Récolte sucrière : Collaboration Maurice/Réunion pour affronter les défis de l’avenir

by | May 28, 2024 | Actualités, Economie

La coupe 2024 démarre le 24 juin à ALTEO dans l’Est du pays. La récolte s’annonce meilleure qu’en 2023 avec une estimation de plus de 255 000 tonnes de sucre. L’apport de l’industrie cannière à la production d’électricité est aussi en hausse. 225 gigawatts/heure d’électricité seront produits cette année avec la bagasse. Ces annonces ont été faites jeudi dernier, lors de la signature d’un protocole d’accord entre la MCIA et CIRAD et eRcane de l’Île de la Réunion. Il concerne une collaboration plus accrue dans le secteur sucrier entre les deux îles. « Cet accord réitère les accords du passé et nous prépare pour l’avenir. Le gouvernement accorde toutes les facilités », affirme Mahen Seeruttun, le ministre de l’Agriculture. La modernisation et la mécanisation surtout pour les petits planteurs suivent leur cours.

Par ailleurs, deux nouvelles variétés de canne à sucre développées par le MSIRI attendent d’être homologués avant leur exploitation commerciale. Elles sont recommandés pour leur richesse en sucre et en fibres et leur résistance face aux maladies. « Avec le National Bomass Framework déjà valdé par le gouvernement nous misons sur les variétés avec plus de teneur en fibre pour la production de l’énergie. Il y avait un déclin en 2022 mais nous avons remonté la pente» déclare Satish Ramessur, CEO de la MCIA.

La production de canne à sucre par hectare est passé de 57,5 tonnes en 2022 à 68 tonnes en 2023 et l’objectif est d’atteindre 80 tonnes en 2028. En 2022 la production de la bagasse a été de 167 Gigawatts/heure, elle est passée à 210 en 2023 et l’estimation pour 2024 est de 225.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne