127e Notre santé, Notre trésor : Alternatif au sucre blanc

by | Mar 5, 2024 | Santé

Alors que les méfaits du sucre blanc et des édulcorants sont désormais bien connus, des matières sucrantes qualifiées de « naturelles », tels les sirops d’érable ou d’agave, le miel… attirent les consommateurs soucieux de leur santé. À raison ? En nous basant sur un article paru dans le Magazine Que choisir, nous vous proposons ce sujet dans cette 127e édition de Notre santé Notre trésor.

 

 

Bye, bye, le sucre, J’arrête le sucre ! Sucre détox… Au vu des nombreux livres et articles régulièrement publiés sur le sujet, il ne fait aucun doute

que tout un chacun est bien informé des méfaits d’une consommation excessive de sucre. Reste que la mise en pratique n’est pas simple, surtout depuis que les édulcorants intenses, type extrait de stevia ou aspartame, se sont révélés de fausses solutions. Heureusement (pour elle), l’industrie agro-alimentaire avait encore un tour dans son sac : sirops de yacon, d’agave ou de datte, sucre de fleur de coco, de fleur

de palmier ou complet… De nouvelles matières sucrantes ont fait leur apparition dans les rayons des supermarchés et des magasins bios, et promettent des effets sur la santé bien moins néfastes que ceux du sucre blanc. Ils viennent ainsi s’ajouter à la cassonade, au miel ou encore au sirop d’érable, dans la liste des sucres d’apparence plus sains. Mais ces bénéfices supposés sont-ils réels ? Analysons les choses.

 

Edulcorants

En chemin vers le diabète ? Les édulcorants intenses sont une catégorie de produits dotés d’un goût sucré, sans apporter ni sucre ni aucune calorie. L’idéal, donc ; du moins, en théorie. Selon des études, la consommation de ces derniers ne favorise pas la perte de poids et pourrait même, à long terme, nuire à la santé en augmentant, en

particulier, le risque de troubles  cardiovasculaires et de diabète.

Plusieurs explications sont envisagées. Non seulement les édulcorants présents dans les biscuits, crèmes dessert et autres produits déséquilibrés pourraient encourager leur consommation, et donc

finalement augmenter l’apport calorique, mais leur goût sucré pourrait aussi directement perturber le métabolisme.

Si des expériences à court terme montrent que remplacer chaque jour son yaourt au sucre blanc par un yaourt édulcoré aide effectivement à perdre

du poids, la manière la plus sûre d’y parvenir sur le long terme semble donc bien de diminuer son exposition au goût sucré.

 

FIBRES ET MINÉRAUX SOUVENT NÉGLIGEABLES

Au sujet de la richesse nutritionnelle aussi, les promesses

pullulent : ces produits seraient ainsi « riches en antioxydants »

ou « source de minéraux ». Là encore, mieux vaut ne pas y prêter trop d’attention. Car beaucoup de substances en comptent en réalité des quantités négligeables, une fois rapportées à la portion. C’est en particulier le cas du sirop de datte de marque Pépite, qui se présente comme une source de fibre alors que 10 grammes n’apportent que 0,6 % des quantités quotidiennes recommandées – soit autant que deux haricots secs ! Mais c’est aussi le cas du miel que nous avons analysé,

et probablement de la plupart des miels, quelle que soit leur origine, si l’on en croit des données publiées par l’Anses. Restent, heureusement, quelques bonnes surprises, telles que le sirop de yacon, dont deux cuillères à café suffisent à apporter respectivement 9 et 6 % des doses journalières recommandées en fibres et potassium, ou encore la poudre de datte, dont la même quantité apporte 5, 4 et 2 % des doses quotidiennes conseillées en fibres, potassium et magnésium.

 

FABRICATION PLUS OU MOINS RAFFINÉS

Ne vous fiez surtout pas à la mention « non raffiné » présente

sur bien des paquets. Celle-ci n’est absolument pas encadrée,

et chaque fabricant lui donne le sens qui l’arrange. Pour preuve, même les producteurs de sucre blanc affirment que leur produit est « non raffiné ». Ils considèrent en effet que c’est très pratique… – que seuls les sucres de canne chimiquement décolorés (et évidemment inexistants sur le marché français) sont le fruit d’un raffinage. Pourtant, la fabrication du sucre de betterave implique bien de nombreuses étapes de transformation et de purification, parfois à l’aide de réactions

chimiques qui peuvent laisser des traces (certes en des quantités extrêmement faibles) sur le produit final.

Même chose pour le sucre roux de canne, aussi appelé cassonade, et qui, d’après nos informations, fait globalement l’objet des mêmes procédés de fabrication. Cela ne veut pas dire que tous les fabricants mentent : la fabrication de certains de ces produits semble effectivement assez simple, et le niveau de transformation, limité. Le meilleur exemple

en étant peut-être la poudre de dattes séchées. Mais les informations disponibles sur les procédés restent très limitées. Notons enfin que le sirop d’érable Maple Joe est soumis à une filtration par de la silice, et que certains sirops d’agave peuvent faire l’objet d’une hydrolyse chimique. Si ces procédés ne posent pas forcément de problème pour la santé, l’information intéressera ceux qui voyaient dans ces produits la garantie de plus de « naturalité ».

Avec quoi peut-on remplacer le sucre

Dans notre quête pour adopter des habitudes alimentaires plus saines, remplacer le sucre raffiné par des alternatives plus nutritives et moins transformées peut être une décision judicieuse. Voici quelques options populaires :

 

  1. Le miel: Ce délicieux édulcorant naturel est riche en antioxydants et possède des propriétés antibactériennes. Il ajoute une douceur subtile et une saveur distincte aux aliments et aux boissons.

 

  1. Le sirop d’érable : Originaire des érables, ce sirop sucré est une excellente source de manganèse et de zinc. Son goût riche et complexe en fait un choix apprécié pour sucrer les crêpes, les yaourts et les desserts.

 

  1. Le sirop d’agave: Ce liquide sucré extrait de la plante d’agave est plus doux que le sucre et possède un indice glycémique plus bas, ce qui signifie qu’il n’entraîne pas de pic de glycémie aussi prononcé. Il est idéal pour les personnes surveillant leur taux de sucre dans le sang.

 

  1. Le sucre de coco : Fabriqué à partir de la sève des fleurs de cocotier, ce sucre non raffiné conserve une bonne partie des nutriments présents dans la noix de coco, comme le fer, le zinc et le potassium. Il a un goût légèrement caramélisé qui se marie bien avec de nombreuses recettes.

 

  1. Les dattes ou la purée de dattes : Ces fruits sucrés et moelleux peuvent être utilisés pour sucrer les smoothies, les barres énergétiques maison ou même les sauces. Leur saveur naturellement sucrée et leur texture crémeuse en font une alternative délicieuse au sucre.

 

  1. La stévia : Un édulcorant extrait des feuilles de la plante Stevia rebaudiana. Il est jusqu’à 300 fois plus sucré que le sucre de table, mais sans apporter de calories. La stévia est donc une option intéressante pour les personnes cherchant à réduire leur consommation de calories.

 

  1. Les fruits : Les fruits frais ou secs comme les bananes écrasées, les pommes râpées ou les pruneaux peuvent être utilisés pour sucrer naturellement les recettes. En plus d’ajouter de la douceur, ils apportent des fibres et des nutriments essentiels à notre alimentation.

 

En expérimentant avec ces alternatives, vous pourriez découvrir de nouvelles saveurs tout en prenant soin de votre santé. N’oubliez pas de toujours consulter un professionnel de la santé ou un nutritionniste si vous avez des préoccupations spécifiques concernant votre alimentation.

0 Comments

Laisser un Commentaire

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

Blackburn Roc est à craindre dans ce lot La course-phare de cet 7e acte sera disputée sur les 1450m, avec cinq partants du Benchmark 50+. En engageant deux chevaux, le yard...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne