MSM : « La vérité tout le temps li triompher sa ! », affirme Joe Lesjongard

by | Jan 21, 2024 | Actualités, Economie, Politique

  • « Ramgoolam amnésique… c’est dernier dimoune ki kapave vine donne Pravind Jugnauth lesson  », dit Bobby Hurreeram

Lors de la première conférence de presse du MSM en 2024, Joe Lesjongard et Bobby Hurreeram se sont d’abord penchés sur l’actualité dominée par le passage du cyclone tropical Belal près de Maurice, avant de critiquer l’opposition pour sa mauvaise foi pendant cette période difficile.

Selon Joe Lesjongard, président du MSM, « le gouvernement fine agir aussi vite que possible pour remet le pays dibout après passage cyclone Belal ». l a salué les efforts des services essentiels, y compris la police, les collectivités locales et les ministères, qui ont travaillé dur pour aider la population. « Depuis quelques temps, pas seulement à Maurice mais à travers le monde les effets du changement climatique sont ressentis et nous avons témoignés comment les catastrophes naturelles peuvent avoir un effet néfaste sur la vie de tous », dit le ministre Lesjongard.

Le réseau du CEB a été résilient

Il a également mis en avant le travail des employés de la CEB et de la CWA pour rétablir l’électricité et l’eau dans le pays.« Fine ena enn gros zeffort de part sa bane travayers la », dit-il. Ce dernier explique qu’à mardi matin soit au lendemain du passage du cyclone tropical Belal, il y avait 43 700 fautes sur le réseau du CEB. « Ena plizir rezon ki explik sa bane fautes la ena pied tombe lor difil ou bien colonne ine versé ek inondations. Fraudé pas nou blier ki mem pendant passage cyclone, fine ena intervention cot ine kapave intervenir mais ti ena bane place kot pas ti accessible akoze pied ine tombe lor simee ou divan trop fort mais zot ine intervenir a travers pays dan bane conditions extrême pou rétablir électricité a bane consommateurs », affirme le ministre.

Le président du MSM a également commenté un article de presse qui stipule que le réseau du CEB n’a pas été résilient au passage du cyclone Belal. « Dimoune bizin comprend ki ce n’est pas premier fois ki nou pe gagne cyclone ek surtou pas dernier fois. Nou bizin rappel ki tine arrivé dans le passé. A sak passaze cyclone nou ena bane coupures électricité mais CEB travay pou rétablir courrant. En 1994 apres passage Hollanda pendant 1 mois pas ti ena électricité, ek en 2002 après passaze Dina le pays entier pas ti ena électricité. En 2007 ti pren 6 semaines pou rétablir électricité pou 53% la population. CEB ena 300Km cables ek 3500 poto dan pays entier. Pou sa cyclone la ziss 300 poto fine subir bane degats ek sa aussi dan le sud du pays », affirme Joe Lesjongard.

Joe Lesjongard a par la même occasion condamné les agissements de certaines personnes. «Ena enn bane dimoune heureusement ziss enn minorité sa zot ine rode block travayer CEB empess zot fer zot travay lerla ine bizin fer la police sorti. Akoze sa mone dire ki CEB ena enn la liste priorité. Dans enn sa bane l’endroit la CEB ti pe ale largue courrant dan CWA pou ki la pompe delo kapave travay », dit-il avant de lancer un appel a la population pour avoir un minimum de compréhension.

Nos réservoirs remplis

Pour le ministre Lesjongard, les pluies qui ont accompagné le cyclone tropical Belal ont été bénéfiques à nos réservoirs. Le taux de remplissage des différents réservoirs du pays a été communiqué par le ministre. Mare aux Vacoas est remplie à 87,9%, La Nicolière à 100%, Piton du Milieu à 99,3%, La Ferme à 67%, Mare Longue à 997,7%, Midlands à 99,8% et Bagatelle Dam à 92,1 %. Ce qui équivaut à un taux de remplissage de 90,8% dans tous les réservoirs du pays.

Proposition, là il ya trop d’infos, et ça pourrait alourdir l’article (Concernant les réservoirs, Lesjongard a souligné que les pluies provoquées par le cyclone Belal avaient été bénéfiques pour leur remplissage. Il a donné le taux de remplissage de plusieurs réservoirs du pays, affirmant que le niveau était à 90,8% dans l’ensemble.)

Inondations à Port-Louis – La vérité fine triompher !

LJoe Lesjongard est ensuite revenu sur les inondations à Port-Louis le 15 janvier, déplorant les agissements de certains politiciens qui ont cherché à critiquer sans avoir toutes les informations.  « Ine ena bane décisions kine prend, ena bane décisions ki bizin pren encore pou améliore la situation. Mais selma mo déplore ki certains politiciens kuma nou même profite de bane situations koumsa la pou fer démagogie. Zot vine critiquer sans ki zot ena bane l’information ki korek. Zot vine fer toute sorte kalite akization ki basées surtout lor bane faussetés ki fine circuler ek mo pe fer référence a situation concernant directeur Météo. Le Premier ministre limem li fine exprime li ek line dire, kan line desann lor terrain line dire, mo encolere mo attristé par sa situation ek li conner kifer. Par la suite tout dimoune fine trouve vidéo ki fine circuler lor MBC ek ki directeur lamem ine dir. Moi toultemps mo dire enn zafer, la vérité toultemps li triompher sa ! », dit -il.

« Letemps va dire ki fine arrivé. Nou triste pou bane dégâts nou aussi nou ti kapave fer démagogie ek compare ceki ti arriver dans le passer. Ek kan ou écoute bane leader l’alliance PTr-MMM-PMSD mo poze moi la kestion. C’est sa kalite politicien la ki pou ale dirize nou pays ? Laisse mo dire li nou pena okenn leson nou fer nou travay en toute humilité  mais nou pena aukenn leson à recevoir de enn dimoune kuma Navin Ramgoolam ou bien meme Paul Bérenger », affirme-t-il.

Hurreeram salue le courage et la bravoure de nos services essentiels

De son côté, Bobby Hurreeram a exprimé ses condoléances à la famille des victimes de la route et a salué le courage des services essentiels.« Li triste ki malgré tou zot zeffort nou bane la police, nou bane fonctionnaires zot toultemps ena le dos largge pou enn lynchage ou enn reglement de compte d’enn section de la presse », explique Bobby Hurreeram.

Certains médias et journalistes dénoncés

Hurreeram a également expliqué les raisons des inondations à Port-Louis, attribuant cela aux pluies abondantes et à la saturation du sol. « Nou sorti de enn l’année 2023 extrêmement humide ek nou niveau saturation du sol li ti extrêmement élevé. Ek dan Port-Louis enn moment noune trouve li c’est delo lamer ki ti pe rentre lor laterre. Nou habitie koz changement climatique ek la nou pe vive li carrément. Noune déjà dire li dans le passe nou ena dan maurice 307 zones inondables. Noue na 66 zones ki nou fine décrété couma high risk ek plizir foi noune circule la liste la dan bane medias li du domaine public », affirme Bobby Hurreeram. Ce dernier explique que nous sommes dans une course contre la monte contre le changement climatique et la priorité du gouvernement explique Bobby Hurreeram c’est de sauver la vie des gens. « Li extrêmement fausse pou dire ki nou pas fine tire leçon du passé. Fine ena enn gros travail ki fine abattre ek nou ti pou bien conten ki fini tou travay couma zot pe dire mais sa li pas ziss vini pren enn pioche fouiller mett enn drain. Malheureusement mo conner zot pe rode fer croire ki ou vini ou fouiller ou aller. Non ena bane l’études ki bizin fer », estime Bobby Hurreeram. Ce dernier affirme que le gouvernement à compléter plus de 500 projets de drains à travers le pays ces derniers trois ans.

Il a souligné les actions entreprises par le gouvernement pour faire face au changement climatique, y compris la construction de drains dans plusieurs zones du pays. Il a critiqué les médias qui ont remis en question l’efficacité de ces drains. « Zot dire bizin fer enn cut-off drain lor lipied la montagne. Kumsa mem fer sa ? Zot conner ki risk ena glissement de terrain ? Zot conner ki bizin fer provision pou delo la aller ? Zot penser tou zafer fasil. Kan drain fonctionner sa zot pas pou dire, mais ziss kott ena problem ki fer gros titre », martèle Bobby Hurreeram.

« Kuma fine gagne inondation, Navin Ramgoolam vine lor radio et li dire fine ena plizir mort bizin donn deuil national ek akize nou de kriminel Ki li gagner sa bougre la ? Amnésique ? Ramgoolam c’est dernier dimoune ki kapave vine donne Pravind Jugnauth lesson ! », affirme le ministre des infrastructures publics.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne