Arsenal grille Manchester City et soulève le Community Shield

by | Aug 6, 2023 | Actualités, Sports

Sur le fil, les Gunners ont pris leur revanche sur le champion d’Europe mancunien en égalisant dans le temps additionnel avant de se montrer plus prompts aux tirs au but. Le premier trophée de la saison est pour les hommes de Mikel Arteta.

Arsenal 1-1 (4-1 T.A.B.) Manchester City

Buts : Trossard (90e+11) pour les Gunners // C. Palmer (77e) pour les Citizens

Tirs au but réussis : Ødegaard, Trossard, Saka & F. Vieira pour les Gunners // B. Silva pour les Citizens

Tirs au but manqués : De Bruyne & Rodri pour les Citizens

En sortant son bulldozer Erling Haaland (13 ballons touchés, 6 passes réussies, aucun tir, aucune occasion) à l’heure de jeu pour faire entrer Cole Palmer, Pep Guardiola pensait avoir signé un coup de maître, ce dimanche contre Arsenal. Treize minutes plus tard, l’international espoirs anglais signait, d’un délicieux caramel déroulé par son pied gauche (sur une contre-attaque brillamment lancée par Phil Foden), ce qui ressemblait à un but de la gagne (77e). Sauf que le disciple du Catalan, Mikel Arteta, a lui aussi eu du pif : Leandro Trossard a tombé la chasuble à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire et a profité d’un temps additionnel à rallonge pour envoyer tout le monde aux tirs au but avec l’aide de Manuel Akanji (90e+11), Kevin de Bruyne a fracassé la barre, Rodri s’est heurté à Aaron Ramsdale avant que Fábio Vieira ne nettoie la lucarne. Comme en 2021 (contre Liverpool), les Cannonniers prennent le Community Shield aux penos, ainsi qu’une petite revanche sur l’ogre citizen.

Havertz manque le coche

La formation de Mikel Arteta, qui alignait les trois recrues pour lesquelles elle a posé 230 millions cet été (Declan Rice, Jurriën Timber, Kai Havertz), a parfois souffert face à son grand frère, mais a peu à peu fait jeu égal avec ce dernier, notamment parce que William Saliba a fait la police derrière. Havertz aurait d’ailleurs rapidement pu lancer sa nouvelle aventure de la meilleure des manières, s’il n’avait pas été écoeuré à deux reprises par Stefan Ortega (titulaire hors-Premier League), à bout portant, à chaque fois après un déboulé des Londoniens du côté de Manuel Akanji (à la 25e puis, après qu’Arsenal a réellement commencé à jouer, à la 40e). Ce même Akanji avait pourtant allumé la première mèche dans son couloir (5e) et ce ne fut pas la seule frayeur d’Aaron Ramsdale, que ce soit ballon au pied ou sur les tentatives de Rodri (une frappe vicieuse à la 14e, un lob du milieu de terrain à la 44e).

Heureusement, le portier s’est mis en évidence dans le bon sens du terme, ensuite, en détournant un coup de casque de John Stones (52e), en évitant le break devant Foden (82e) et Rodri (83e) mais surtout en se montrant décisif lors de la séance de tirs au but. Côté Skyblue, on aura aussi vu un Mateo Kovačić déjà indispensable à la première relance (du moins en début de match) ou De Bruyne – entré en seconde période – retrouver des sensations après sa blessure contractée en finale de Ligue des champions le 10 juin dernier, avant de craquer depuis les onze mètres. Eh oui : ça fait tout drôle, un monde où Manchester City ne rafle plus tout ce qui est sur son passage.

Arsenal (4-2-3-1) : Ramsdale – White, Saliba, Gabriel (Smith-Rowe, 88e), Timber (Tierney, 76e) – Partey, Rice (Nketiah, 81e) – Saka, Ødegaard (c), Martinelli (Trossard, 75e) – Havertz (Vieira, 87e). Entraîneur : Mikel Arteta.

 

 City (4-2-3-1) : Ortega – Walker (c), Stones, R. Dias, Akanji – Rodri, Kovačić (De Bruyne, 64e) – B. Silva, Álvarez, Grealish (Foden, 58e) – Haaland (Palmer, 64e). Entraîneur : Pep Guardiola.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Le Napoli et le Barça se neutralisent

Le Napoli et le Barça se neutralisent

Buts : Osimhen (75e) pour les Partenopei // Lewandowski (60e) pour les Blaugrana Stopper l’hémorragie, tel était le leitmotiv du côté napolitain comme du côté barcelonais....

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne