Climat : les Emirats arabes unis lancent un fonds 30 milliards $ en association avec BlackRock, Brookfield et TPG

by | Dec 7, 2023 | Monde

Le président de la COP28 estime que la taille et la structure du fonds créeront un effet multiplicateur dans les investissements axés sur le climat à travers le monde.

Le président des Emirats arabes unis, Cheikh Mohamed ben Zayed al-Nahyane, a annoncé, ce vendredi 1er décembre, le lancement d’un fonds d’investissement axé sur le climat avec le soutien de trois géants internationaux de la gestion d’actifs, dont l’américain BlackRock.

« Je suis heureux d’annoncer la création d’un fonds doté de 30 milliards de dollars dédié aux solutions pour le climat », a-t-il déclaré lors d’un discours prononcé à l’occasion de la 28e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP28).

« Ce fonds est destiné à combler le déficit de financement de la lutte contre le changement climatique dans le monde », a-t-il ajouté, indiquant que l’objectif est d’atteindre 250 milliards de dollars, d’ici 2030

Hébergé par le gestionnaire de fonds Lunate Capital, basé aux Emirats, le fonds aura pour premiers partenaires le plus gros gestionnaire d’actifs au monde, BlackRock, ainsi que le gestionnaire d’actifs canadien Brookfield et l’américain TPG.

Le président émirati de la COP28, Sultan Al Jaber, a décrit le lancement du nouveau véhicule d’investissement comme un « moment décisif » dans la création d’une nouvelle ère de financement international du climat.

« La taille et la structure du fonds créeront un effet multiplicateur dans les investissements axés sur le climat, ce qui en fera un véhicule sans pareil. Son lancement reflète les efforts des Emirats arabes unis pour rendre le financement climatique disponible, accessible et abordable », a-t-il souligné.

En tant qu’hôte de la COP28 qui s’est ouverte jeudi à Dubaï, les Emirats arabes unis ont été très critiqués pour leurs projets d’expansion de la production de pétrole et de gaz, alors que le monde s’efforce d’accélérer la transition énergétique. Le riche Etat du Golfe s’est cependant engagé en juillet dernier à réduire ses émissions à un niveau plus important prévu, et à sortir son chéquier pour soutenir des investissements dans le domaine de la lutte contre le changement climatique.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne