Budget 2024-2025…« Nous avons réussi parce que nous avons agi en humanistes et que nous n’avons jamais laissé qui que ce soit sur le bord de la route » dit le PM

by | Jun 22, 2024 | Actualités, Economie, Politique

  • « Le budget épouse la philosophie socio-économique mettant le peuple au centre du développement »
  • « Le réalignement salarial après la hausse du revenu minimum garanti sera bientôt une réalité »

 

  • « Aucun Mauricien responsable ne souhaitera se lancer dans une aventure avec des politiciens démagogues de l’opposition qui ne proposent rien de nouveau »

 

Lors de son intervention budgétaire, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a déclaré qu’il est satisfait que son gouvernement ait démontré son sérieux et sa capacité à gérer le pays dans les pires situations.

Poursuivant, il a fait ressortir qu’il y a cinq ans, le gouvernement avait pris des engagements envers la nation pour pouvoir construire une société plus juste, durable et inclusive. « La confiance de la population étant de mise, car nous avions à partir de décembre 2014 remis l’économie sur des bases solides et ramené le sourire sur les lèvres de nos compatriotes après neuf ans de règne catastrophique du Parti Travailliste », a-t-il ajouté.

Gestion de la pandémie de la Covid-19

Mettant l’accent sur l’impact de la pandémie de la Covid-19, le PM a souligné que : « Nous n’avons jamais abdiqué et avons assumé nos responsabilités avec courage et détermination. Nous avons sauvé des vies, des entreprises et des emplois, alors que l’opposition parlementaire et extraparlementaire agissaient en pyromane et prophète de malheur. L’opposition voulait voir des cadavres par milliers et voulait que les entreprises ferment leurs portes. En fait, elle tablait sur un scénario apocalyptique pour faire un coup d’Etat politique », a-t-il expliqué.

Le Premier ministre a mentionné les commentaires positifs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI) concernant la gestion de cette crise sanitaire majeure ainsi que la guerre en Ukraine. Il a souligné que “nous avons fait preuve d’une solidarité exemplaire pour rebondir avec confiance”.

Pravind Jugnauth a, par ailleurs, déclaré que le gouvernement a réussi à relancer l’économie, moderniser le pays et améliorer le pouvoir d’achat ainsi que la qualité de la vie des Mauriciens. « Nous avons réussi parce que nous avons agi en humanistes et nous n’avons jamais laissé qui que ce soit sur le bord de la route. Nous avons présenté le dernier budget de ce mandat la tête haute vis-à-vis de nos concitoyens, » a-t-il déclaré.

Développement plus résilient, durable et inclusif

Le Premier ministre a aussi laissé entendre que le budget épouse la philosophie socio-économique mettant le peuple au centre du développement, soit en ligne avec l’idéologie de son gouvernement et son parti. « Ce dernier budget de notre mandat est un budget pour le peuple, comme l’ont été tous les budgets que le ministre Padayachy et moi avons présenté, en soutenant la population dans les moments les plus difficiles et afin de récompenser l’effort de nos compatriotes, le budget répond aussi au défi climatique, trace la voie en vue d’un développement plus résilient, durable et inclusif », a-t-il dit.

Le chef du gouvernement a également parlé des grandes avancées sociales accomplies sous son gouvernement et qui seront gravées dans l’histoire. Il a ainsi souligné que chaque enfant est désormais pris en charge depuis sa conception jusqu’au moment où il atteint l’âge adulte et lorsqu’il effectue ses études tertiaires. Il a également fait état du soutien accordé aux futures mères de famille à partir de leur 28e semaine de grossesse ainsi que leurs congés de maternité et de paternité, l’allocation accordée aux jeunes atteignant 18 ans ainsi que le paiement des frais d’examen.

Principales mesures budgétaires

Le Premier ministre a aussi exprimé son opinion sur les principales mesures budgétaires qui concernent, entre autres : (i) l’aide accordée au jeunes (jusqu’à 25 ans), atteints du cancer, (ii) le Revenu Minimum Garanti de Rs 20000, (iv) la hausse de différentes allocations (CSG) et l’augmentation de la pension de base, qui passera à Rs 14000 à partir de juillet. Il a rappelé que la pension était de Rs  3623 en 2014 et passera à Rs 15 000 à partir de janvier prochain.

Pravind Jugnauth a également fait comprendre que le budget favorise l’emploi des femmes à travers la Prime à l’Emploi, sans compter l’aide accordée aux religions et aux organisation socio-culturelles.

 

Réactions objectives et sincères de la rue

Le Premier ministre a aussi affirmé que les réactions objectives et sincères de la rue constituent un véritable désaveu pour l’opposition, pour ne pas dire une claque magistrale. Selon ses dires, c’est un budget qui satisfait l’ensemble de la population et inspire confiance dans l’avenir. « Malgré toutes ces mesures, il n’y a eu aucune augmentation de la taxe », dit-il.

Il a aussi soutenu que l’introduction du Corporate Climate Responsibility Levy devrait permettre de mobiliser les moyens pour mieux protéger l’écosystème terrestre et marin.

Courses hippiques

En ce qui concerne les courses hippiques, le Premier ministre a souligné l’importance d’apporter des réformes basées sur les recommandations de la Commission d’enquête. Depuis la mise en place de la réforme, il y a eu des progrès « Mais je constate que certaines pratiques controversées persistent. Bien que certaines mafias aient été neutralisées, certaines continuent de résister et de causer des nuisances. Des mesures seront prises en conséquence pour y remédier », a-t-il précisé.

Le chef du gouvernement a également exprimé le souhait que la nouvelle filiale du MTC soumette sa demande aux autorités compétentes en temps voulu. « Le message que je veux faire passer est que tout organisateur de courses quel qu’il soit, devra respecter les lois et les institutions concernées, ainsi que les professionnels qui sont au service de ces institutions. Aucun écart ne sera toléré », dit-il.

Développement d’Agalega et pression sur la Grande-Bretagne

Se concentrant sur les différents départements relevant de sa responsabilité, le Premier ministre a annoncé l’élaboration d’un Master Plan pour le développement d’Agalega et sa détermination à maintenir la pression sur la Grande-Bretagne concernant les Chagos. « I will refrain from making further comments on this issue because there is now a general election in the United Kingdom. So let us see”.

Lutte contre le trafic de la drogue

Concernant la lutte contre le trafic de la drogue, il a affirmé que: « The National Drug Secret Area under my ministry is currently planning the formulation of the forthcoming National Drug Control master Plan with the collaboration of the United Nations Office on Drugs and Crimes”. Il a également évoqué les projets de développement au port et à l’aéroport.

Réalignement salarial

 

Le Premier ministre a confirmé que le réalignement salarial après l’augmentation du salaire minimum garanti sera bientôt mis en place. « Je suis convaincu qu’aucun Mauricien responsable ne souhaitera se lancer dans une aventure avec des politiciens démagogues de l’opposition qui ne proposent rien de nouveau, sinon des slogans creux, des promesses irréfléchies et un langage haineux. En dépit de tout ce qu’on a pu subir, nous avons présenté ce dernier budget de notre présent mandat la tête haute vis-à-vis de nos concitoyens », souligne-t-il en ajoutant ‘‘nous avons respecté nos engagements envers la nation et, dans bien des cas, nous sommes allés au-delà de nos promesses, comme pour les pensions de base’’.

Pour lui, le budget 2024-2025 répond au défi du moment, lié au changement climatique et trace la voie plus durable et plus inclusif. « J’ai un sentiment de devoir dûment accompli », a-t-il soutenu.

Hors texte

Le PM rend un vibrant hommage à Dev Manraj

« C’est un monument qui nous a quitté », soutient-il

Le Premier ministre a confirmé que le réalignement salarial après l’augmentation du salaire minimum garanti sera bientôt mis en place. « Permettez-moi d’exprimer toute ma tristesse après avoir appris, hier (lundi après-midi le décès de Dev Manraj, que nous, dans cette Chambre, avons connu et côtoyé. J’ai eu l’occasion de bénéficier de ses services et conseils alors que j’étais ministre des Finances et depuis que j’assume les fonctions de Premier ministre. Pas plus tard que le 1er juin dernier, il était à mes côtés avec le ministre de Finances pour finaliser le budget 2024-2025 », a-t-il déclaré.

Poursuivant, le chef du gouvernement a qualifié l’ex-secrétaire financier de fin intellectuel et de professionnel hors pair. « Dev Manraj, qui a travaillé sous tous les chefs de gouvernement et tous les ministres des Finances, était parmi les plus grands pour sa loyauté envers notre République. Il était un visionnaire, un homme de confiance et un parfait gentleman. Il aura tout donné pour sa patrie en ternes de temps, d’idées et de loyaux services. Le jour du discours du budget, il était tombé malade tout d’un coup, et sa situation s’est détériorée rapidement.  Pendant 60 ans, il a été de tous les combats pour la population mauricienne. Il a été l’un des piliers de notre institution et restera un mémoire national, un colosse qui inspire le respect. Un mentor pour beaucoup, il a été pour moi un appui infatigable. C’est un monument qui a nous quitté. Son départ laissera un vide qui sera très difficile à combler. La nation perd un serviteur respecté. Il avait cet éclat dans les yeux qui illuminait. Je lui dis adieu et merci », a-t-il soutenu.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne