Le Napoli et le Barça se neutralisent

by | Feb 22, 2024 | Sports

Buts : Osimhen (75e) pour les Partenopei // Lewandowski (60e) pour les Blaugrana

Stopper l’hémorragie, tel était le leitmotiv du côté napolitain comme du côté barcelonais. Deux équipes qui vivent des dernières semaines difficiles avec des résultats en dents de scie, pour ne pas dire médiocres pour les Partenopei. Quoi de mieux donc qu’un huitième de finale de Ligue des champions pour relancer la machine et retrouver le sourire ? Mais ni le Napoli, ni le Barça ne sont parvenus à l’emporter au terme d’une rencontre où les deux équipes ont eu chacune leur période. Tout se jouera donc dans trois semaines, en Catalogne.

Meret l’enchanteur

Dans une enceinte Diego Armando Maradona toujours aussi bouillante lors des grands rendez-vous, c’est le Barça qui prend d’emblée le contrôle du cuir. Les Barcelonais dominent outrageusement et ne mettent pas longtemps à se montrer dangereux, à l’image de Lamine Yamal qui contraint Meret à s’illustrer (8e). Le portier napolitain ne s’arrête pas là et réitère devant Lewandowski (21e), puis sur une frappe sèche signée Gündoğan (22e). Les vagues catalanes se multiplient, le Napoli peine à sortir la tête de l’eau et peut compter sur un très grand Meret qui permet aux siens de ne pas se noyer. Bousculés et acculés pendant la première demi-heure, les Partenopei parviennent enfin à développer leur jeu, mais ont néanmoins toutes les peines du monde à perforer la forteresse barcelonaise, en témoigne cette statistique : aucune frappe côté napolitain lors des 45 premières minutes. Néanmoins, la bande de Victor Osimhen – de retour parmi les titulaires – termine sur une bonne note ce premier acte. De bon augure pour le second ?

Une histoire de numéro 9

Le champion d’Italie en titre revient sur le gazon avec les mêmes intentions, mais toujours dans l’incapacité de se montrer dangereux. Un manque de tranchant sanctionné à l’heure de jeu. Si les Blaugrana sont moins dominateurs, ils ont dans leur rang un certain Robert Lewandowski. Très discret jusqu’ici, le Polonais débloque la rencontre d’une frappe croisée et inscrit son 93e but dans la compétition. Cette fois-ci, Meret est battu (0-1, 60e). Dans l’obligation de réagir, le Napoli se rue à l’attaque, le Barça décide de faire le dos rond en passant en formation tortue. Une tactique payante, jusqu’à ce que Victor Osimhen ne décide de faire exulter les 60 000 tifosi. Servi par Zambo Anguissa, le Nigérian joue des épaules et envoie Martínez manger l’herbe, puis trompe Ter Stegen d’un contre-pied (1-1, 75e). Une frappe, un but pour l’homme masqué, remplacé dans la foulée par Simeone. En confiance et poussés par leur public, les hommes de Calzona poussent dans le dernier quart d’heure, face à des Barcelonais en difficulté et qui reculent dangereusement. Ces derniers résistent et sont même proches de braquer le Napoli, mais la frappe de Gündoğan passe juste à côté (90e+4). Rendez-vous dans trois semaines au Camp Nou.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne