L’émirati Mubadala Investment Company signalé sur une acquisition dans le secteur pharmaceutique africain

by | Apr 2, 2024 | Monde

Le montant de la transaction n’est pas connu, mais au vu des investissements initiaux et de la taille actuelle de l’entreprise, on peut s’attendre à un chèque de plusieurs centaines de millions $ si elle est approuvée. Mubadala signe une nouvelle présence significative en Afrique.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), British International Investment (BII), l’institution britannique de financement du secteur privé dans les pays en développement et la firme de private equity, Development Partner International (DPI), des investisseurs fondateurs de la firme pharmaceutique  KELIX bio, ont annoncé la conclusion d’un accord contraignant pour céder l’intégralité de leur participation à Mubadala Investment Company, l’investisseur d’Abu Dhabi gérant plus de 276 milliards de dollars d’actifs.

Cette transaction dont le montant n’est pas encore connu et qui reste dans l’attente des approbations requises devrait être l’une des plus importantes sorties de capital-investissement et opérations de fusion-acquisition dans le secteur pharmaceutique en Afrique, ces vingt dernières années. En effet, selon des données du journal des flux de financement par capital privé de l’Agence Ecofin, les trois cédants ont investi près de 195 millions $ dans la firme pharmaceutique.

Au regard des performances actuelles de KELIX Bio qui revendique un chiffre d’affaires qui a récemment atteint 150 millions $, on peut s’attendre à ce que le chèque d’acquisition s’élève à plusieurs centaines de millions $. Rappelons que ce prix d’acquisition devrait aussi déterminer la nouvelle valeur de l’entreprise sur le marché. Quant à Mubadala investment Company, il signe ainsi sa troisième grosse opération en Afrique, depuis août 2023. La plus récente est un engagement collectif avec Bpifrance pour investir dans le deuxième fonds Partech dédié aux entreprises digitales africaines.

Les investisseurs fondateurs se réjouissent du développement de KELIX bio et de son impact significatif sur l’atteinte des objectifs de développement durable en matière de santé et de bien-être. Ils estiment aussi que leur contribution a permis de faciliter un meilleur accès aux médicaments génériques spécialisés essentiels en Afrique tout en réduisant les coûts des produits.

Le PDG de KELIX bio, Hocine Sidi-Saïd, a déclaré que l’entreprise « s’est transformée en une plateforme pharmaceutique de premier plan qui a changé la façon dont les médicaments spécialisés sont mis à disposition sur les marchés émergents ». Cette transaction marque une nouvelle étape dans le développement de la firme et confirme son positionnement stratégique sur le marché pharmaceutique africain et des pays émergents.

KELIX bio, créée en novembre 2020 par les investisseurs DPI, BII, la BERD et les dirigeants Hocine Sidi Saïd et Alhadi Alwazir, est la première plateforme biopharmaceutique panafricaine dédiée à l’élargissement de l’accès aux médicaments génériques spécialisés essentiels sur les marchés émergents. L’entreprise revendique depuis ses débuts, une empreinte à l’exportation dans plus de 50 pays.

On ignore pour l’instant si les autres institutionnels, notamment Proparco (France), FMO (Pays-Bas) et DEG Invest (Allemagne) dont les investissements cumulés atteignent 65 millions $, laisseront aussi leurs parts.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne