Allocation de contrats : Sherry Singh et Danesh Ellayah arrêtés pour “Conspiracy to defraud Mauritius Telecom”…

by | Sep 4, 2023 | Faits Divers

Des comptes bancaires à Dubaï où transitaient des sommes d’argent conséquents font l’objet d’enquête

L’ex-CEO de Mauritius Telecom a été placé en état d’arrestation, ce vendredi 1er septembre. Cela suivant une enquête menée par la Special Striking Team concernant l’allocation de plusieurs contrats accordés pendant que Sherry Singh était le CEO de la compagnie nationale de télécommunication. La personne qui aurait obtenu ces contrats, Danesh Ellayah, serait proche de lui et représentant de Huawei à Maurice, a également été arrêté, dans le cadre de cette affaire. Les deux ont été relâchés sous caution après leur comparution devant la justice.

L’arrestation de Sherry Singh, a été effectuée par la Special Striking Team, dans l’après-midi de ce vendredi 1er septembre 2023. Cela est survenu après l’interrogatoire « under warning » de l’ancien CEO de Mauritius Telecom, dans la matinée aux Casernes centrales. Il avait été convoqué dans le sillage de l’enquête sur un contrat octroyé par Mauritius Telecom. Après son interrogatoire, l’ancien patron de MT a été informé qu’il est en état d’arrestation. Une perquisition a eu lieu à son domicile à Au Bout du Monde.

A savoir que cette enquête avait été ouverte par la Police Headquarters Striking Team et la Major Crime Investigation Team, suivant un rapport soumis par la Financial Intelligence Unit (FIU), en mars dernier, qui mettait en lumière, un cas suspecté de Money Laundering. Le directeur de la compagnie ayant décroché ces contrats, Danesh Ellayah, a également été appréhendé par les membres de la SST.

Après leurs arrestations, Sherry Singh et Danesh Ellayah, ont comparu devant la cour de Port-Louis. Une charge provisoire de « Conspiracy to defraud MT » a été retenue contre eux. Cependant, la police n’ayant pas objecté à sa remise en liberté, les deux ont été autorisés à partir. Ils ont dû s’acquitter chacun d’une caution de Rs 50 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 300 000 pour leur remise en liberté conditionnelle.

Compte bancaire à Dubaï 

A savoir que depuis plusieurs semaines, les autorités mauriciennes se sont intéressées à un compte bancaire à Dubaï appartenant à Danesh Ellayah, considéré comme un collaborateur étroit de l’ancien CEO de Mauritius Telecom. Cela, en raison des montants qui y ont transité. Les autorités mauriciennes soupçonnent que des sommes mirobolantes provenant de versements effectués par Mauritius Telecom (MT) aux entreprises Mobimea Ltd, Anglomobility et DNS Consult Ltd, en relation avec la mise en œuvre de Safe City ainsi que dans le cadre du programme Showmax.

Que ce soit au niveau de la FIU ou de la police, qui avait décidé de convoquer Danesh Ellayah ainsi que Sherry Singh et son épouse vendredi dernier, on serait en train d’évoquer des paiements conséquents entre 2015 et 2022. Selon une source autorisée au niveau de la compagnie de télécommunications nationale, le rapport de la société américaine, FTI Consulting, aurait également attiré l’attention de MT sur des paiements estimés à plusieurs milliards de roupies. Cependant, la possibilité de mener cette enquête, a été rendue possible uniquement après le protocole d’accord qui a été récemment signé entre la FIU et les Émirats arabes unis.

Danesh Ellayah sort de l’ombre

Ce n’est pas la première fois que le nom de Danesh Ellayah est cité. Au niveau du Telecom Tower à Port-Louis, il est décrit comme étant celui qui aurait joué un rôle prépondérant dans la prise de décisions stratégiques, allant du choix technologique au processus de recrutement et à l’attribution de multiples contrats. Ce protagoniste aurait également joué un rôle clé dans la mise en œuvre du programme Showmax à Maurice. À cette fin, la direction de MT aurait opté pour les boîtiers intelligents de la marque Skyworth, fournis par Anglomobility. Cependant, des accusations ont fait surface, suggérant que l’ancienne direction aurait pu opter pour des alternatives plus fiables, étant donné que des milliers de ces boîtiers intelligents semblaient présenter des défauts.

Anglomobility a également été active dans le déploiement des caméras Safe City. C’est auprès de cette société que MT aurait acquis 4 500 téléphones portables Huawei LTE et 500 stations de véhicules pour un coût total de 532 millions de roupies. D’après des informations transmises aux autorités policières, le compte bancaire d’Anglomobility serait basé à Jumeirah Lakes Tower à Dubaï.

Des soupçons importants subsistent quant à la facturation de 2 600 dollars américains par téléphone portable par Anglomobility, soit une majoration de 110 % par rapport au prix du marché. D’autres allégations portées à l’encontre d’Anglomobility concernent la fourniture de téléphones portables EP820 et de stations EV750 à la force policière, bien que ces équipements soient désormais considérés comme obsolètes.

Une autre facette essentielle de l’enquête policière visant Danesh Ellayah concerne les pressions présumées exercées sur le département financier de MT afin de faciliter les divers paiements à Anglomobility. Cependant, certaines dénonciations insinuent également l’implication de certains employés dans la facilitation de ces décaissements en faveur des différentes sociétés appartenant à Danesh Ellayah.

L’enquête devra démêler cette affaire complexe.  Dans une déclaration à sa sortie du tribunal, Sherry Singh s’est dit déçu par la tournure des évènements et dit espérer que l’affaire soit prise au plus vite par les tribunaux. Son avocate, quant à elle, a fait montre de son agacement d’être interrompue par un citoyen lambda lors de sa déclaration à la presse.

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne