Conférence de presse du MSM

by | Feb 4, 2024 | Actualités, Politique

Les phénomènes cycloniques et le changement climatique ont été au centre de la conférence de presse du MSM, ce samedi 3 février 2024. Pour ce rendez-vous hebdomadaire de l’équipe gouvernementale, au bâtiment du Sun Trust, les animateurs étaient le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, ainsi que la députée de la circonscription no14 Sandra Mayotte.

Prenant la parole, Mahen Seeruttun a déclaré qu’après le passage du cyclone Belal, le gouvernement était omniprésent sur le terrain pour faire un constat de la situation. Suite à cela, une série de mesures a été mise en place pour venir en aide aux différentes catégories de la population touchées par ces catastrophes naturelles. Il a expliqué que le ministre des Finances a annoncé qu’un milliard de roupies sera décaissé pour soutenir les personnes et domaines affectés. Parmi les mesures, il a accentué sur l’allocation de Rs 2000 accordée aux familles touchées par des interruptions en électricité, qui, dit-il, est une première dans le pays. Il s’est aussi attardé sur les aides attribuées aux pêcheurs, aux planteurs et aux éleveurs.

Le ministre a aussi expliqué que la Financial Services Commission avait annoncé qu’elle allait rembourser toutes les personnes dont les véhicules ont été endommagés par la montée des eaux et les flash floods, quel que soit leur type d’assurance, entre autres. Mahen Seeruttun a fait ressortir qu’à ce jour, un peu plus de 700 demandes ont été formulées. 180 propriétaires de véhicules, endommagés lors des « flash floods » lors du passage du cyclone Belal, ont déjà reçu leur indemnisation.

216 autres dossiers sont en cours de finalisation et les propriétaires de véhicules concernés recevront leur indemnisation la semaine prochaine. Une somme de Rs 150 millions sera déboursée à cet effet, a-t-il ajouté.

Par la suite, le ministre a rappelé également qu’il y a un « scheme » en place pour soulager les familles qui ont subi des pertes lors des cyclones. Il a fait ressortir que pas moins de 396 familles, comprenant 1317 personnes, ont rapporté avoir été affectées. Selon Mahen Seeruttun, le ministère de la sécurité sociale, a abattu un gros travail, notamment en envoyant plus de 100 officiers sur le terrain pour assurer que les victimes perçoivent leurs allocations le plus vite possible. Notons que 6,4 millions de roupies ont été déboursées.

Pour le ministre, le gouvernement a agi de manière rapide pour adresser la situation. Cela, dit-il, montre l’intérêt que le Premier Ministre porte à la population. Cependant, il a fait ressortir que le pays demeure toujours dans une période propice pour les basses pressions et les formations cycloniques et la prudence doit être de mise.

Pour sa part, la députée de Savanne / Rivière-Noire, Sandra Mayotte, a mis l’emphase sur le fait que pendant ces deux dernières semaines, 1306,6 millimètres de pluie ont été enregistrés dans sa circonscription, ce qui équivaut à plusieurs mois de précipitations par rapport au mois normal. Elle a fait ressortir que les dégâts causés dans les zones urbaines ne reflètent que les effets du changement climatique. Selon elle, il est maintenant plus que jamais urgent de réfléchir sur les nouvelles conditions météorologiques face au changement climatique. D’ajouter qu’il est important d’avoir une réadaptation dans la planification des développements ruraux et urbains. Mais aussi une planification et protection des plages afin de trouver des solutions durables. Car, fait-elle ressortir, la catastrophe naturelle n’apporte pas que des grosses pluies mais a aussi un impact sur la montée des eaux et l’érosion des plages.

Pour Sandra Mayotte, le gouvernement continuera à prendre des engagements pour des actions durables. Mais, dit-elle, le changement climatique et les catastrophes auxquelles fait face le pays ne sont pas seulement la responsabilité de l’équipe au pouvoir mais aussi de chaque Mauricien, de toutes les institutions gouvernementales et non gouvernementales et même la presse pour sensibiliser la population. Dans le même ordre d’idée, elle a déploré que des tonnes de déchets aient été retirées au Caudan Waterfront. La cérémonie de commémoration des 189 ans de l’abolition de l’esclavage a aussi été commentée par la députée du MSM. Elle a fait ressortir que cette année, elle a été spéciale et expliqué que les invités, les activités et tous les éléments réunis, ont fait de cet événement, un véritable succès.

Les phénomènes cycloniques et le changement climatique ont été au centre de la conférence de presse du MSM, ce samedi 3 février 2024. Pour ce rendez-vous hebdomadaire de l’équipe gouvernementale, au bâtiment du Sun Trust, les animateurs étaient le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun ainsi que la députée de la circonscription no14 Sandra Mayotte.

Prenant la parole, Mahen Seeruttun a déclaré qu’après le passage du cyclone Belal, le gouvernement était omniprésent sur le terrain pour faire un constat de la situation. Suite à cela, une série de mesure a été mise en place pour venir en aide aux différentes catégories de la population touchées par ces catastrophes naturelles. Il a expliqué que le ministre des Finances a annoncé qu’un milliard de roupies sera décaissé pour soutenir les personnes et domaines affectés. Parmi les mesures, il a accentué sur l’allocation de Rs 2000 accordée aux familles touchées par des interruptions en électricité, qui dit-il, est une première dans le pays. Il s’est aussi attardé sur les aides attribuées aux pêcheurs, aux planteurs et aux éleveurs.

Le ministre a aussi expliqué que la Financial Services Commission avait annoncé qu’il allait rembourser toutes les personnes dont les véhicules ont été endommagées par la montée des eaux et les flashfloods, quel que soit leur type d’assurance, entre autres. Mahen Seeruttun a fait ressortir qu’à ce jour, un peu plus de 700 demandes ont été formulées. 180 propriétaires de véhicules, endommagés lors des « flash flood » lors du passage du cyclone Belal, ont déjà reçu leur indemnisation.

216 autres dossiers sont en cours de finalisation et les propriétaires de véhicules concernés recevront leur indemnisation la semaine prochaine. Une somme de Rs 150 millions sera déboursée à cet effet, a-t-il ajouté.

Par la suite, le ministre a rappelé également qu’il y a un ‘scheme’ en place pour soulager les familles qui ont subi des pertes lors des cyclones. Il a fait ressortir que pas moins de 396 familles, comprenant 1317 personnes, ont rapporté avoir été affectés. Selon Mahen Seeruttun, le ministère de la sécurité sociale, a abattu un gros travail, notamment en envoyant plus de 100 officiers sur le terrain pour assurer que les victimes perçoivent leurs allocations le plus vite possible. Notons que 6,4 millions de roupies ont été déboursées.

Pour le ministre, le gouvernement a agi de manière rapide pour adresser la situation. Cela dit-il montre l’intérêt que le Premier Ministre porte à la population. Cependant, il a fait ressortir que le pays demeure toujours dans une période propice pour les basses pressions et les formations cycloniques et la prudence doit être de mise.

Pour sa part, la députée de Savanne / Rivière-Noire,  Sandra Mayotte a mis l’emphase sur le fait que pendant ces deux dernières semaines, 1306,6 millimètres de pluie ont été enregistrés dans sa circonscription, ce qui équivaut à plusieurs mois de précipitation comparé au mois normal. Elle a fait ressortir que les dégâts causés dans les zones urbaines ne reflètent que les effets du changement climatique. Selon elle, il est maintenant plus que jamais urgent de réfléchir sur les nouvelles conditions météorologiques face au changement climatique. D’ajouter qu’il est important d’avoir une réadaptation dans la planification des développements ruraux et urbains. Mais aussi une planification et protection des plages afin de trouver des solutions durables. Car fait-elle ressortir, la catastrophe naturelle n’apporte pas que des grosses pluies mais a aussi un impact sur la montée des eaux et l’érosion des plages.

Pour Sandra Mayotte, le gouvernement continuera à prendre des engagements pour des actions durables. Mais dit-elle, le changement climatique et les catastrophes auxquelles font face le pays ne sont pas seulement la responsabilité de l’équipe au pouvoir mais aussi de chaque Mauricien, de toutes les institutions gouvernementales et non gouvernementales et même la presse pour sensibiliser la population. Dans le même ordre d’idée, elle a déploré que des tonnes de déchets ont été retirées au Caudan Waterfront.

La cérémonie de commémoration des 189e  anniversaire de l’abolition de l’esclavage a aussi été commentée par la députée du MSM. Elle a fait ressortir que cette année, elle a été spéciale et expliqué que les invités, les activités et tous les éléments réunis, ont fait de cet événement, un véritable succès.

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne