poursuivant sa lancée, le Premier ministre dit constater que ses adversaires sont en train d’utiliser les augmentations de prix de certaines commodités pour attaquer le gouvernement.  « Je ne dis pas le contraire. Il est vrai que le prix de plusieurs commodités a connu une hausse. Cela ne concerne pas notre pays uniquement. Le conflit Russo-Ukrainien est une des raisons qui explique cette flambée de prix au niveau international».

L’augmentation des prix sous le règne du PTR

Dans la même foulée, le Premier ministre est revenu sur l’époque où le PTR était au pouvoir, et a démontré comment les prix ont grimpé de manière significative. En 2005, dit-il un pain maison coûtait Rs 1.35, tandis qu’en 2014, il était passé à Rs 2.70, soit une augmentation de 100%. La farine a également connu une hausse de 113% pendant la période de règne du PTR, selon Pravind Jugnauth. Le lait en poudre, qui était à Rs 100 le kilo, est monté à Rs 210. Le gaz ménager, qui se vendait à Rs 214 en 2005, est passé à Rs 330 en 2024, et le poulet congelé, de Rs 67 à Rs 142, soit une hausse de plus de 100%.

Le comble, selon lui, est le sucre, qui coûtait Rs 5.08 le demi kilo en 2005 , a atteint Rs 30.20 en 2014, marquant une augmentation de 494%. De même, le prix de l’essence est passé de Rs 25 à Rs 49.50, presque une augmentation de 100%, et le diesel, de Rs 17.25 à Rs 41.17, soit une hausse de 140%, sous le règne du PTR. « Sa bann augmentation la montrer ki consideration PTr ena pou la population. Pourtant sa lepok la pa ti ena ni pandemie ni la guerre », dit-il.

Pour revenir aux récentes flambées de prix, Pravind Jugnauth informe que son gouvernement n’est pas resté insensible. « Comme un gouvernement responsable, nous avons introduit une série de mesures afin d’améliorera le pouvoir d’achat des Mauriciens. Parmi, il y a la hausse du salaire minimum porté à Rs 20 000, la hausse des différentes prestations sociales ainsi que le CSG Income Allowance, entre autres ». De plus, le PM informe qu’il est un homme de parole et qu’il honore ses promesses. « Mo ti dir mo pou fer pension vine Rs 13,500. Mone fer plis ki sa. Pension pe vine Rs 15,000 en janvier 2025. Ramgoolam ti dir li pou done billet bane 3e age pou ale La Reunion. Li pa koz sa ditou ».

Par ailleurs, Pravind Jugnauth persiste et signe qu’il ira jusqu’au bout de son mandat. Cependant, il exhorte tous ses sympathisants de commencer à labourer le terrain en vue des prochaines elections generales qui ne serait tarder. « Nou bizin pa fer cadeau nou bann adversaire. Zot pou fer tout pou mett poizon dans la tete dimoune. Nou bizin commence occupe sak pouce terrain. Si par erreur lekip lopposition vinn au pouvoir zot pou devaliz pays ».

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne