Sans forcer, Lille enfonce l’OL

by | Nov 27, 2023 | Sports

Buts : David (27e) et Santos (32e) pour les Dogues

Vainqueur de Rennes juste avant la trêve, l’OL s’était mis à rêver de pouvoir régaler le Groupama Stadium pour la première fois de la saison. Malheureusement pour les supporters lyonnais, leur équipe est toujours pensionnaire du service réanimation. Le LOSC s’est occupé de prendre les trois points et de montrer à John Textor, absent ce dimanche, à quoi ressemble un véritable prétendant à l’Europe. Rarement inquiétés, les Dogues n’ont pas forcé pour pousser les Gones à la faute. Lille avance, l’OL sombre, et Fabio Grosso, qui a tenté d’improbables manœuvres tactiques, se noie.

Les doigts dans le nez

C’est le genre de match qui ne veut pas brusquer ses spectateurs. Ce Lyon-Lille en prime time commence au petit trot, avec une grosse possession lilloise face à un bloc lyonnais que l’on pourrait qualifier d’« en place ». Ce n’est qu’aux alentours de la vingtième minute de jeu que la partie s’envenime timidement. L’OL peut même se vanter d’avoir un petit temps fort face à des Dogues jusque-là peu inspirés. Mais après une frappe déviée de Maxence Caqueret (25e), le LOSC corrige cet affront en glaçant les locaux grâce à son Canadien. Muet depuis août, Jonathan David profite d’un excellent service de Yusuf Yazıcı – et de l’absence de Sinaly Diomandé – pour s’engouffrer dans l’espace. Serein, le Canadien glisse le ballon hors de portée d’Anthony Lopes d’un subtil pointu (0-1, 27e).

À partir de cette ouverture du score, la meilleure équipe va prendre le dessus, et même se permettre d’alourdir rapidement le score. À peine cinq minutes après le but de David, Henrique dégage mal le ballon de la tête et relance dans l’axe. Tiago Santos est tout content de voir le cuir lui arriver dans les crampons, puis décoche une sacoche depuis l’entrée de la surface, qui finit sous la barre de Lopes (0-2, 32e). Au retour des vestiaires, malgré les trois changements opérés par Fabio Grosso, dont la sortie d’Alexandre Lacazette, l’OL n’est guère plus transcendant, et voit presque Lille lui en coller un troisième. Également entré à la pause, Hákon Haraldsson bute sur Lopes (48e), tout comme David (50e), dans la foulée.

Étrangement, les Lyonnais se mettent à dominer les Lillois et même à espérer réduire l’écart. Mais Mama Baldé, seul à 5 mètres de la cage de Chevalier, ne cadre pas sa tête (57e). Quelques secondes plus tard, Tino Kadewere s’échappe, mais bute sur le portier nordiste (58e), qui empêche ensuite Baldé, encore seul, d’ouvrir son compteur avec sa nouvelle équipe. Et sur ces occasions, c’en est terminé pour le football ce dimanche soir à Décines. Le LOSC calme le rythme et gère jusqu’au coup de sifflet final. Lyon est toujours bon dernier. Surtout dernier.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne