Sondage bidon : Sourions c’est l’apogée de l’escroquerie quotidienne des trafiquants d’opinion !

by | Oct 31, 2023 | Actualités, Economie, Politique

“You can fool some of the people all of the time, and all of the people some of the time, but you cannot fool all of the people all of the time.” chantait jadis Bob Marley des paroles du grand Abraham Lincoln. Ceci s’applique parfaitement à L’Express et ses sondages bidon dont ce journal nous a donné l’habitude depuis toujours. Les têtes d’affiches du groupe La Sentinelle, experts en manipulation d’informations, trafiquants de l’opinion, et agents du Parti Travailliste et de Navin Ramgoolam ont encore frappé vendredi avec un énième sondage prenant les Mauriciens pour des cons.

Revoilà le temps des fameux sondages. C’est dans l’habitude de l’Express et nous savons que ce n’est pas demain la veille que les éditorialistes et journalistes du groupe La Sentinelle agiront d’une manière plus responsable.

Nous apprenons donc en une de l’édition de l’Express d’hier 27 octobre 2023 que 68% des Mauriciens ‘ont soif d’un nouveau leader’. Ce n’est pas une trouvaille en soit car ce sentiment de chercher la nouveauté en permanence est humaine et a toujours été là chez nos concitoyens. Mais dans le même sondage de l’Express, si on peut l’appeler ainsi, révèle que les partis extra-parlementaires ne dépassent pas 5%. Ces partis extra-parlementaires ont tous des leaders à ce que nous savons, pourquoi personne n’a émergé jusqu’à présent. Faut-il encore accorder d’importance à cet aspect de la politique mauricienne sachant  que toutes les thèses, hypothèses et antithèses ont été décortiquées sur ce sujet.

Venons-en à la méthodologie de l’Express maintenant. Selon le journal l’échantillon de la population mauricienne pour ce sondage a été prélevé par 20% à partir des numéros de téléphone fixe et 80% des mobiles. La question qui se pose c’est comment Synthèse et L’Express ont pu avoir accès à ces données confidentielles en l’absence de la disponibilité d’un annuaire téléphonique que ce soit pour les lignes fixes et mobiles.

Nous avons en plusieurs occasions tiré la sonnette d’alarme sur le fait que l’Express excelle dans ce genre d’exercice de manipulation de l’information et de désinformation. Ils osent appeler ça faire la différence et brandissent leur code de conduite et de déontologie a torts et à travers, mais dans le fond force est de constater qu’ils pratiquent un journalisme de caniveau.

Donc il va sans dire que si la méthodologie pour la sélection de l’échantillon de ce sondage est douteuse tout le reste ne vaut pas la peine qu’on s’y attarde. Mais on va quand même émettre quelques opinions pour éduquer la population et éclaircir certains faits.

L’Express affirme que le sondage a été réalisé entre le 20 septembre et le 15 octobre. Or nous savons que pendant toute cette période la population avait l’attention rivée vers le Privy Council dans l’attente du jugement dans l’affaire de la pétition électorale de Suren Dayal. Nous savons que tous les avocats dignes de ce nom avaient déjà prévu que Pravind Jugnauth et ses colistiers allaient obtenir gain de cause. Le verdict est tombé le 16 octobre 2023, donc un jour après la fin du sondage de L’Express. Si le sondage avait eu lieu après le verdict, quelles auraient été les conclusions de L’Express.

Mais pour nous il n’y a pas de doute que cet exercice se résume en une énième tentative de souffler dans les voiles de l’Opposition. A Maurice nous le savons qu’à l’approche des élections tout le monde reste prudent sur ses opinions politiques et qu’ en l’absence de sondage sérieux, il faut se fier à ce qui se dit de part et d’autres, à l’état d’esprit des Mauriciens, aux commentaires véhiculés sur les réseaux sociaux et sur les ondes des radios privées voir à un degré moindre avec toutes les précautions d’usage, à ce qui est rapporté dans la presse.

Bien sûr tout ceci est très instable et la situation évolue dans une direction et une autre du jour au lendemain ce qui rend très difficile toute prévision à ce stade. Il ne faut pas non plus négliger les campagnes ‘sous-marin’ menées par les instances socio-culturelles et religieuses qui peuvent être très efficaces et avoir des effets dévastateurs contre l’adversaire. Certains partis politiques excellent dans cette stratégie et d’autres tentent de rattraper leur retard à ce niveau.

L’Express cela fait plusieurs années qu’ils jouent sur ce terrain. Ils aimeraient instaurer la pensée unique tout en se prétendant être des démocrates. Déjà avec la cartellisation du secteur de la publicité, la protection occulte des grands groupes du secteur privé, la relation incestueuse entre les patrons de ces compagnies et les partis de l’Opposition PTr/MMM/PMSD on n’est pas sorti de l’auberge.

Autre aspect douteux de pseudo-sondage de L’Express c’est l’affirmation que l’attelage de l’Opposition atteint 36% d’intentions de vote mais que le PTr seul se situe à 11%. L’Express veut donc dire que le MMM et le PMSD se partagent 25% et sont ainsi plus forts que les rouges.  Non quand même faut pas pousser le bouchon trop loin. Alors que le PTr selon ce sondage est à 11%, celui qui accumule défaite sur défaite depuis 2014 et qui mène le parti de Curé, Rozemont et Seenevassen vers le gouffre, Navin Ramgoolam est lui à 22%. Il s’agit là encore d’une très grosse couleuvre très difficile à avaler. On se rappelle des sondages des experts d’Euro RSCG de 2000 qui avait donné Navin Ramgoolam largement gagnant. Nul besoin de dire ce qui s’est passé.

Comment arrive-t-on à faire fi des règles d’éthique et de décence les plus élémentaires alors que l’on prétend être la locomotive de la presse mauricienne ?

Mais que voulez-vous, nous sommes à Maurice où ceux qui font partie des grands groupes de presse se prétendent indépendant et ne ratent aucune occasion pour faire la leçon à leur prochain alors que s’ils prenaient de la peine à se regarder dans un miroir ils verraient toute la crasse dont ils croient voir chez autrui.

C’est parce qu’ils ont toujours pris les Mauriciens pour des cons et des imbéciles qu’ils se sont lourdement trompés en 2014 et 2019 et que ceux qu’ils avaient sponsorisés se sont retrouvés  dans le ‘caro cannes’ politique et nous savons tous que le groupe Le Mauricien/Weekend ainsi que La Sentinelle/L’Express se sont ligués avec l’Opposition pour essayer coute que coute de faire tomber le gouvernement dirigé par Pravind Jugnauth.

Par ailleurs le sondage de L’Express affirme que parmi les dirigeants les plus performants depuis l’indépendance Pravind Jugnauth est à 24%, Navin Ramgoolam est à 22% et sir Seewoosagur Ramgoolam à 24%. Une véritable insulte à sir Anerood Jugnauth. L’homme qui a transformé la vie des Mauriciens avec des céramiques, de téléviseurs en couleur ou encore les réfrigérateurs pour ne citer que cela.  Sans commentaire.

Cette stratégie a toujours été privilégiée par le groupe La Sentinelle et depuis les dernières élections générales où ceux sur qui ils ont misé ont mordu la poussière la campagne de dénigrement à l’encontre des membres du gouvernement et du Premier ministre est monté crescendo.

Donc tout porte à croire que l’objectif ultime de ce sondage est de créer encore plus de confusion et de faire croire que l’Opposition et surtout Navin Ramgoolam a le vent en poupe alors que c’est clairement le contraire après la claque sonore du Privy Council.

Voilà où nous en sommes avec les publications du groupe La Sentinelle et L’Express en particulier. A chaque fois c’est la même rengaine et ça ose se prétendre indépendant mais qu’en fait ils ne sont que les esclaves de leurs maitres du gros capital et de l’Opposition

Ces énergumènes de L’Express ne veulent pas lâcher prise et pour eux tout est possible pour  tenter de miner l’action gouvernementale. Chaque jour qui passe des articles, des reportages et des interviews sont mis en avant pour tenter de démontrer que telle ou telle mesure ne tient pas la route et n’est pas appropriée pour notre pays ou notre économie.

Terra Del Fuego

Ps : Cela nous ramène une fois de plus à ce que Gilbert Ahnee avait publié sur sa page Facebook juste après les Jeux des Iles 2019.

Le voici :

Gilbert Ahnee

 

Voilà, c’est fait. Ce ne sera pas l’or pour le foot mais ce ne fut pas la bérézina non plus. Au fond, aucun des malheurs souhaités par nos augures n’a vraiment gâché la fête.

 

On nous avait dit que les pouvoirs publics négligeaient le sport, que le ministre était incompétent, que ses collaborateurs ne cherchaient qu’à voyager, que les fédérations étaient corrompues, que les stades de Côte d’Or ne seraient pas prêts pour les jeux, que le foot mauricien était mort de sa belle mort et qu’il faudrait attendre un quart de siècle pour que l’athlétisme nous procure à nouveau les émotions offertes par Buckland et Milazar.

 

Les JIOI 2019 : l’occasion de mieux prendre conscience de l’escroquerie quotidienne des trafiquants d’opinion.

 

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne