Fuite à la CWA…Prakash Maunthrooa consulte ses hommes de lois : Des actions importantes à venir

by | Jun 11, 2024 | Actualités

Lors d’une conférence de presse tenue cette semaine, General Manager de la Central Water Authority (CWA), Prakash Maunthrooa a exprimé sa surprise après la publication de la lettre de démission de la Chief Internal Auditor, Yousra Lalmohamed. Il se demande comment une lettre qui lui était destinée a pu se retrouver dans la presse.

 

Prakash Maunthrooa a fermement démenti les accusations contenues dans la missive. Il a déclaré : « Les accusations sont fausses, malicieuses et hautement diffamatoires à mon encontre.    Kan mo finn gagn sa let-la mwa, mo finn remet li a Administrative Manager pou ki li transmet sa let-la a Chairman CWA. A partir sa moman-la, se li ki  finn pran sa an main. Kan monn  aprann ki sa finn al dan la preses,  mo poz enn simple question : kouma  enn let ki adrese a mwa finn fini  al dan la presse ? Question se non  selman koman, me par ki ? ».

 

Il a également ajouté que : « Nou pe koz In-House Pipe  Replacement. Oui ena kontra done,  me ke pou lasa twiyo ek bann lezot  item ki al avek. Pena okenn kontra  kan nou pe koz twiyo intern. Tou sa fer par bann enplwaye intern.  Nou pa fer tender kan donn nou  bann prop enplwaye ki fer pipe  replacement », a-t-il fait ressortir. Il s’interroge sur le Timing de la démarche de la Chief Inter nal Auditor. Il se demande ainsi pourquoi cette dernière n’a pas choisi d’informer le Chairman s’il y avait des zones d’ombre.

 

Réfutant les allégations, Prakash Maunthoora a affirmé qu’il avait sollicité des avis juridiques pour décider de la marche à suivre. « Ou indépendant, ou report à ARC. Qui fer ou pas finn aller, ou pas finn fer complainte ? Dan ene sel zour pa capav finn  ena ce qui ou pe dire.   Mo sure Chairman pou demande moi ene rapport. Mo pou donne li enn  en toute confidentialité », a-t-il ajouté.

 

Prakash Maunthrooa a ainsi laissé entendre qu’il peut dire ce qu’il veut. « But you have to prove beyond reasonable doubt. Il est facile de dire, mais il faut prouver. Ne jouez pas avec mon intégrité professionnelle. Il y a beaucoup de choses derrière tout cela, mais il faut les prouver. She does not report to me on a day to day », a-t-il souligné.

 

Le General Manager de la CWA a expliqué que le ‘In-House Pipe Replacement’ coûterait environ Rs 5 millions par kilomètre. C’est du moins l’estimation donnée par des membres de la CWA. Grâce à cela, les travaux sur le terrain sont confiés à des employés internes de l’organisation publique. « Si cette partie du projet avait été confiée à de petites entreprises, cela aurait coûté le double, soit environ Rs 10 millions par kilomètre, et avec de grandes entreprises, quatre ou cinq fois plus », a-t-il déclaré.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne