Meurtre de Shrustee Awotar en 2021 : Sanjeev Nurkoo sera jugé le 12 février 2024

by | Jan 29, 2024 | Faits Divers

Sanjeev Nurkoo, résident de Curepipe, comparaîtra devant la cour d’assises le 12 février 2024 pour avoir mortellement poignardé Shrustee Awotar, une caissière de 21 ans, le 31 janvier 2021. Il est accusé d’assassinat et fait l’objet d’un procès instruit par le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) depuis le 10 août 2022. Le 15 novembre 2023, son avocat, Me Alvin Juwaheer, a informé la cour qu’il avait adressé des représentations au bureau du DPP afin que son client soit poursuivi sous une accusation réduite. Une décision du DPP sera rendue le 12 février 2024, date à laquelle Sanjeev Nurkoo devra annoncer s’il plaide coupable ou non coupable. Vingt-quatre témoins ont été assignés dans cette affaire.

Meurtre prémédité

Le 31 janvier 2021 est une date que les Awotar n’oublieront jamais. Ce jour-là, Sunita Awotar, la mère de Shrustee, devait célébrer ses 57 ans. Pourtant, cette journée s’est transformée en cauchemar. Shrustee Awotar avait préparé l’anniversaire de sa mère, espérant que ce serait une journée festive pour eux. Aux alentours de 14 heures, alors qu’elle rentrait chez elle après le travail, elle se retrouva face à Sanjeev Nurkoo, son ex-compagnon. Une dispute éclata entre eux et, sous le coup de la colère, l’homme sortit un couteau de cuisine et poignarda Shrustee à l’abdomen. Cette scène se déroula devant des passants, dans une ruelle de Curepipe.

Sanjeev Nurkoo tenta de prendre la fuite mais fut lynché par des passants et remis à la police le même jour. Les autorités et les secours médicaux furent appelés sur les lieux, mais malheureusement, Shrustee Awotar fut déclarée morte. L’autopsie, réalisée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal, établit que la cause du décès de Shrustee était une « stab wound » à l’abdomen.

Après son arrestation, Sanjeev Nurkoo fut emmené au poste de police de Curepipe où il avoua lors de son interrogatoire. Il expliqua avoir été pris d’une crise de jalousie et soupçonnait Shrustee de le tromper. Il affirma qu’ils avaient l’habitude de se disputer, mais lors de leur dernier différend, Shrustee lui avait demandé de partir et avait mis fin à leur relation de deux ans. Il ajouta qu’il n’avait plus eu de nouvelles d’elle depuis leur séparation, ce qui était la raison pour laquelle il s’était rendu à Curepipe. « Monn vinn avek enn laraz avek enn kouto, monn vinn pou touy li », avoua-t-il à la police, tout en reconnaissant qu’il n’avait pas digéré leur rupture. Sanjeev Nurkoo est l’aîné de trois enfants et ses parents sont séparés.”

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne