Pravind Jugnauth à La Brasserie : « Aucune loi n’empêche le CP de retenir les services d’un avocat privé »

by | Jul 1, 2023 | Actualités, Politique

  • « La police n’est pas en train de se passer des services du DPP », affirme le chef du gouvernement

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui assistait, le jeudi 29 juin, à la ‘ground ceremony’ pour la construction de 224 logements sociaux à La Brasserie, a vivement réagi  aux questions de la presse concernant le conflit entre le Commissaire de police (CP) et le Directeur des Poursuites Publiques (DPP).

Conflit entre le  CP et le DPP

Le chef du gouvernement a déclaré que : « Premièrement les deux institutions, à savoir la police et le DPP, sont mentionnés par la Constitution de notre pays et elles ont leur indépendance. Bien sûr, il doit avoir une collaboration tout en respectant la responsabilité et le pouvoir de l’autre, dont celui de la police pour faire une enquête. Eventuellement quand l’enquête est conclue, à ce moment-là, c’est le DPP qui décide alors si les charges formelles seront proférées contre qui ce soit. Puis, on doit passer par la Cour. Donc, j’espère qu’il aura cette collaboration pour travailler dans une façon car le but c’est quoi ? C’est de réussir à arrêter les criminelles, les trafiquants des drogues et ceux qui agissent contre les lois et qui sont impliqués dans le blanchiment d’argent … Bien sûr si nous mettons tous la tête ensemble, je n’ai pas de doute que nous deviendrons plus efficients et atteindrons notre objectif ».

D’autre part, le Premier ministre a exprimé son opinion sur la décision de la police de retenir les services d’un avocat privé. « Ou capav dire moi cotté sa dans la loi la police pa capave  retenir services un homme de loi privé ?  D’anciens commissaires de police, sous d’autres gouvernements, n’ont-ils pas eu recours à des avocats du privé ? C’est loin d’être une situation  anormale. Les services d’un avocat du privé ont été retenus et, personnellement, je ne vois aucun problème  à cela. La police n’est pas en train de se passer des services du DPP. Le  Commissaire de police a retenu les services d’un avocat. «Inne arrive ene situation cotte li trouvé dans ca cas, li oulé retenir les services ene avocat. Mo pas pou discute de la raison. Li li finne retenir les services. Si vous voulez, posez-lui la question dire. Mais quand mo responsable la police qui ça veut dire ? Mo conne tout zaffaire qui pe arrivé dans la police ? Mo supposé conné ? Est-ce qui mo supposé dire aussi ? »

Affaire Akil Bissessur

Concernant l’affaire Akil Bissessur, Pravind Jugnauth a soutenu que si ce dernier a l’impression qu’il subit des pressions et fait face à des menaces il pourra consigner une déposition ou une plainte. « Evidemment, il aura une enquête. Je ne suis là pour approuver qui ce soit. Faire planting – Posting ? qui veut dire posting ? », dira le Premier ministre qui a ajouté que : « Nos lois font mention des opérations de ‘controlled delivery’.  Si ou amene la drogue cotte ou –  pas pu ena ‘controlled delivery’ ? L’exercice ‘controlled delivery’ est une pratique internationale dans la lutte contre le trafic de drogue. Alle guette la Convention  des United Nations  Organisations Against Drug and Crime’.  L’article 11 fait mention de ‘controlled delivery’. Il prescrit et recommande à tous les pays, soit dans le combat contre la drogue pour effectuer un ‘controlled delivery’. Li dire ou soit ou laisse la drogue, qui a été importée, laisse li alle comme ça même. Eventuellement pour arrêt la personne concernée, mais chaque suspect  a droit à une défense. Akil Bissessur se rebiffe en disant qu’il  n’a jamais  commandé des colis à l’étranger. Laisse l’enquête suivre son cours, après on verra. Mais éventuellement cette affaire dépend du DPP. S’il trouve qu’il y a matière à poursuite, il logera une charge formelle ».

Rama Valayden

En ce qu’il s’agit des déclarations de Me Rama Valayden, à l’effet qu’il détient une vidéo et des informations par rapport à la SST, le chef du gouvernement a affirmé ceci : « Mais si c’est sa défense, il doit le prouver. Rama Valayden capave dire qui son information sorti depi cotte Pravind Jugnauth… Qui zotte pas dire ? Préfère pas faire commentaire lors ce qui linne dire. Si so informations sorti SST, li alle dire qui information  li gagné cotte SST. Li va montrer dans so client so statement ».

Dans la foulée, le Premier ministre a indiqué que certainement, il a ses propres opinions en tant que légiste. « Mais je préfère ne pas faire d’autres commentaires, », précise-t-il.

Autre sujet abordé par le Premier ministre : la charge provisoire. « Elle existe depuis quand ? Rama Valayden avait occupé le poste d’Attorney General à un certain moment entre 2005 à 2014. Qu’est-ce qu’il a fait ? Navin Ramgoolam était Premier ministre. Aucun projet de loi n’a été circulé. Ceci dit, ce sujet est bien compliqué. Nous avons travaillé la loi, qui est bien compliquée. Eventuellement, nous devons considérer les implications ».

Renvoi des élections municipales

En ce qu’il s’agit du renvoi des élections municipales, le chef du gouvernement a avancé : « Encore une fois, il y a des contestations, qui iront devant la Cour. Laisse la Cour jugé. J’ai une opinion personnelle. Laisse la Cour faire so travail».

PPS supplémentaire

Pravind Jugnauth a également défendu l’idée de nommer un Parliamentary Private Secretary (PPS) supplémentaire. «Enn PPS ena trois circonscriptions. Ena beaucoup travail ça. A cause ça bizin partaze travail couma bisin. C’est la raison pour laquelle nous avons dit qu’il faut nommer un autre PPS. Je n’ai jamais  mentionné de nom. Nous ava guetté. Il n’y a que des spéculations », a-t-il expliqué.

L’opposition

Le chef du gouvernement a aussi évoqué  les négociations  d’alliance entre le Parti Travailliste, le Mouvement Militant Mauricien  et le Parti Mauricien Social-Democrate. « Zot même conné couma roule zotte parti.  Ou conné depuis  quand zotte pe dire bizin mette ene comité disciplinaire  contre deux membres dans zotte parti ?  Mo croire si nous guette d’après la loi, ne plus capave mettre comité disciplinaire parcequi delai finne fini dépassé. Zotte encore pe rodé qui scanne la pou préside ça comité disciplinaire là, qui sanne pou faire case contre ça deux accusés là. Si ça zotte pas finne capave prend décision, astère lors banne affaires important concernant l’Etat  et le pays comment zotte pou capave manage ? », se demande-t-il.

 

 

 

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne