L’Eglise renouvelle son soutien et sa proximité aux gens de la mer

by | Jun 21, 2024 | Actualités, Edito

Messe présidée par Mgr Durhône le 25 juin 2024 à Trevessa House

Dans le cadre de la Journée Mondiale des Marins (Day of the Seafarer 2024) et pour marquer la Journée Mondiale de Prière pour les gens de la mer, Mgr Jean Michaël Durhône présidera une messe le mardi 25 juin 2024 à 09h00 au Trevessa House (Sailors’ Home), à Mer Rouge, Port-Louis. Cette messe rassemblera les gens de la mer, la communauté portuaire et les habitants de Roche-Bois.

L’Apostolat de la Mer/Stella Maris (l’AoS) est un réseau international, une organisation d’Eglise qui a pour mission de veiller au bien‐être spirituel et matériel des marins, des marins- pécheurs, des pêcheurs et leurs familles.

 

A Maurice, l’Apostolat de la Mer/Stella Maris s’est implanté dans les années 70. Cette organisation travaille pour le bénéfice commun de tous sans distinction de religion, de race, de culture, de sexe et d’opinion politique, et est déterminée à soutenir la communauté locale de pêcheurs. Elle mobilise les ressources nécessaires pour équiper, préparer et assister les ménages de pêcheurs à relever les nouveaux défis du développement durable de la pêche à Maurice, aux côtés des autorités.

 

Dans ce contexte, l’AoS, en consultation avec les représentants des associations de pêcheurs, a élaboré des propositions qu’elle a soumises au gouvernement pour le budget national 2023/2024. La communauté de la pêche a été gravement touchée par les difficultés économiques mondiales, qui ont aggravé sa vulnérabilité. Les propositions visent à apporter des remèdes à leur situation précaire et à ouvrir la voie à un développement durable de la pêche.

 

L`Apostolat de la Mer/Stella Maris en partenariat avec la Mauritius Sailors` Home Society, la Mission to Seafarers (MTS) de l`Eglise Anglicane, les agents maritimes et le Seafarers Welfare Fund (SWF) est toujours prêt à apporter tous les supports nécessaires aux marins en leur faisant des visites et en les accompagnant dans leurs démarches pour des achats ou transfert d’argent vers leurs familles. Ils ont aussi à leur disposition le Centre qui leur offre tout le confort nécessaire pour leur détente.

 

Mieux connaître L’Apostolat de la Mer

  • Ces dernières années, sous la direction du Père Jacques-Henri David, son aumônier, l’Apostolat de la Mer est intervenue dans des cas qui ont secoué l’actualité:

 

  • Rapatriement des marins Philippins du navire Markela bloqué dans la rade de Port Louis.

 

  • Après l’échouage du navire MV Benita sur les récifs à le Bouchon, l’Apostolat de la mer a visité et apporté un soutien moral à l’équipage, sans distinction aucune (les marins qui étaient à l’hôtel St Georges, ceux qui étaient à l’hôpital et celui qui était en prison).

 

  • Lors d’un feu sur un bateau de pêche – le F/V Jin Yuan – où se trouvaient 24 marins des Philippines de l’Indonésie, de la Chine et de Taiwan.

 

  • Lors de l’échouage du MV Wakashio, l’AoS a été constamment en contact avec les familles des marins pour les tenir au courant de l’évolution de la situation et les assurer que leur conjoint recevait tout le soutien nécessaire d’un point de vue morale et spirituel.

 

  • Également, auprès des familles endeuillées lorsque le remorqueur Sir Gaëtan Duval a fait naufrage, faisant 3 morts et un disparu.

 

  • Après le naufrage du bateau de pêche Yu Feng 67 sur les bancs de l’archipel de St Brandon, 20 marins à bord – parmi 1 Chinois, 14 Indonésiens et 5 Philippins ont été transférés au Sailors’ Home sous surveillance policière durant la durée de l’enquête. Ces marins ont passé des mois au Centre et ont reçu tout le soutien nécessaire des différents partenaires.

 

  • 7 marins Sri Lankais à bord du bateau de pêche Isuru Putha 2, arrêtés par la National Coast Guard pour la pêche illégale, ont été placés en garde à vue dans le Centre et 6 d’entre eux ont été rapatriés. Le skipper y est toujours dans l’attente de son procès.

 

  • 12 marins Vietnamiens du navire Belone- bloqué par les autorités en dehors de la rade de Port-Louis – du à l’expiration de ses certificats d’opérations, sont privés de leurs salaires depuis 4 mois. De plus, leurs contrats de travail ont pris fin. L’AoS est en contact régulier avec le propriétaire du navire et les agents pour que cette situation ait un dénouement à la satisfaction de tous.

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne