5e journée de la Premier League…victoires renversantes pour Liverpool, Manchester City et Tottenham…ça cale pour Manchester United

by | Sep 17, 2023 | Sports

Mené et sérieusement bousculé en première période, Liverpool est parvenu à renverser le scénario de l’après-midi après le repos pour repartir de Molineux avec un précieux succès et prendre provisoirement la tête de la Premier League (1-3) pendant quelques heures avant le match de Manchester City.

 

Les Wolves prennent leurs visiteurs à la gorge dès les premiers instants et ne tardent pas à mordre : Pedro Neto profite de l’extrême passivité défensive des Reds pour s’infiltrer dans la surface et servir Hwang, buteur au second poteau (1-0, 7e). Liverpool est battu dans tous les duels, et Matheus Cunha laisse filer une balle de break de la tête (34e). Juste avant la pause, les hommes de Jürgen Klopp menacent enfin, mais Rayan Aït Nouri se sacrifie pour contrer Mohamed Salah, avant que José Sa ne s’interpose devant Dominik Szoboszlai (45e+1).

Le changement de physionomie attendu intervient finalement au retour des vestiaires. Luis Díaz envoie sa tête à côté, et c’est finalement Cody Gakpo qui remet les deux équipes à égalité à bout portant après une combinaison plein axe (1-1, 55e). Les Reds sont désormais les patrons sur le terrain, mais Darwin Núñez perd son face-à-face avec Sa (70e), laissant finalement à Andy Robertson le soin d’enfiler la cape de héros sur un service millimétré de Salah (1-2, 85e). Deux passes décisives, et bientôt trois pour l’Égyptien, qui offre le troisième caramel à Harvey Elliott, qui s’appuie sur Hugo Bueno et l’intérieur du poteau pour envoyer sa frappe au fond (1-3, 90e+1).

Scénario identique pour City

Mené au score et longtemps frustré, Manchester City a fini par retourner la situation face à West Ham ce samedi au Stade olympique de Londres (1-3). Malgré l’entrée en lice des Cityzens en Ligue des champions dans trois jours, il n’est pas question pour Pep Guardiola de faire tourner son effectif. L’artillerie lourde est donc envoyée, domine outrageusement les débats, mais bute souvent sur un Alphonse Areola des grands jours, notamment décisif sur une triple intervention (7e), et bien aidé par un sauvetage in extremis de Tomáš Souček sur sa ligne. En face, les Hammers ne se résignent pas, et ils vont même débloquer la situation en premier lorsque Vladimír Coufal sert James Ward-Prowse sur un centre, qui bat Ederson de la tête (1-0, 36e).

 

On peut imaginer que ça a tremblé dans le vestiaire de City à la pause, puisque les gars de Guardiola reviennent fort : sur une sublime action collective, Jérémy Doku est trouvé en bout de chaîne, rentre sur son pied droit, enroule, et trompe cette fois Areola (1-1, 46epour son premier pion en Angleterre. Suffisant pour les champions en titre ? Certainement pas. Parfois bousculés, les Cityzens ne craquent pas, et sur un petit piqué à l’entrée de la surface adverse, Julián Álvarez met sur orbite Bernardo Silva, qui lobe le portier des Hammers d’un lob subtile (1-2, 75e). Et cette fois, c’est bon ? Toujours pas. Frustré toute l’après-midi par Areola, Haaland remporte finalement un duel d’une frappe surpuissante et scelle le succès des siens (1-3, 86e).

 

Tottenham…oui les miracles existent

Largement dominé tout au long de la partie, Sheffield United a failli réussir le gros coup à Tottenham, avant de voir Richarlison et Dejan Kulusevski tout renverser au bout du temps additionnel (2-1). Les Londoniens prennent pourtant très vite les commandes des opérations aux abords de la surface des visiteurs. Yves Bissouma s’offre une première percée mais bute sur Wesley Foderingham (19e), qui se détend à nouveau pour repousser l’enroulé d’Heung-min Son (21e). Particulièrement sollicité, le portier des Blades termine ce premier acte avec pas moins de sept parades.

 

Même configuration après la pause, à la différence que Tottenham ne cadre plus la moindre tentative, à l’image de Manor Solomon, en angle fermé (66e) ou de loin (77e). Et puis, à la suite d’une longue touche, Gustavo Hamer envoie une demi-volée gagnante au second poteau (0-1, 74e). Quand Brennan Johnson pense signer son entrée du but égalisateur, il est hors-jeu d’un cheveu (87e). La première défaite de l’ère Postecoglu ? Richarlison ne l’entend pas de cette oreille et égalise d’un coup de casque rageur sur corner (1-1, 90e+8), avant que Kulusevski ne fasse complètement chavirer le Tottenham Hotspur Stadium d’une frappe limpide (2-1, 90e+10). Une rencontre dingue achevée sur un deuxième jaune (le douzième du match) très sévère pour Oliver McBurnie (90e+14).

 

Brighton submerge united

 

Sanctionné comme des enfants, les Red Devils se sont fait giflés à domicile face à Brighton (1-3), ce samedi dans le cadre de la cinquième journée de Premier League. Malgré de nombreuses opportunités (14 tirs à 10), Manchester United a trop facilement cédé face à la force collective des Seagulls. C’est d’ailleurs un ancien de la maison – Danny Welbeck – qui ouvre le score sur un centre de Simon Adingra qu’Adam Lallana laisse intelligemment glisser entre ses jambes pour son compère d’attaque (0-1, 20e). La révolte est sonnée par Marcus Rashford, qui fracasse l’équerre de Jason Steele (34e) avant d’être rattrapé par la VAR pour un ballon jugé en dehors des limites du terrain pour quelques millimètres par la VAR sur le but égalisateur de Rasmus Højlund (40e).

 

Impuissants, les hommes d’Erik ten Hag craquent complètement en seconde période, sur deux actions collectives rondement menées et conclues par Pascal Groß (0-2, 53e) et João Pedro (0-3, 71e). Symbole des difficultés actuelles de cette équipe, le sursaut d’orgueil vient d’Hannibal Mejbri, gamin de 20 ans qui décoche une balle frappe à 20 mètres des buts pour réduire l’écart (1-3, 73e), mais pas pour sauver l’honneur, souillé une troisième fois en cinq journées, à quelques jours du premier match en Ligue des champions contre le Bayern Munich. D’autant que l’écart aurait pu être encore plus grand si André Onana n’avait pas sorti un miracle devant Ansu Fati (90e+3).

Les matchs de ce soir

Bournemouth Chelsea

Revanchard après son faux-pas de la dernière journée, Chelsea peut afficher une réaction à Bournemouth ce dimanche.

Promu au sein de l’élite l’an passé, Bournemouth est parvenu à éviter la descente en terminant au 15ème rang de la Premier League avec 5 unités d’avance sur le premier relégable. L’équipe n’ambitionne rien d’autre qu’un maintien cette saison et le début de championnat confirme ce fait. En effet, les Cherries occupent aujourd’hui la 16ème place du classement avec seulement 2 points pris en 4 rencontres. Ils ont subi la loi de deux cadors, Liverpool (3-1) et Tottenham (0-2). En revanche, Bournemouth a fait match nul contre West Ham (1-1) et à Brentford lors de la dernière journée (2-2).

Seulement 12ème de Premier League l’an passé malgré de grosses ambitions, Chelsea paie une gestion catastrophique depuis le rachat du club. Cet été encore, la formation londonienne a été très active sur le marché des transferts mais les résultats sont pour le moment insuffisants. Après 4 rencontres, les Blues, désormais entraînés par Mauricio Pochettino, ne figurent qu’au 12ème rang de la Premier League avec 4 points au compteur. Ils n’ont gagné que face au promu Luton (3-0). Autrement, Chelsea a préservé, à domicile, le nul contre Liverpool (1-1) avant de perdre face à West Ham (3-1) et Nottingham Forest juste avant la coupure internationale (0-1).

Everton – Arsenal

Everton veut sortir de la zone rouge. Arsenal espère suivre le rythme du peloton de tête. 

En grosse difficulté depuis quelques années désormais, Everton a évité de peu la descente l’an passé en terminant au 17ème rang de la Premier League avec 2 petits points d’avance sur le premier relégable. Le club est à nouveau attendu dans la bataille pour ne pas descendre cette saison et cela se confirme en ce début d’exercice 2023/2024. Pas au niveau, les Toffees ont perdu leurs 3 premiers matchs de championnat disputés contre Fulham (0-1), Aston Villa (4-0) et Wolverhampton (0-1). Lors de la dernière journée, ils ont décroché le match nul sur la pelouse du promu Sheffield United (2-2).

L’an passé, Arsenal a effectué un retour au premier plan remarqué. Longtemps en tête de la Premier League, la formation londonienne a malheureusement craqué dans la dernière ligne droite et a du se contenter de la 2ème place du classement, derrière l’ogre Manchester City. Cette saison, les Gunners espèrent à nouveau se mêler à la lutte pour le titre. Solides à défaut d’être brillants, ils ont tout d’abord gagné contre Nottingham Forest (2-1) et Crystal Palace (0-1) avant de concéder, à domicile, le partage des points face à Fulham (2-2). Juste avant la coupure internationale, Arsenal s’est employer pour prendre le dessus, devant ses fans, sur Manchester United grâce à 2 buts inscrits dans le temps additionnel (3-1). Avantage à Arsenal sur le papier.

0 Comments

Laisser un Commentaire

29 journée…Balouchi vise un coup à la ELMO !

29 journée…Balouchi vise un coup à la ELMO !

La course-phare de cette 29e journée, soit The People’s Turf E-Magazine Cup, sera courue sur les 1365m. Ils ne sont que cinq partants, avec un Benchmark de 56, à se disputer...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne