Géopolitique… S.E. Zhu Liying: “Next China is China”

by | Dec 24, 2023 | Economie, Edito

• La Chine accorde une importance particulière à la coopération avec Maurice

Son Excellence, Zhu Liying, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Chine à Maurice a convié les dirigeants et journalistes de la presse à une rencontre amicale suivi par une réception à l’hôtel Hennessy Park à Ebène. Il a expliqué les grandes orientations de la croissance économique chinoise, le positionnement géopolitique du géant asiatique et la coopération bilatérale. Voici l’essentiel de son intervention. 

  1. Next China is China.

Durant les 40 dernières années, la Chine a connu une croissance fulgurante : 7, 8, voire 10 et 12%. Mais cette année et l’année prochaine, la prévision est de 5% environ. Certains capitaux internationaux ont tendance à quitter la Chine. L’on se pose la question : Qui sera le prochain miracle économique comme la Chine ? Ma réponse est : Next China is China. Dans ce monde où les principales économies ont du mal à relancer la croissance rapide, la Chine continue à jouer le rôle de locomotive pour le monde, avec sa part de contribution à hauteur de 36% à la croissance mondiale. Mais un pays ne peut pas garder sa vitesse du décollage pour toujours. À un certain niveau, on arrive à la vitesse de croisière, c’est-à-dire, une croissance moins vite, mais plus équilibrée entre la quantité et la qualité.

Aujourd’hui, après avoir éliminé la pauvreté absolue sur toute l’étendue du pays, autrement dit en 10 ans 100 millions de personnes sont sorties de la pauvreté, phénomène extraordinaire dans le monde et hautement apprécié par les Nations unies, la Chine commence maintenant son programme de modernisation. La priorité de la modernisation est donnée sur la qualité de vie, l’environnement, les énergies renouvelables, l’innovation scientifique et technologique. D’énormes opportunités d’investissements sont en train de créer dans ces secteurs innovants.

C’est ainsi que, en même temps que des capitaux dans certains secteurs traditionnels à forte concentration de mains-d’œuvre commencent à quitter la Chine, de nouveau capitaux affluent vers la Chine dans la haute technologie pour investir l’avenir. Durant les 10 premiers mois de cette année, 41,947 nouvelles entreprises à capitaux internationaux ont été créées en Chine, soit une augmentation de 32%, et l’afflux des capitaux internationaux dans la haute technologie chinoise a augmenté de 33%. Ceux qui comprennent la logique du développement durable de la Chine et qui maintiennent la vision à long terme sur la Chine prennent la meilleure décision et en tirent les meilleurs profits.

Vous le savez peut-être, aujourd’hui au niveau mondial, la moitié des électricités solaires et éoliennes sont produites en Chine, la moitié des véhicules électriques roulent en Chine. C’est ça l’avenir de “Next China”.

  1. La vision globale de la Chine.

Un grand philosophe chinois dit ceci : “Celui qui n’a pas de vision à long terme aura des soucis proches.” La Chine ne vit pas au jour le jour. Son plan du développement, dès le début des années 50s du siècle dernier, n’a jamais cessé de préparer un avenir de 5 ans, 10 ans, voire 30 ans et 50 ans. C’est ainsi que ce grand navire a su garder sa bonne direction : la paix et le développement. La paix et la stabilité favorisent le développement, et le développement renforce la paix et la stabilité.

Le 10e anniversaire de Belt & Road pour l’élimination de la pauvreté

Au niveau mondial, depuis ces 10 dernières années, le Président chinois Mr Xi Jinping a proposé successivement 4 grandes initiatives : sur la Belt & Road, sur le Développement global, sur la Sécurité globale, et sur la Civilisation globale. La philosophie de la Chine, en terme bref et clair, c’est que la Chine souhaite construire dans le monde entier une “communauté de destin partagé de l’Humanité”, une communauté dans laquelle le développement de tous les pays doit être équilibré, et que la sécurité et la justice de tous les pays doivent, elles aussi, être équilibrées.

Il y a 2 mois, plus de 150 pays et 40 organisations internationales sont allés à Beijing pour célébrer le 10e anniversaire de Belt & Road. Il est difficile de ne pas apercevoir qu’en 10 ans, Belt & Road a réalisé dans le monde des investissements dans 3,000 projets d’infrastructure à hauteur de 1,000 milliards de dollars, a créé des emplois à hauteur de 420,000 personnes, et a éliminé la pauvreté en faveur de 40 millions de personnes. Ceci explique aussi pourquoi, 2 ans seulement après le lancement de l’Initiative du Développement global, plus de 100 pays se sont adhérés, et 70 pays ont participé au Groupe des amis du Développement global, une plate-forme créée par les Nations unies, étant donné que le Développement global rentre dans le cadre du programme des Nations unies pour l’économie verte et l’élimination de la pauvreté.

Conflit Israélo-Palestinien : “jeter de l’huile sur le feu” est complètement contre-productif

Quant à l’initiative de la sécurité globale, tout ce qui se passe aujourd’hui en Ukraine et en Palestine a prouvé tristement que la sécurité est indivisible, et qu’aucun pays, aucun groupe, ne peut placer sa sécurité au-dessus de l’autre, au détriment de l’autre. C’est ainsi que la Chine, en préconisant toujours la paix et la justice, cherche toujours des solutions à travers le dialogue politique en tenant compte des intérêts sécuritaires de toutes les parties. Nous estimons que “jeter de l’huile sur le feu” est complètement contre-productif. La délégation des ministres des affaires étrangères des pays arabes et islamiques a choisi la Chine pour sa première étape de visite pour régler le conflit entre Israël et la Palestine, ceci montre qu’on approuve largement la position équilibrée de la Chine, la Chine qui se met au côté de la justice, au côté de la paix, au côté du dialogue.

  1. L’avenir prometteur de la coopération sino-mauricienne.

La Chine accorde une importance particulière à la coopération avec Maurice. L’exemple concrète est l’Accord de libre-échange (FTA). À partir du 1er janvier 2021, nos deux pays ont commencé à mettre en application ce FTA. Il s’agit du premier et unique FTA au niveau Chine-Afrique. En 2021, première année du FTA, le volume de nos échanges commerciaux a atteint 914 millions de dollar, soit +20,5%. En 2022, deuxième année, il a atteint 1,8 milliard de dollar, soit +15,8%. Les sucres spéciaux et les rhums mauriciens ont fait une percée spectaculaire dans le marché chinois. Les sucres “low GI” et “anti-oxidant” intéressent énormément des consommateurs chinois qui ont des soucis de la santé et de la beauté. Fin août dernier, la réunion de la première commission conjointe sur le FTA entre nos deux délégations gouvernementales a donné le ton sur la coopération renforcée et élargie dans tous les domaines en faisant valoir toujours plus l’esprit du FTA.

Tout récemment nos deux pays ont fait un bilan sur la formation professionnelle de cette année. En un an, 523 Mauriciens (cadres, techniciens, médecins et infirmières, enseignants et fonctionnaires) ont participé aux programmes de formation professionnelle organisés par la Chine. L’an prochain nous allons renforcer ces programmes pour donner encore plus d’opportunités aux Mauriciens d’aller faire des études et des formations professionnelles en Chine.

Toujours sur la formation professionnelle, je tiens à évoquer l’entreprise Huawei. Il y a 2 semaines j’ai assisté à une cérémonie de remise des prix dans les locaux de Huawei en présence du ministre de la Communication et de l’Innovation. Cette année, en collaboration avec des ministères et des universités mauriciens, Huawei a réussi son programme de formation en faveur de 1,000 talents mauriciens. Toujours au sujet de Huawei, numéro un de la ICT mondiale, je voudrais souligner qu’il continue à contribuer pour que Maurice figure au premier rang mondial sur la 5G. Je trouve ceci exemplaire pour notre coopération dans les domaines innovants, ICT et la haute technologie notamment.

Dans le cadre du BRICS, la Chine donne la priorité à la modernisation africaine

Toujours dans les domaines innovants, je voudrais mentionner la coopération financière. Bank of Chine à Maurice a été désignée officiellement par Bank of Mauritius pour son rôle de “RMB clearing bank”. Le vice-président de la Bank of China et le président de l’Union Pay étaient à Maurice récemment. Cette coopération en monnaie chinoise va énormément encourager et faciliter les échanges commerciaux entre nos deux pays.

Aussi bien dans le cadre du Forum sur la coopération Chine-Afrique que dans le cadre du BRICS, la Chine donne la priorité à la modernisation africaine. La coopération sino-mauricienne doit saisir ces opportunités importantes pour monter à un niveau plus élevé. Compte tenu des brillants résultats de la coopération entre la Chine et Maurice, et des avancées technologiques mauriciennes, je suis sûr et certain que nos deux pays peuvent préparer des projets de coopération encore plus ambitieux en high-tech, en finances, en médecine, en industrie pharmaceutique, en faisant valoir du rôle avantageux et privilégié de Maurice, autrement dit, non seulement la plaque-tournante entre la Chine et l’Afrique, mais aussi et surtout l’exemple pour l’Afrique tout entière.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne