Association of Mauritian Manufacturers

by | Mar 28, 2024 | Actualités, Economie

  • Julien Audibert souhaite promouvoir et protéger les intérêts des industries locales
  • Sylvain Oxenham souligne que la production locale peut contribuer à réduire de plus de 75% les dépenses étrangères

Au début de la semaine, le ministre des Finances, de la Planification économique et du Développement, le Dr Renganaden Padayachy, a rencontré les représentants de l’Association Made in Moris à Port-Louis.

Dans une déclaration suite à ces consultations, le président de l’AMM, Julien Audibert, a mis en avant trois mesures clés proposées par l’organisation pour promouvoir et protéger les intérêts des industries locales à Maurice. Ces propositions comprennent l’introduction d’incitations fiscales dans les domaines du recyclage, de l’automatisation et de l’intelligence artificielle, orientées vers l’Industrie 4.0 dans le secteur manufacturier, la création de magasins dédiés à la vente de produits Made in Moris, et l’optimisation de la main-d’œuvre pour pallier la pénurie de travailleurs dans le pays.

L’importance de la production locale

De son côté, le président du comité de Made in Moris,  Sylvan Oxenham, s’est penché sur les conséquences du manque de main-d’œuvre à Maurice, soulignant la nécessité de mobiliser davantage de femmes dans les industries locales. Il a également affirmé que la production locale peut contribuer à réduire de plus de 75% les dépenses étrangères.

Mauritus Chamber of Commerce and Industry

 Namita Jagarnath Hardowar : « Il est important de concevoir une stratégie avancée en matière de capital humain à court, moyen et long terme »

  • « Il faut accorder une grande attention à l’augmentation de la productivité tout en étant compétitif au niveau régional et international », soutient-elle

Au cours de la même journée, le Grand argentier a également rencontré les représentants de la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice (MCCI).

Suite à cette rencontre, la présidente du MCCI, Namita Jagarnath Hardowar, a souligné l’importance des consultations cordiales avec le Ministre des Finances, de la Planification économique et du Développement, Dr Renganaden Padayachy, pour faire le point sur la situation économique actuelle et les défis rencontrés par les acteurs économiques, ainsi que pour discuter de diverses solutions concrètes.

 

 

Les discussions ont principalement porté sur les moyens d’améliorer l’efficacité des entreprises à Maurice. Face à la pénurie de main-d’œuvre due à la fuite des cerveaux et aux changements démographiques tels que le faible taux de natalité et le vieillissement de la population, il est crucial de concevoir une stratégie avancée en matière de capital humain à court, moyen et long terme, a-t-elle affirmé.

Renforcer l’efficacité

Mme Hardowar a également souligné l’importance de renforcer l’efficacité du port pour améliorer la connectivité maritime. Elle a de plus, abordé les impacts du changement climatique sur l’environnement des affaires et a souligné la nécessité de formuler et de mettre en œuvre des mesures pour renforcer la résilience climatique des entreprises. « La promotion des énergies renouvelables dans les secteurs des TIC et du commerce était également un point de discussion clé », a-t-elle souligné.

En ce qui concerne le rôle critique des Petites et Moyennes Entreprises dans le développement du pays, la présidente du MCCI a insisté sur les coûts significatifs pour les acteurs économiques et les entrepreneurs. « Il est donc crucial de se concentrer sur l’augmentation de la productivité tout en restant compétitif sur les marchés régionaux et internationaux », a-t-elle précisé.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

Blackburn Roc est à craindre dans ce lot La course-phare de cet 7e acte sera disputée sur les 1450m, avec cinq partants du Benchmark 50+. En engageant deux chevaux, le yard...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne