Lancement de la campagne « Mo Volonter », pour une République plus forte et plus solidaire

by | Dec 7, 2023 | Actualités, Politique

Présence remarquée de Kobita Jugnauth pour cette campagne nationale baptisée « Un million d’heures de volontariat pou Moris ».

Annoncée dans le budget 2023-2024, la campagne nationale un million d’heures « Volontariat pou Moris », pilotée par la National Social Inclusion Foundation (NSIF), a été officiellement lancée le mardi 5 décembre, soit à l’occasion de la Journée internationale des Volontaires. Baptisée « Mo Volonter », inspirée du jeu de mots, « Maurice Volontaire » et « Je suis volontaire », cette campagne a pour objectif de créer un mouvement de volontaires pérenne notamment en consolidant le volontariat parmi les Mauriciens de tout âge. Elle est en ligne avec la vision du gouvernement de bâtir une République plus forte et plus solidaire, tout en ravivant le sens du patriotisme et le vivre-ensemble parmi la population.

Le lancement officiel de « Mo Volonter » a eu lieu au SOS Village à Beau-Bassin, où pendant une demi-journée les employés de la NSIF avaient élu domicile pour participer, à titre volontaire, aux travaux de rénovation des maisons du village. L’épouse du Premier ministre, Kobita Jugnauth et la ministre de l’Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale, Fazila Jeewa-Daureeawoo, se sont également jointes à l’équipe de la NSIF pour cette bonne cause. La Présidente du Comité de gestion de la NSIF, Sarah Currimjee, le Secrétaire général du NSIF, la Présidente de SOS Villages d’enfants, Ah Foon Chui Yew Cheong, des bénévoles du NSIF et d’autres personnalités étaient également présents à cette occasion.

Prônant l’altruisme, Kobita Jugnauth, pour sa part, a réitéré la nécessité et encouragé les Mauriciens à s’aventurer dans des opportunités de bénévolat significatives.

Pour Sarah Currimjee, le projet d’un million d’heures de bénévolat encouragera les efforts de collaboration et communautaires qui, par essence, transformeront Maurice en une nation plus résiliente et unifiée. Le bénévolat, a-t-elle ajouté, fait allusion au don du cœur et à l’investissement de temps et d’efforts pour une bonne cause, sans aucune attente. Dans cette ligne, Mme Currimjee a indiqué que le rôle du NSIF est de gérer le financement de la responsabilité sociale des entreprises ainsi que d’orienter les membres du public vers le bénévolat afin d’atteindre l’objectif d’un million d’heures.

Tandis que Mme Ah Foon Chui, elle a déclaré que l’ensemble de la population mauricienne bénéficiera de la réussite de la mise en œuvre et de l’achèvement du projet « Volontariat pou Moris ». Cette initiative nationale, a-t-elle souligné, cultivera des valeurs civiques bonnes et actives en laissant la population en général, depuis les enfants jusqu’aux personnes âgées, agir volontairement.

L’événement de lancement comprenait la réalisation de travaux de rénovation, y compris la peinture, le nettoyage et la plantation dans les locaux du village d’enfants SOS par une trentaine de bénévoles du NSIF. L’ONG héberge actuellement une quarantaine d’enfants orphelins et abandonnés, âgés de 4 à 17 ans, dans dix maisons.

Pour la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo, il est primordial d’inclure les Mauriciens dans tous les développements du pays. « Nous pouvons, à travers la collaboration de tout un chacun, notamment le gouvernement, le secteur public, les ONG et autres organisations ainsi que les travailleurs sociaux et les communautés, améliorer la qualité de vie de tous les Mauriciens et en particulier, ceux qui sont plus vulnérables », a-t-elle fait ressortir.

Menon Munien, le président de la NSIF et artisan du projet « Mo Volonter », espère à travers cette initiative de la Fondation, et en collaboration avec tous ses partenaires, parvenir à instaurer, dans la durée, une culture de volontariat parmi tous les Mauriciens.

« Le volontariat existe à Maurice depuis des décennies. Les Mauriciens se sont toujours mobilisés quand il s’agissait de protéger notre République et sa population. Toutefois, souvent se sont des actions ponctuelles. Nous devons pouvoir créer un mouvement de volontaires pérenne », souligne-t-il.

Il est convaincu qu’en travaillant ensemble, « nous parviendrons à bâtir une République plus forte et plus solidaire où il fait bon vivre ».

Et cela, dit-il : « commence par l’éducation des Mauriciens sur le vrai sens du volontariat »« Il y a plusieurs facteurs qui empêchent aujourd’hui les gens de se lancer dans le volontariat. Il y a d’abord la perception que le volontariat est associé à une donation monétaire ou sinon bien souvent, les gens qui sont intéressés ne savent pas comment faire ou où aller pour proposer leur aide. Le rôle de « Mo Volonter » est d’expliquer aux Mauriciens que le volontariat est aussi donner un peu de son temps voire mettre sa connaissance et son expertise au service des gens qui sont dans le besoin, les communautés ou encore les ONG et autres organisations œuvrant pour une bonne cause. « Mo Volonter » fera aussi le pont entre les ONG et autres organisations et les membres du public qui souhaitent contribuer à créer une République plus forte et solidaire », explique-t-il.

Au-delà de l’impact positif sur l’économie et la société, les bénéfices personnels en tant que volontaires sont nombreux. Le volontariat contribue en effet à créer de nouveaux groupes d’amis, permet, en particulier aux jeunes, d’étoffer leur CV et à développer de nouveaux savoir-faire, entre autres.

Pour démarrer, la NSIF propose aux potentiels volontaires, classifiés en trois catégories d’âge (15 à 25 ans, 26 à 60 ans et 60 ans et plus), six domaines dans lesquels ils peuvent d’ores et déjà s’engager à savoir l’éducation, les personnes âgées, l’environnement et le changement climatique, les catastrophes naturelles, la santé et la sécurité alimentaire.

Dans un premier temps, le recrutement des volontaires se feront sur le terrain avec les équipes de la NSIF, qui iront à la rencontre du public et aussi, à travers le service d’un centre d’appel (203 9977) et le siteweb de « Mo Volonter » (www.movolonter.mu).

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne