Affaire Kushal Lobine…Soodesh Callichurn fustige les insinuations du député PMSD sur la décision de la Cour Suprême.

by | Aug 19, 2023 | Actualités, Politique

« Quel lien cette affaire entretient-elle avec leur congrès ? Je l’invite à se reprendre. On ne peut pas tout politiser »

  • Le dossier Yogita Babboo et la lutte contre la drogue également évoquée

Le ministre Soodesh Callichurn n’a pas fait dans la dentelle en ce qui concerne le gel des avoirs du député du PMSD Kushal Lobine. C’était lors de la conférence de presse du MSM au Sun Trust samedi matin.  Il commentait l’affaire concernant la saisie des avoirs de onze personnes et de trois entreprises privées, ordonnée par la Cour suprême dans le cadre de l’action engagée par Stanford Asset Holding Ltd, un fonds d’investissement domicilié aux Seychelles, ainsi que par sa filiale Greenway PCC, enregistrée dans l’offshore mauricien. Le nom de l’avocat et député du PMSD, Khushal Lobine, est cité dans cette affaire. Il figure parmi les onze personnes visées par un ordre de saisie de leurs avoirs. Cet ordre a été émis après que son nom a été cité en tant que bénéficiaire de 46 750 dollars américains, soit environ Rs 2 millions, provenant, selon Stanford Asset Holding Ltd et de sa filiale Greenway PCC, d’une fraude présumée de Rs 500 millions à leur préjudice.

Dans une déclaration à RadioPlus jeudi, Khushal Lobine s’est défendu en affirmant que « ces Rs 2 millions correspondent à ses honoraires, car Keystone Properties Limited avait retenu ses services ». Il trouve étonnant que cette affaire survienne à la veille du congrès de l’alliance PTr/MMM/PMSD à Vacoas, qui s’est tenu le vendredi 18 août.

« Je comprends que Khushal Lobine contestera cet ordre en Cour. Cependant, ce qui est choquant, ce sont les allégations sur le moment opportun de cette affaire par rapport au congrès. Quel lien cette affaire entretient-elle avec leur congrès ? Je l’invite à se reprendre. On ne peut pas tout politiser », a déclaré Soodesh Callichurn.

Le dossier de la licenciée d’Air Mauritius a aussi été évoquée lors de cette conférence de presse du MSM.  Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, réitère son soutien à Yogita Babboo, qui conteste son licenciement d’Air Mauritius en Cour industrielle. « Si nous sommes appelés devant la Cour, nous fournirons toutes les données et preuves nécessaires », a déclaré Soodesh Callichurn.

« Depuis le premier jour, nous traitons cette affaire avec impartialité. Je souhaite bonne chance à Madame Babboo et j’espère que la Cour industrielle examinera l’affaire dans les plus brefs délais », a ajouté le ministre.

Soodesh Callichurn a retracé la chronologie des derniers développements intervenus dans cette affaire en rappelant que Yogida Babboo a choisi de porter l’affaire devant la Cour intermédiaire plutôt que de recourir à l’Employment Relations Tribunal (ERT).

Au début du mois de juillet, la direction d’Air Mauritius a informé Yogita Babboo de son licenciement avec effet immédiat. La compagnie d’aviation nationale reproche à la présidente de l’Air Mauritius Cabin Crew Association d’avoir, le 25 juin, lors d’une émission de radio, porté préjudice à Air Mauritius par ses déclarations.

Présente à cette conférence de presse, la députée Subhasnee Luchmun-Roy s’est focalisée sur la lutte contre la drogue. Elle a souligné que 80 % des recommandations de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, ont été mises en œuvre.

« Ce combat ne relève pas uniquement du gouvernement, mais concerne toute la nation. Nous nous réjouissons que le Premier ministre établisse une relation de proximité avec les jeunes. Il est regrettable que des membres de l’opposition cèdent à la démagogie », a-t-elle déploré.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne