Rwanda : BioNTech prévoit d’entamer la production de vaccins à ARN messager en 2025

by | Dec 24, 2023 | Monde

L’unité de production qui sera capable de fabriquer n’importe quel type de vaccin à ARN messager, devrait contribuer à réduire la dépendance de l’Afrique à l’égard des vaccins importés.

Le laboratoire allemand BioNTech a annoncé dans un communiqué publié le lundi 18 décembre 2023, qu’il prévoit d’entamer la production de vaccins à ARN messager dans son usine rwandaise en 2025.

Les premières unités modulaires de l’usine, qui sont arrivées au Rwanda en mars dernier ont été déjà assemblées, a-t-on précisé de même source.

Baptisées BioNTainers, ces unités mobiles réalisées grâce à des conteneurs recyclés sont les éléments essentiels de l’unité de production de vaccins.

« L’Afrique disposera de l’une des installations de fabrication de vaccins les plus avancées au monde. Ces BioNTainers seront capables de fabriquer n’importe quel type de vaccin à ARN messager », a déclaré Ugur Sahin, cofondateur et directeur général de BioNTech, lors de l’inauguration de l’usine à Kigali en présence du président rwandais, Paul Kagame, et d’autres autorités africaines.

La société de biotechnologie, qui a mis au point le vaccin anti-covid-19 le plus utilisé dans les pays occidentaux avec son partenaire américain Pfizer, a par ailleurs précisé avoir entièrement financé l’implantation de l’usine en engageant un montant total de 150 millions de dollars.

En 2021, le Rwanda avait été choisi avec le Sénégal et l’Afrique du Sud pour abriter les premières usines de production de vaccins de BioNTech en Afrique. Né du besoin du continent de réduire sa forte dépendance aux importations, ce projet était apparu à un moment où les pays africains accusaient un énorme retard en matière de vaccination de leurs populations contre la Covid-19.

Ces projets cadrent aussi avec l’ambition de l’Union africaine (UA) de faire passer le taux de vaccins produits localement de 1% actuellement à 60% d’ici 2040. Un objectif que l’organisation continentale espère atteindre grâce au soutien des Etats, mais également avec l’appui d’initiatives portées par le secteur privé, à l’instar de celle de BioNTech et de son concurrent Moderna qui avait annoncé en mars dernier un investissement de 500 millions de dollars dans la construction d’une usine de vaccins à ARN messager au Kenya.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne