Traque contre les crèches illégales : Une directrice épinglée par les autorités à Pointe aux sables

by | Oct 24, 2023 | Faits Divers

Un énième enfant blessé après la chute d’un ventilateur mural

Les maisons de retraites dans la ligne de mire des autorités

La traque des autorités contre les crèches qui opèrent de manière illégale ne faiblit pas. Cette semaine encore, des descentes ont eu lieu dans plusieurs établissements à travers l’île, sous la supervision du ministère de la Sécurité Sociale et en collaboration avec la force policière. Ces opérations ont conduit à une nouvelle interpellation à Pointe aux Sables, Port-Louis. Une femme de 39 ans, engagée dans des activités de garderie sans posséder le Certificat d’Enregistrement requis selon la Children’s Act 2020, a été arrêtée.

Le mercredi 18 octobre, un agent du ministère du Bien-être de la famille, accompagné de son équipe, s’est rendu sur les lieux et a rencontré la responsable. Cette dernière a admis ne pas avoir de permis pour exercer ces activités. Les officiers lui ont alors informé que le ministère lui avait envoyé une lettre enregistrée datée du 29 juin, lui demandant d’arrêter ses opérations. La responsable a répondu qu’elle n’avait reçu aucune correspondance en ce sens. Elle a été sommée de mettre fin immédiatement à ses activités et a été avertie qu’une enquête pour l’exploitation d’une garderie sans licence avait été ouverte.

Dans une crèche de Quatre-Bornes, un ventilateur mural est tombé sur un nourrisson de cinq mois

C’est la raison pour laquelle, ce mercredi 18 octobre, les officiers du ministère du Bien-être de la famille ont poursuivi leurs opérations visant à sanctionner les gestionnaires des crèches illégales qui ne respectent pas les normes établies. Heureusement, l’enfant n’a reçu que quelques égratignures au pied droit. Il a été hospitalisé mais a été autorisé à partir après l’avis des médecins.

Cependant, son père, âgé de 33 ans, insiste pourque la police fasse la lumière sur cet accident qui aurait pu entraîner des conséquences bien plus graves. Il affirme avoir inscrit son enfant dans cet établissement il y a environ un mois et demi, et qu’il n’avait jusqu’à présent rencontré aucun problème. Mercredi, il a reçu un appel de la responsable vers 11h30, l’informant qu’un accident était survenu et qu’elle avait emmené l’enfant dans une clinique de Quatre-Bornes.

Le père s’est immédiatement rendu sur place et, après un premier examen médical, a décidé d’emmener son enfant à l’hôpital Victoria. Il a également demandé un formulaire 58 car l’enfant avait une marque au pied. Le père est d’avis qu’il s’agit d’un possible cas de négligence de la direction de la crèche, car celle-ci est responsable de s’assurer que ses infrastructures sont aux normes. Une équipe de police s’est rendue sur les lieux pour établir un rapport. Les policiers ont également recueilli les déclarations de la directrice et d’une responsable de l’enfant. Après avoir examiné le ventilateur et sa fixation, les enquêteurs n’ont estimé que « occurence seemed to be accidental ».

Des officiers des ministères du Bien-être de la famille et du Travail se sont ensuite rendus dans la crèche et ont constaté que la direction ne disposait pas de son permis d’enregistrement, car elle avait récemment déménagé dans un nouveau bâtiment où des travaux étaient toujours en cours. Néanmoins, la responsable possède une copie de l’Inspectors Book de l’établissement, que les officiers ont emportée pour vérification.

Les maisons de retraites dans la ligne de mire

Après les crèches illégales, les autorités mettent également en garde contre les maisons de retraite qui opèrent illégalement. Le ministère de la Sécurité Sociale prévient que toute personne exploitant une maison de retraite sans permis est passible d’une amende d’au moins 25 000 roupies, pouvant aller jusqu’à 100 000 roupies, et d’une peine d’emprisonnement maximale de cinq ans, selon la Residential Care Home Act. Les officiers comptent intensifier leurs visites pour s’assurer que les maisons de retraite respectent les normes.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne