Burkina Faso : la Russie rouvre son ambassade fermée il y a 31 ans et promet 25 000 tonnes de blé

by | Jan 2, 2024 | Monde

Les relations entre Moscou et Ouagadougou ont repris depuis l’arrivée au pouvoir fin septembre 2022 du régime militaire dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré. Depuis plusieurs mois, les deux pays ont à ce titre signé des accords de coopération bilatérale, annonçant des projets d’envergure.

Au Burkina Faso, la Russie a rouvert officiellement son ambassade à Ouagadougou, 31 ans après l’avoir fermée pour des raisons internes. D’après le Service d’information du gouvernement burkinabè (SIG), jeudi 28 décembre 2023, une cérémonie marquant la reprise de ses activités s’est tenue en présence de plusieurs hautes autorités et représentants burkinabè et russes.

« Nous apprécions hautement le caractère amical des relations interétatiques avec le Burkina Faso, qui reposent traditionnellement sur les principes de confiance et de respect mutuel (…) Nous développons une coopération étroite avec le Burkina Faso sur les questions actuelles de l’agenda international », a déclaré l’ambassadeur de la Fédération de Russie en Côte d’Ivoire accrédité au Burkina Faso, Alexeï Saltikov. Ce dernier a déjà annoncé que le Burkina Faso bénéficiera très prochainement, de 25 000 tonnes de blé à titre d’aide humanitaire d’urgence.

Le Burkina Faso, qui avait pour sa part fermé sa représentation diplomatique à Moscou en 1996, l’a rouverte depuis 2013. Cette réouverture est perçue par les autorités burkinabè comme « une victoire d’étape », souligne le SIG. « Elle permettra de parachever un cycle de rapprochement entre nos deux pays, et ouvre une ère nouvelle dans leur coopération pour le bonheur de nos Peuples respectifs », a indiqué pour sa part indiqué le chef de la diplomatie burkinabè, Karamoko Jean Marie Traoré, cité par le SIG.

Cette réouverture s’inscrit dans le cadre d’un processus amorcé en 2022 à la faveur de l’arrivée au pouvoir du régime militaire dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré. Au sommet Russie-Afrique de juillet 2023, le chef de l’État burkinabè Traoré et celui de la Russie, Vladimir Poutine, ont affirmé leur ferme volonté de raffermir leurs liens et depuis plusieurs accords de coopération dans divers secteurs (nucléaire, défense, économie) ont été entérinés. Ouagadougou, qui a rompu ses liens diplomatiques avec Paris sur fond de dénonciation du néocolonialisme, espère tisser une meilleure coopération avec Moscou, qui pour sa part recherche des alliés en Afrique. L’arrivée de Moscou à Ouagadougou survient, faut-il le rappeler, en pleine crise sécuritaire au Burkina Faso.

 

Notons qu’en 2022, les échanges entre les deux pays étaient estimés à près de 440 millions $, largement en faveur de la Russie. En janvier 2023, le premier ministre burkinabè Joachim Kyelem de Tambela avait émis le souhait de la mise en place d’une commission mixte Russie-Burkina en vue de stimuler les échanges commerciaux et faciliter, entre autres, les déplacements entre les deux pays.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne