Interview | Dr Anjiv Ramdhany – ministre de la Fonction publique…

by | Sep 13, 2023 | Economie, Politique

« Tout dimoune ena so part soleil dans sa pays là »

Fraîchement nommé ministre de la Fonction publique, le Dr Anjiv Ramdhany poursuit son ascension politique. Cet habitant de la circonscription numéro 6, Grand-Baie/Poudre d’Or, a fait son entrée au Parlement en se faisant élire en tête de liste dans cette même circonscription en 2019. Il nous a reçus dans son bureau cette semaine et nous a impressionnés par son humilité, sa gentillesse, sa vision et surtout son envie de réussir en tant que ministre…

Le Xournal (LX) : Comment se sent-on quand on passe de PPS à ministre lors d’un remaniement ministériel ?

Dr Anjiv Ramdhany (AR) : Tout d’abord, j’ai appris la nouvelle avec beaucoup d’émotions. Le Premier ministre m’a fait confiance pendant quatre ans en tant que PPS et aujourd’hui, c’est avec cette même confiance qu’il m’a ouvert les portes du Conseil des ministres. Vous savez, je suis médecin de profession et pour devenir médecin, il y a des livres à étudier, mais pour être un bon politicien, cela s’apprend sur le tas. Pendant quatre ans, j’ai beaucoup appris sur la vie. Je suis un homme de terrain et j’ai eu la chance de comprendre les besoins et les attentes de la population dans ma circonscription et dans le pays en général. Mais cette nomination reflète aussi l’un des principes du Premier ministre, qui est la méritocratie. Ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas un hasard si je suis aujourd’hui ministre.

LX : Comment avez-vous réagit lorsque vous avez appris cette nouvelle et que représente-t-elle pour vous ?

AR : Personne ne s’attendait à ce que le Premier ministre procède à un remaniement ministériel. C’est sa prérogative. Quand il m’a annoncé la nouvelle, j’ai été agréablement surpris. J’ai eu du mal à croire que c’était une réalité. J’ai accepté et la première personne que j’ai appelée, c’était ma femme, car elle me soutient énormément. Elle n’y croyait pas non plus, mais c’est la vérité. Comme je vous l’ai dit, c’est avant tout une reconnaissance de mon travail en tant que PPS.

LX : Pour ceux qui ne vous connaissent pas assez, qui est le Dr Anjiv Ramdhany ?

AR : Je viens d’une famille modeste. Mon père était constable de police et ma mère femme au foyer. Donc, mon père était le seul soutien de notre famille et il a beaucoup lutté pour les études de mes deux sœurs et moi. J’ai choisi de faire médecine parce que c’est dans ma nature d’être au service des autres. Mais pour en arriver là, ce n’a pas été un parcours facile. J’ai fait beaucoup de sacrifices et, pour soutenir mon père, j’ai travaillé comme maçon, mais aussi dans une pharmacie et dans un hôtel. J’ai fait mes études de médecine générale en Ukraine et ma spécialisation en chirurgie en Chine. Donc, je comprends parfaitement les difficultés auxquelles la population est confrontée dans la vie et je comprends leur souffrance. Mais pas seulement, mon travail en tant que médecin m’a également appris à avoir de la compassion pour les autres. J’ai constaté que de nombreuses personnes ne pouvaient pas se permettre une consultation chez un médecin du privé, et j’ai alors proposé des consultations gratuites pour les personnes âgées avant de devenir PPS. Une activité que je continue même en tant que PPS.

LX : La semaine dernière, dans Le Xournal au sujet de votre nomination et de celle de la Dr Chukowry, nous avons titré « la revanche des zenfants misères »… Votre appréciation ?

AR : J’en suis fier. Comme je vous ai dit la vie n’a pas été facile. Je me sers de cette expérience pour servir en retour. Je suis tout aussi fier de ceux qui réussissent dans la vie en dépit des difficultés. Félicitations ! Sachez une chose, tout dimounes ena so part soleil dan sa pays là !

LX : L’on vous décrit comme un député de proximité au numéro 6. Quelle est votre vision de la politique et quel est votre bilan en tant que PPS?

AR : Ma vision pour ma circonscription est de construire un maximum d’infrastructures afin de faciliter et d’améliorer la vie des habitants. Je travaille également à l’élimination de la drogue. En tant que ministre de la Fonction publique, je vais travailler pour tous les fonctionnaires. Je ne serai pas un ministre qui restera assis derrière son bureau. Mon objectif immédiat est de rencontrer un maximum de personnes sur les sujets qui concernent mon ministère. Je vais également rencontrer plus de 100 représentants syndicaux des différentes fédérations pour essayer de résoudre leurs problèmes, notamment en ce qui concerne la santé et la sécurité au travail, ainsi que la santé mentale et physique. Je serai un ministre proche des gens…

 

En ce qui concerne mon bilan en tant que PPS de la circonscription numéro 6, je suis satisfait de mon travail. Permettez-moi de vous le dire village par village, en commençant par Poudre d’Or. Nous avons construit une nouvelle gare d’autobus moderne, une nouvelle station pour les gardes-côtes et bientôt des drains. À Goodlands, nous avons construit un MUGA, le nouveau bazar sera bientôt opérationnel, un nouveau lay-by a été aménagé pour la sécurité des élèves du Collège Mohan Prasad Sharma Jagdambi SSS, le terrain de football a été rénové et la construction de deux terrains de mini-soccer a commencé. À Roche-Terre, nous avons effectué une reprise des routes principales, la Reservoir Road a été refaite, un nouveau terrain de football a été construit et la construction d’un terrain de mini-soccer a commencé.

 

Dans le village de Grand-Gaube/Melleville, nous avons rénové la route Kali, construit un nouveau terrain de football à Melleville, installé des projecteurs sur le terrain Sir Gaëtan Duval et rénové les bûchers de crémation. À Cap Malheureux aussi, il y a eu du développement. Nous avons refait le complexe NHDC de Pavillon à Cap Malheureux, construit un nouveau parking en face du cimetière, rénové le terrain de football et construit un nouveau dispensaire. À Grand-Baie, une nouvelle gare routière sera bientôt construite, nous allons refaire la plage de Grand-Baie en suivant le plan de gestion de la plage et nous avons rénové le dispensaire du village. Nous sommes les premiers à progresser dans les villages de Pointe-aux-Canonniers et Sottise, où nous avons construit un terrain de football, une école maternelle et une salle de sport en plein air.

Le tant attendu Emergency Cut-off drain à Fond-Du-Sac est en phase finale et sera bientôt complété. Toujours à Fond-Du-Sac, nous fait changer tous les tuyaux de la CWA, l’asphaltage des routes et l’installation des panneaux à Forbach Road et le Triolet Branch Road pour empêcher la circulation des camions de plus de 12 tonnes. À Petit-Raffray il y a eu la construction d’un mini-soccer pitch et l’installation des handrails dans les accidents prone areas pour protéger les piétons et finalement à Vale, il y a eu la construction d’un mini-soccer pitch.

Cela vous montre que nous n’avons pas chômé et que tous les villages de ma circonscription en ont bénéficié.

LX : Vous avez pris les rênes du ministère de la Fonction Publique la semaine dernière. Est-ce un défi ou le cours normal d’une vie d’un politicien ?

 

AR : On ne peut prendre cela à la légère. En tant que ministre, cela implique davantage de responsabilités. J’ai la volonté d’aller de l’avant avec la réforme des institutions. Il faudra apporter les changements nécessaires dans le secteur de la santé et de la sécurité pour veiller sur la santé mentale et physique de nos fonctionnaires. D’ailleurs, nous avons annoncé cette semaine la mise en place d’un audit indépendant concernant la formation des fonctionnaires.

LX : Justement, l’une de vos premières actions a été la mise en place d’un audit indépendant pour se focaliser sur les formations et le renforcement des compétences, entre autres, des fonctionnaires. Qu’attendez-vous de cet exercice ?

AR : Cet exercice vise principalement à trouver de nouvelles façons de former les fonctionnaires, à rendre ces formations plus viables, à rendre les fonctionnaires plus productifs et, surtout, à tout faire dans le respect des pratiques de bonne gouvernance.

 LX : Le travail de certains fonctionnaires est souvent critiqué, notamment ceux qui sont en contact régulier avec le public, comme dans les ministères par exemple. Une certaine lenteur est souvent décriée. Allez-vous inclure une section pour recueillir les plaintes du public dans votre audit ? 

AR : Il s’agit d’un mécanisme déjà existant, mais nous allons tout mettre en œuvre pour protéger à la fois le public et les fonctionnaires. C’est aussi pour cette raison que je mets l’accent sur les besoins de formation, afin de rendre le travail plus productif. J’en profite pour lancer un appel aux membres du public : faites preuve de responsabilité et de respect envers nos institutions.

LX :   Quel regard portez-vous sur le travail accompli par votre prédécesseur, le très discret Vickram Hurdoyal ?

AR : Vikram a réalisé un travail considérable à la tête de ce ministère. C’est lui qui a supervisé la construction du Civil Service College. Il a fait de son mieux pour le bien-être de tous les fonctionnaires. Je lui souhaite encore plus de succès dans son nouveau ministère.

 LX : L’échiquier politique est en ébullition avec plusieurs alliances au sein de l’opposition. Cela vous inquiète-t-il ?

AR : Non, cela ne m’inquiète pas du tout, car nous avons un bon leader. Pravind Jugnauth sait dans quelle direction il souhaite mener son équipe, tout en respectant la méritocratie et la bonne gouvernance. De plus, nous sommes dans une démocratie, ils peuvent rêver. C’est la population qui fera son choix. Ces personnes parlent de changement, mais quel changement ont-elles apporté lorsqu’elles étaient au pouvoir ? Elles pensent que la population est aveugle et ne voit pas qui travaille dans l’intérêt du pays. Personne ne doit oublier que le Premier ministre a toujours placé la santé de la population avant l’économie pendant la crise du Covid. Un bon capitaine…

LX : Quel est le meilleur conseil que le Premier ministre vous a donné et pourquoi le soutenez-vous ?

AR : Je le soutiens parce que c’est un vrai patriote. Il m’a toujours conseillé de rester humble, rester sur le terrain, être à l’écoute et surtout travailler pour la population.

LX : Le mot de la fin…

AR : J’ai un gros travail à accomplir pour apporter un changement positif dans la vie des fonctionnaires. J’espère pouvoir être à la hauteur des attentes de la population et honorer la confiance du Premier ministre. Je remercie mes électeurs, ma famille et mes amis pour leur soutien indéfectible.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Le Napoli et le Barça se neutralisent

Le Napoli et le Barça se neutralisent

Buts : Osimhen (75e) pour les Partenopei // Lewandowski (60e) pour les Blaugrana Stopper l’hémorragie, tel était le leitmotiv du côté napolitain comme du côté barcelonais....

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne