Transplantation rénale : Kervin Polyxène lance un appel à la générosité mauricienne

by | Jun 25, 2024 | Actualités, Faits Divers

C’est une véritable course contre la montre pour Kervin Polyxène, policier de profession, qui lutte actuellement pour sa survie. La solution ultime pour que ce père de trois enfants puisse s’en sortir est de subir une greffe rénale en toute urgence. Trouver un donneur ne pose pas de problème pour son cas. C’est l’argent qui fait défaut. Une somme d’environ Rs 650 000 est nécessaire pour financer son traitement. Kervin lance un appel à la générosité des Mauriciens.

En septembre 2023, le policier Kervin Polyxène, également ancien sprinter ayant fait flotter le drapeau national lors de grandes compétitions sportives, a commencé à ressentir les premiers symptômes. Parmi ces symptômes alarmants pour ce passionné de sport, on compte une hausse de la tension artérielle, du taux de créatine et de glycérine. Depuis, sa santé n’a cessé de se dégrader. « Je me rappelle bien de ce jour fatidique où ma vie a complètement basculé. J’étais très faible et j’avais des vertiges. On m’a alors transporté d’urgence à l’hôpital Victoria à Candos », a-t-il déclaré.

Après avoir subi des analyses médicales, les résultats ont révélé qu’il souffrait d’une insuffisance rénale aiguë. Les tests ont également montré que ses reins ne fonctionnaient pas à pleine capacité. Depuis, ses médecins lui ont recommandé de commencer des séances de dialyse. En apprenant la nouvelle, ce fut un choc et une consternation pour lui. « Vous savez ce que c’est d’être dialysé ? Trois heures en enfer ! On est impuissant, allongé sur un lit. Et puis, il y a les vertiges, les palpitations. Je refusais l’idée de devoir subir des séances de dialyse trois fois par semaine, pour le reste de mon existence », a-t-il ajouté.

« Malgré les soins intensifs reçus à l’hôpital Victoria Candos depuis septembre 2023, mon état de santé ne s’est pas amélioré, j’ai alors consulté un spécialiste en privé pour un second avis médical », a affirmé Kervin. Ce dernier précise que le spécialiste en privé lui a conseillé d’opter pour une greffe rénale et de se faire soigner à l’étranger. « Le spécialiste en privé m’a également informé que je devais trouver un donneur compatible pour pouvoir subir cette intervention chirurgicale », a-t-il indiqué.

Ancien policier et aussi entraîneur sportif, Kervin est en arrêt maladie depuis plusieurs semaines. Âgé de 43 ans et père de trois enfants, deux filles de 12 et 16 ans et un fils de 8 ans, il doit se rendre en Inde pour une opération chirurgicale d’urgence. « Je vais subir une opération chirurgicale le mois prochain à l’hôpital Medanta Gurugram à New Delhi en Inde. C’est ma seule chance de vaincre cette maladie et de retrouver une vie normale », a-t-il expliqué.

Cependant, Kervin se trouve confronté à un grand obstacle. « Ma situation financière n’est pas suffisante pour faire face à toutes les dépenses. Je suis déjà confronté à des problèmes d’hypertension artérielle, de picotements, de crampes, de démangeaisons, de gonflement des paupières et des chevilles correspondant à une rétention d’eau et de sel, ainsi que de l’essoufflement. Tout retard dans le traitement pourrait mettre ma vie en danger ».

Kervin doit impérativement se rendre en Inde le mois prochain pour l’intervention chirurgicale. Cependant, cela reste pour l’instant hors de portée car sa famille manque de fonds. Pour cela, ils doivent récolter une somme de Rs 650,000.

À travers cet article, nous lançons un appel à la générosité du public pour permettre à ce père de famille de se faire opérer en Inde. Vous pouvez contribuer de différentes manières :

MCB : 000449173755

Numéro de Juice : 58097109

SBM : 01536200039340.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne