Le Cameroun se qualifie dans la folie contre la Gambie

by | Jan 24, 2024 | Sports

Buts : Jallow (72e) et Colley (85e) pour les Scorpions // Toko-Ekambi (56e), Gomes CSC (87e), Wooh (90e) pour les Lions indomptables

Encore un match de folie.

Obligé de l’emporter pour se qualifier en huitièmes de finale, le Cameroun est passé par toutes les émotions avant de prendre le dessus sur la Gambie (2-3), ce mardi, au bout d’une rencontre surréaliste. Ce sont pourtant les Scorpions qui maîtrisent la première période. Fabrice Ondoa, qui remplace André Onana, doit se montrer infranchissable sur une tentative en angle fermé d’Ali Sowe (7e), sur la tête de Yankuba Miteh (35e) ou sur la lourde frappe de Musa Barrow (38e).

Georges-Kévin Nkoudou et ses coéquipiers reviennent ensuite des vestiaires avec d’autres intentions. L’ailier formé à Nantes fait ainsi trembler la barre transversale (50e), avant d’adresser un caviar sur le crâne de Karl Toko-Ekambi qui n’a plus qu’à effleurer le cuir pour libérer tout un pays (0-1, 56e). Ondoa devra être encore attentif sur une frappe, plus molle, de Sowe (70e). Orphelin de l’ensemble de sa défense, il ne pourra toutefois rien sur la tentative à bout portant d’Ablie Jallow (1-1, 72e). Match relancé !

Toko Ekambi, fautif sur le marquage, veut sonner la révolte, mais heurte une nouvelle fois la transversale (76e). Entré en jeu quelques secondes auparavant, c’est Omar Colley qui surgit dans le dos de la défense camerounaise pour doubler la mise (2-1, 85e). Le coup de massue n’assomme pas les Lions indomptables, puisqu’ils reviennent à la faveur d’un but contre son camp de James Gomes, taclant malheureusement vers son but (2-2, 87e). Mais CAN exceptionnelle oblige, le scénario ne pouvait en rester là. Christopher Wooh décide d’envoyer sa tête rageuse dans le petit filet gambien (2-3, 90e) pour devenir le héros du peuple camerounais. Celui-ci a encore été sujet à quelques sueurs froides dans le temps additionnel, lorsque Bubacarr Sanneh a malicieusement égalisé de la main avant d’être évidemment rattrapé par la patrouille (90e+4). Le Cameroun pousse un immense ouf de soulagement et sera au rendez-vous des huitièmes.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne