Développement…Avinash Gopee abandonne son projet hôtelier à Anse La Raie.

by | Nov 26, 2023 | Economie, Edito, Politique

Il accuse le Parti Travailliste d’être à l’origine d’une campagne d’acharnement contre sa personne et son projet.

Une décision qui prive des milliers de personnes d’un emploi dans l’hôtellerie dans le nord du pays.

Avinash Gopee, le directeur de N-G Group, a emis un communiqué le 25 novembre 2023 concernant son projet de développement hôtelier à Anse La Raie, décrié par certains.

“Ces derniers temps, ma société et moi-même avons été la cible de nombreuses attaques blessantes et injustifiées, alors que notre seul but était de développer, de manière inclusive et respectueuse, un projet hôtelier dans le Nord de l’île, plus précisément à Anse La Raie.

Dans ce contexte, nous avions entrepris toutes les démarches nécessaires auprès des autorités compétentes, y compris l’Economic Development Board, ce qui a mené à l’octroi d’une Letter of Reservation pour le terrain en question. Je tiens à affirmer sans réserve que toutes les procédures requises à ce stade ont été scrupuleusement respectées.

De plus, malgré le point de vue biaisé relayé massivement jusqu’à présent, qui consiste à faire croire que le projet fait l’objet d’une opposition unanime, nous avions déjà entamé des discussions constructives avec bon nombre d’habitants de la région concernée. Il en est ressorti que ces derniers fondent beaucoup d’espoir sur la réalisation de ce projet, de par les perspectives d’emplois susceptibles d’être générés et le potentiel de développement que cela représente pour toute cette région.

Animée par la vision d’établir un partenariat stratégique d’envergure pour que le développement envisagé soit au standard international et qu’il corresponde aux attentes exprimées par diverses parties prenantes de la localité, mon équipe a entamé des discussions approfondies avec des opérateurs hôteliers de renommée mondiale.

Nous avons d’ailleurs récemment conclu un accord en ce sens avec une marque de prestige, ce qui aurait donné lieu à l’avènement d’un établissement unique en son genre dans le paysage touristique mauricien. Cela aurait permis à l’île Maurice de se positionner de manière encore plus durable dans le secteur de l’hôtellerie de luxe.

Le Parti Travailliste, à travers certains de ses dirigeants, a lancé une campagne visant à me discréditer et à saboter notre projet. Cette campagne s’est progressivement intensifiée lors des conférences de presse et des réunions publiques successives avec des attaques portant atteinte à mon intégrité en tant que personne et entrepreneur, alors que l’ambition de diversification de notre Groupe dans le secteur touristique découle d’une logique économique tout à fait légitime.

Le Groupe que je dirige a connu une croissance progressive au fil des ans et emploie aujourd’hui 500 personnes. En tant qu’entrepreneur, il est de ma responsabilité et de mon devoir d’oeuvrer dans le sens de son développement. C’est d’ailleurs dans cette même optique que nous avions projeté de créer 500 emplois directs et indirects dans la région du Nord avec notre projet.

Face à la multiplication de ces calomnies éminemment politisées et dans un souci de protéger mes employés ainsi que mon entreprise, j’ai pris la décision, après consultation avec mon équipe de direction, de renoncer à ce projet de développement touristique à Anse La Raie.

Je peine à comprendre l’attitude des dirigeants du Parti Travailliste et le véritable motif d’un tel acharnement. Cela aurait, en effet, été un moment de grande fierté pour N-G Group de poursuivre sa diversification dans le secteur touristique et de contribuer davantage, par la même, au développement économique du pays. Mais nous préférons mettre fin à toute polémique infondée, quitte à renoncer au projet.

Ce, même si je suis profondément déçu de ne pas pouvoir faire honneur, malgré nous, aux espoirs fondés par les habitants dans ce projet à cause des présomptions injustifiées avant même que les véritables tenants et aboutissants du projet aient été compris et évalués.

Par la même, je me réserve le droit d’entreprendre les actions légales qui s’imposent, y compris de demander le remboursement du dépôt conséquent effectué auprès des autorités, selon la procédure établie, pour assurer la réservation du terrain en question”, peut-on y lire dans ce communiqué.

Ndlr : Nous ne sommes pas ami avec Avinash Gopee. Nous ne l’avons jamais rencontré. Mais force est de constater, si c’était un groupe proche de l’oligarchie, ni le PTR et ses acolytes, ni les pseudo-écologistes n’auraient trouvé à redire sur ce projet. Un peu comme chacune des campagnes que ces mêmes groupes de personnes mènent à chaque fois qu’il y a un nouvel entrant dans la production de l’énergie renouvelable. Mais leur silence est assourdissant quand on évoque l’utilisation de charbon dans les centrales des Independent Power Producers. Nous y reviendrons.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne