Le Mauritius Agricultural Marketing (Amendment) Bill a été voté mardi dernier à l’Assemblée nationale sans amendements

by | Nov 28, 2023 | Economie

Le Mauritius Agricultural Marketing (Amendment) Bill a été voté sans amendements à l’Assemblée nationale mardi dernier. Cette législation vise à modifier les règlements concernant la vente aux enchères en gros de légumes, de fruits, de fleurs, entre autres, produits localement. La vente se déroulera désormais au National Wholesale Market. Le but étant de fournir l’infrastructure nécessaire à la gestion des produits locaux. Cette loi, selon le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Vikram Hurdoyal, est une révolution visant à moderniser l’actuel système de commercialisation des fruits, légumes et fleurs produits localement.

“It is up to the population to judge whether this Government is working for the welfare of the planters’ community. This Bill, bears testimony to the commitment of this Government, under the visionary leadership of our Prime Minister, Pravind Kumar Jugnauth, to support our planters while also safeguarding the interest of our customers” a déclaré le minister, lors de son summing-up des débats mardi dernier.

Vikram Hurdoyal a tenu à préciser que le gouvernement ne veut ni forcer ni imposer sur les planteurs la vente de leurs produits à travers le nouveau système mais le fait demeure que la nouvelle législation est un outil pour rendre la vente des produits agricoles locaux plus transparentes, hygiéniques et modernes.

«Les amendes seront pour ceux qui pensent qu’ils peuvent risquer la santé de la population à travers des pratiques non-hygiéniques tout en égarant la communauté des vaillant planteurs. Nous n’allons pas tolérer cela et nous serons toujours aux coté des planteurs et de la population qui méritent notre attention» a déclaré le ministre.

«This legislation regulates only wholesale by auction of locally produced fruits and vegetables. Therefore, the planters can still consider many other options available to them such as selling their products directly to businesses, selling to 99 supermarkets, contract farming, and selling at local marketplaces amongst others. The system has always been free for each and every one and it will always be so” a aussi précisé Vikram Hurdoyal.

« Le MSM au pouvoir a toujours accordé une attention particulière aux planteurs. On connaît la grande réforme dans l’industrie sucrière, on connaît aussi le nombre de mesures incitatives, de supports, de soutien qu’on a donné à tous les planteurs de thé par exemple, ceux qui font du sheltered farming et autres. Je peux en parler comme ça, il y a de multiples exemples ». C’est l’opinion exprimé par le ministre des Services financiers et de la Bonne Gouvernance, Mahen Seeruttun à l’Assemblée Nationale alors qu’il intervenait sur le Mauritius Agricultural Marketing (Amendment) Bill normalisant la mise sur pied d’un National Auction Market à Wooton pour les fruits et légumes.

Il a par contre dénoncé le Parti Travailliste, qui selon lui, dénigre les planteurs une fois installé au gouvernement. Il a cité l’exemple des planteurs de Riche-Terre et l’abolition de l’exemption sur l’achat des véhicules tout-terrain. «Voilà un peu la différence entre le MSM et le Parti Travailliste quand ils sont au pouvoir. Donc, nous, nous travaillons pour le bien des planteurs et nous allons continuer à travailler pour leur bien parce que, comme j’ai dit au départ, on a besoin d’eux tous les jours, trois fois par jour pour se nourrir donc c’est pour ça que je dis, il faut leur dire merci tous les jours parce que sans eux on ne peut pas avoir notre nourriture» a déclaré Mahen Seeruttun.

Le ministre s’est également félicité qu’en l’espace de deux semaines deux projets de loi extrêmement importants pour la sécurité alimentaire ont été présentés à l’Assemblée Nationale par le gouvernement notamment le Fisheries Bill et le Mauritius Agricultural Marketing (Amendment) Bill.  Il a cependant déploré la non-participation des députés du MMM à ces débats. Cela démontre selon lui l’importance qu’accorde l’Opposition aux planteurs.

Concernant le projet de loi en question, Mahen Seeruttun a fait comprendre que le système de vente à l’encan qui existait jusqu’à tout récemment, ne répondait plus aux normes d’un pays moderne, raison pour laquelle il y avait eu le besoin de revoir ce système de vente. L’idée de revoir tout ce système de vente émane du plan stratégique du secteur non-sucre pour la période 2003-2007 basé sur un rapport de l’IFAD présenté par le ministre de l’Agriculture d’alors qui est ni l’autre que l’actuel Premier ministre aujourd’hui en l’occurrence Pravind Kumar Jugnauth.

Malheureusement avec le changement du gouvernement en 2005, le projet de National Auction Market a été abandonné et mis au frigo.

Mahen Seeruttun a précisé que le projet est resté lettre morte sous le régime travailliste malgré le fait qu’un comité technique avait préconisé que “The traditional marketing system is not able to handle commodities produced with modern technology and the new exigencies of the consumers. Our market structure to take care of the bulk sale or fresh vegetables and fruits would be the first step towards this modernisation that will service both the farming community and the 101 consumers and at the same time providing a better operating condition to the operators involved in the marketing of fresh vegetables and fruits”.

En 2014, le cabinet Gressard Consultants avait conclu que “The improvement of present wholesale activities is necessary to organise the fresh fruit production and marketing chain, maintain traditional activities and their correspondent social impact, improve quality at all level and give development opportunities to all operators in the country.” Mais une fois de plus toujours sous le gouvernement PTr/PMSD le rapport est allé dormir dans un tiroir.

« Et il a fallu avoir un changement de gouvernement en 2014, fin 2014 ; le MSM arrive au pouvoir et j’ai eu la responsabilité moi comme ministre de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire de relancer ce projet et ça a été inclut dans notre plan stratégique 2016-2020. Alors, moi et mon équipe au niveau du ministère, on avait commencé par faire un état des lieux et on a commencé par visiter les différents sites où se tenait les ventes» a précisé Mahen Seeruttun.

Il s’est félicité que ce projet de New Auction Market voit enfin le jour et a ajouté que «le changement apporte son lot d’inconvénients et, quand c’est le moment il faut changer ses habitudes et s’adapter. Le ministre de l’Agro-industrie, il a parlé dans son intervention. Il a dit qu’il est à l’écoute des planteurs. Il est à l’écoute des encanteurs et il va venir au fur et à mesure avec des propositions, des recommandations et des solutions pour pouvoir trouver comment améliorer. C’est une nouvelle infrastructure et aujourd’hui cela demande, bien sûr d’être amélioré autant que possible».

Le ministre Deepak Balgobin a également pris la parole lors de ces débats et a soutenu qu’il s’agit d’une mesure visionnaire qui viendra renforcer le secteur agricole. These amendments bring to the forefront of this House, a match of utmost significance to our agricultural sector and the livelihoods of our hardworking planters across the country. These are not merely proposals but a visionary step towards strengthening our agricultural sector and ensuring a sustainable future for our nation. We must strike a balance between tradition and progress while taking into consideration the apprehensions of those who are directly concerned by this transition. This Bill not only enhances efficiency and transparency but also safeguards the interest of our planters and consumers, ensuring that the benefits of the National Wholesale Market are accessible to all. While these amendments may initially appear as a radical change, I urge each one of us to reflect upon the potential benefits it might bring to our agricultural community and our economy as a whole” a-t-il fait ressortir.

Le ministre des Technologies explique que le rôle de toutes les personnes qui travaillent dans le secteur agricole et qui en se faisant assurent la sécurité alimentaire de notre pays. «They are the backbone of our society toiling tirelessly to cultivate, harvest and distribute a wide variety of fruits and vegetables that make up the foundations of our diets. Their daily commitment to nurturing the land of our beloved country is a testament to their unwavering dedication. In a world facing challenges of climate change and natural disasters, supporting planters is not only an ethical imperative of this Government but also a strategic necessity for food security and the wellbeing of the future generation” a laissé entendre Deepak Balgobin.

Le député Kenny Dhunnoo qui travaillait auparavant en tant que Technical Officer à la Small Farmers Welfare Fund et qui dit avoir côtoyé les planteurs de plusieurs régions de l’ile a lui aussi fait les éloges de ce projet de National Auction Market. Il estime que la traçabilité des produits est très importante pour les planteurs qui sont victimes de plusieurs fléaux tels que le mauvais temps, les maladies les vols agricoles.

“I remember in my time at Small Farmers Welfare Fund when we were working on this piece of legislation and to see how we could work with FAREI, local authorities, Police, Ministry of Health so that we could make these changes because for most of the planters, many thing that was happening in  Henrietta, in Glen Park where in some fields planters took law in their hands  when there were agricultural thefts and how it had affected them when their products were being stolen in the fields. We do not want this to happen” a-t-il affirmé.

Il a ajouté que le National Auction Market vient résoudre tous les problèmes en termes de sécurité, de propreté et de préservations des produits dans de bonnes dispositions sanitaires à la place d’être exposés à même le sol sur la route. Il a parlé du marché de Rungis en France, le plus grand marché pour produits frais tels que les fruits les légumes, le poisson, la viande, les produits laitiers et les fleurs.

«With our government, with the vision of our Prime Minister, it is not only to modernise the country, modernise infrastructure and  with this government, we are doing our best for our planting community to provide good agricultural products to our population” a-t-il conclu.

Ashley Ittoo, député de la circonscription No. 16 (Vacoas/Floréal) a lui précisé que les débats sur le Mauritius Agricultural Marketing (Amendment) Bill concernent un amendement pour empêcher et rendre illégal la vente à l’encan c’est-à-dire la vente en gros des fruits, légumes et fleurs produits localement.

«C’est en septembre 2000 quand notre actuel Premier ministre, l’honorable Pravind Jugnauth, occupa le poste de ministre de l’Agro-Industrie que le projet de créer un marché national de distribution et de vente à l’encan avait été proposé. 23 ans de cela, M. le président, l’honorable Premier ministre alors ministre de l’Agriculture avait déjà une vision pour transformer ce mécanisme de vente à l’encan qui se déroulait dans le marché et qui, pour trop longtemps, était critiqué pour leur manque d’hygiène, manque de sécurité, risque de vol, espace d’embarquement et de débarquement inadéquat, problème de parking, et j’en passe » a-t-il fait remarquer.

Ashley Ittoo estime qu’avec le National Auction Market il y aura plus de transparence, une meilleure traçabilité des produits, une meilleure visibilité sur notre situation actuelle des produits agroalimentaire et l’utilisation des technologies modernes pour rendre le mécanisme encore plus rapide, fluide et agréable pour tout le monde.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne