Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2023

by | Nov 28, 2023 | Actualités, Politique

Pravind Kumar Jugnauth encourage les victimes de violences domestiques à briser le silence

Le PM affirme qu’il sera sans pitié contre les bourreaux des femmes

Lancement du site Web de l’Observatoire de la violence basée sur le genre

Dans son message à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2023, le Premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth, a encouragé les victimes de violence domestique à briser le silence pour obtenir justice contre leurs bourreaux, en recourant aux services et à l’aide fournis par le gouvernement pour protéger les victimes.

Le chef du gouvernement s’exprimait lors de la cérémonie officielle organisée ce samedi 25 novembre, à l’auditorium Paul Octave Wiéhé à Réduit par le ministère de l’Égalité des genres et de la Protection de la famille pour marquer la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2023.

Dans son allocution, le Chef du gouvernement a souligné les préjudices physiques et psychologiques causés par la violence familiale et les mauvais traitements qui ont un effet durable sur les victimes. Il a averti que les autorités compétentes ne montreraient aucune pitié envers les auteurs de violences domestiques.

De plus, Pravind Kumar Jugnauth a affirmé qu’en tant que président du Comité de haut niveau sur l’élimination de la violence, il veillerait à ce que les recommandations de la Stratégie nationale et du Plan d’action soient pleinement mises en œuvre. Il a indiqué que 64 % des recommandations, qui portaient, entre autres, sur la prévention, le soutien et l’autonomisation des victimes, ont été mises en œuvre. Pravind Jugnauth a ajouté que la législation serait revue afin de rendre les lois plus efficaces pour protéger les femmes et les filles.

« La lutte contre la violence domestique à l’égard des femmes et des filles est une priorité du gouvernement, qui propose des mesures et des lois pour mettre un terme à ces comportements inhumains, mais pour gagner ce combat, les efforts doivent être collectifs », a affirmé le Premier ministre. Ce dernier, a ainsi souligné que dans toute la société, tout le monde devrait signaler les cas de violence et envoyer le message que toute forme d’abus ne devrait pas être tolérée.

Le Premier ministre a également appelé à un changement de comportement et d’attitude au sein de la famille. Il a fait valoir que la perception de la violence commence par les expériences vécues à la maison et se répand dans la société en tant que membres de la famille témoins et victimes de diverses formes de violence verbale, physique, psychologique ou sexuelle.

Selon Pravind Kumar Jugnauth, les personnes ayant des responsabilités que ce soit au niveau d’un club, d’un conseil de village, d’un député ou même le Premier ministre doivent jouer les plus grands rôles et donner les bons exemples. Il a cité  l’exemple d’un leader politique qui avait insulté une députée pour une affaire de micro qui ne marchait pas en plein rassemblement politique.  Il devait ensuite évoquer les frasques de ce leader politique. «Tous dimoune conne li comme Macarena ».

Peut-on accepter que les jeunes désirant se faire employer comme hôtesse à Air Mauritius doivent aller faire de interviews dans un campement à Albion ? “Il ne suffit pas d’appliquer des mesures pour combattre le fléau de la violence contre les femmes, mais comme dirigeant, il faut surtout servir d’exemple”.

Tout en rappelant que la fille d’un ancien dirigeant du pays avait publiquement affirmé avoir eu à s’intercaler pour que sa mère ne subisse pas la violence conjugale de son amant.  La morale derrière l’histoire, a-t-il souligné, est que ” si on n’est pas sérieux dans ce combat pour rendre justice aux femmes vulnérable, on ne pourra plus parler de “l’élimination, mais bien de la propagation de la violence à l’égard des femmes” ! Ainsi, le Premier ministre a invité les femmes à dénoncer ” les bourreaux”.

“Vous pouvez compter sur moi, je serais un rempart contre ces bourreaux. Je n’ai pas peur. Continuons ensemble de mener cette lutte », a-t-il lancé.

Pour sa part, la ministre de l’Egalité des Genres, Kalpana Koonjoo-Shah a déclaré que même si les femmes ont le droit commun de se sentir en sécurité, la mort tragique de trois femmes, cette année, en raison de la violence familiale, est un rappel brutal que ce droit fondamental à la sécurité est refusé à de nombreuses femmes. « C’est un rappel que l’ombre de la violence plane toujours sur les communautés et que nous devons donc rester fermes dans notre quête pour éliminer la violence de notre milieu », a-t-elle déclaré.

La cérémonie a été marquée par le lancement du site Web de l’Observatoire de la violence basée sur le genre, une initiative du Conseil de recherche et d’innovation de Maurice (MRIC), en collaboration avec le ministère des Technologies de l’information, Communication et innovation et le ministère de l’égalité des sexes et du bien-être familial. Des clips vidéo sur la violence domestique et un bulletin ont également été présentés à cette occasion par la MRIC.

Il est rappelé que l’Observatoire de la violence sexiste a été mis en place en vue d’améliorer le système de collecte de données et d’entreprendre une recherche appliquée sur les multiples facettes du genre.

A noter que la vice-première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun ainsi que plusieurs ministres; députés; représentants du Corps diplomatique et autres personnalités étaient présents à l’événement.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

Blackburn Roc est à craindre dans ce lot La course-phare de cet 7e acte sera disputée sur les 1450m, avec cinq partants du Benchmark 50+. En engageant deux chevaux, le yard...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne