À neuf, Tottenham plie face à Chelsea

by | Nov 7, 2023 | Sports

Buts : Kulusevski (6e) pour les Spurs // Palmer (35e) et Jackson (75e, 90e+4 et 90e+8) pour les Blues

Expulsions : Romero (33e) et Udogie (55e) côté Tottenham

Il n’y a plus d’équipe invaincue en Premier League cette saison. Après Arsenal samedi, Tottenham s’est à son tour pris les pieds dans le tapis face à Chelsea après un sabordage en règle (1-4). Toujours aussi généreux dans leurs efforts, les Spurs, réduits à neuf pendant plus de 30 minutes à la suite des expulsions de Cristian Romero et Destiny Udogie, laissent les rênes du championnat à Manchester City. Chelsea – dixième – profite de ce prestigieux succès inespéré pour pointer le bout de son nez dans la première partie de tableau.

La VAR de Shakespeare

Pour son retour au Tottenham Hotspur Stadium – quatre ans après l’avoir quitté –, Mauricio Pochettino s’attendait sans doute à un peu plus de courtoisie de la part de ses anciens poulains. Malheureusement pour l’Argentin, ces Spurs cuvée 2023-2024 ne s’embarrassent pas des courbettes d’usage. Ainsi, Dejan Kulusevski, d’une frappe détournée par le dos de Levi Colwill, envoie rapidement valser la main tendue par le technicien des Blues (1-0, 6e). D’abord animée, cette rencontre tombe ensuite dans un faux rythme, entrecoupée par de nombreux appels à la VAR. Heung-min Son (14e) puis Raheem Sterling (22e) se font refuser, logiquement, un pion, Destiny Udogie échappe lui au rouge (18e) avant que l’assistance vidéo ne réalise un véritable carton plein. Sur la même action, Moisés Caicedo se voit, à son tour, privé d’un pion, Cristian Romero, venu s’essuyer les crampons sur les tibias d’Enzo Fernandez après un dégagement, file à la douche et offre un pénalty à Chelsea. Après de longues secondes d’attente, Cole Palmer glisse le ballon au fond avec l’aide du poteau et relance totalement les Blues (1-1, 35e).

D’autant plus que Tottenham perd ensuite deux de ses hommes en forme : James Maddison puis Micky van de Ven, tous les deux sortis sur blessure avant la pause (45e+1). Un dernier appel à la VAR (45e+11), et ce derby londonien reste encore indécis au terme des douze minutes d’arrêt de jeu de ce premier acte.

Vicario seul au monde

Embarqués dans une mission quasi impossible, les Spurs tentent pourtant de réaliser une nouvelle cascade, garantie sans doublure : celle de finir la rencontre à neuf. Déjà passé proche de la correctionnelle en première période, Udogie sèche Sterling et se voit, à son tour, indiquer le chemin des vestiaires (55e). Désormais à neuf, les ouailles de Postecoglou s’en remettent à Guglielmo Vicario pour arrêter les offensives des Blues. Rapidement sauvé par Pierre-Emile Højbjerg (56e), le portier italien prend ensuite les choses en main. Couverture de la profondeur ou interventions miraculeuses, l’ancien d’Empoli ne ménage pas ses efforts. À l’image de cette sublime horizontale sur la tentative de Marc Cucurella (68e). Pourtant, le successeur d’Hugo Lloris finit lui aussi par plier face aux assauts répétés de Jackson et sa bande. Servi par un caviar de Sterling, le buteur sénégalais trouve enfin l’ouverture (1-2, 75e). Dans la foulée, Eric Dier, finalement hors jeu (78e), puis Son (90e+4) manquent d’égaliser pendant que Jackson profite des boulevards laissés par l’arrière-garde des Spurs pour aller claquer un triplé, son premier depuis son arrivée en Angleterre (1-3, 90e+4 puis 1-4, 90e+8). Preuve que non, tout n’a pas encore changé du côté de Tottenham depuis le départ de Pochettino.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne