Dans le nord de l’île : Une enseignante découvre Rs 3,2 M de cannabis dissimulé dans du riz noir dans sa commande d’aliment Thaïlandaise

by | Jan 29, 2024 | Faits Divers

Lundi 22 janvier, une enseignante a reçu un colis de riz, d’épices et de café qu’elle attendait de la part d’un ami de son époux. Le colis, expédié par DHL depuis la Thaïlande, a été rapidement livré à son domicile sans aucun problème. Cependant, elle a été complètement surprise en vérifiant les nouveaux aliments qu’elle venait de recevoir. En effet, dans un sachet de riz noir (Riceberry), elle a trouvé 2,7 kilos de cannabis d’une valeur marchande de 3,2 millions de roupies. Une enquête a été ouverte.

 

C’est l’enseignante elle-même qui a signalé cette affaire à la police. La femme âgée de 32 ans a expliqué qu’elle attendait un colis de riz noir et de café en provenance de Thaïlande, envoyé par l’ami de son époux, prénommé David. Le colis est arrivé chez elle le matin du lundi 22 janvier. Elle a remarqué qu’un autre expéditeur était indiqué sur le colis mais elle a quand même accepté de le prendre car elle avait passé une commande.

 

L’habitante du nord raconte qu’en ouvrant la boîte, elle a découvert dix sachets de soupe Tom Yum Kung, dix sachets d’épices thaïes pour la marinade de viande, deux sachets de café de la marque Khao Shong, vingt-cinq sachets de café vert, deux sacs de riz normal, cinquante sachets de thé de la marque Ranong et onze sachets de riz noir pesant un kilogramme chacun.

C’est lorsque qu’elle a ouvert l’un des sachets de riz qu’elle est tombée sur la drogue. Elle a trouvé un paquet suspect de forme rectangulaire contenant des feuilles séchées qu’elle a immédiatement soupçonnées d’être du cannabis. Ne sachant pas qu’elle avait commandé cela, elle a immédiatement alerté la police de Grand-Baie.

 

L’équipe de l’ASP Nucchedy s’est rendue sur place. Les policiers ont prélevé un morceau du paquet suspect contenant le cannabis. Après avoir examiné le colis, la trentenaire a été emmenée au poste de police. Elle a affirmé aux enquêteurs qu’elle ne savait rien de cette drogue. L’enseignante a déclaré : « Mo ti pas komann pou brown rice la, me mo pa kone kouma sa parsel-la finn vini. » Elle a accepté de collaborer avec la police et de prendre part à toutes les procédures nécessaires.

Le colis saisi

La police a effectué une fouille à son domicile en présence d’agents du Bureau de la scène de crime, mais n’a rien trouvé de compromettant. Les paquets contenant les objets suspects ont été pesés et scellés, ils contiennent exactement 2 747 grammes de cannabis. Le colis a été saisi pour être analysé par le Laboratoire de sciences médico-légales. La police a également saisi les deux téléphones portables de l’enseignante pour les besoins de l’enquête.

Après l’interrogatoire, le surintendant Boodhun a donné des instructions pour qu’elle soit relâchée à ce stade de l’enquête. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur cette affaire et la police compte contacter la société de logistique qui a effectué la livraison afin d’obtenir des détails administratifs. Elle espère également obtenir plus d’informations grâce au nom inscrit sur la boîte, à savoir Preechada Kaewson. L’enquête est supervisée par le DCP Rassen.

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne