Mesures révolutionnaires du Budget 2023-2024 : L’Independent Scheme dont la subvention de Rs 20 000 aux jeunes de 18 ans bientôt une réalité

by | Jul 10, 2023 | Actualités, Politique

  • Invitation à ceux qui estiment que c’est une bribe électorale de le contester en Cour suprême !

La subvention unique de Rs 20 000, qui sera accordée aux jeunes, qui auraient atteint l’âge de 18 ans, soit à partir de cette année est considérée comme une mesure révolutionnaire dans le pays. Pour cette année, 15 000 jeunes sont concernées par cette mesure. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette annonce a fait l’unanimité parmi des jeunes, dont des étudiants et leurs parents.  A Lallmatie, samedi dernier, le Premier ministre est revenu sur l’importance de cette mesure révolutionnaire pour donner un bon départ dans la vie à ces jeunes. La fin du mois de juillet est annoncée comme le démarrage du paiement pour ce projet.

Budget Breakfast de l’EDB

Lors du Budget Breakfast de l’Economic Development Board, le 3 juin dernier, le Grand argentier a détaillé cette mesure annoncé la veille, lors de son grand oral. Renganaden Padayachy a expliqué que les mesures prises pour accorder une allocation de Rs 20 000 à ceux qui auraient atteint l’âge de 18 ans. Il a ainsi soutenu la décision du gouvernement d’accorder cette  aide financière afin de donner à des jeunes la liberté de faire leurs choix à effectuer  leurs dépenses à leur manière. « La somme de Rs 20 000 permettra aux jeunes de démarrer leur vie et d’agir avec confiance et détermination. C’est du jamais vu. Aussi longtemps que ce gouvernement sera en place, les jeunes qui auraient atteint l’âge de 18 ans, continueront à percevoir une allocation de Rs 20 000 », dira le ministre des Finances. Ce dernier a aussi mis l’accent sur l’amélioration, la capacité, la chance et les opportunités que le gouvernement veut donner à tous les enfants de notre pays.

A cette occasion, le ministre des Finances a jugé utile d’apporter certaines clarifications  concernant la hausse du Revenu Minimum Garanti à Rs 15 000. Il a expliqué ceci : «  En fait, le salaire minimum est environ Rs 11 575. Avec la compensation salariale, et les autres allocations  y compris la CSG allowance  de Rs 2 000, le revenu minimum passera à  Rs 15 000 ».

Déclaration du Premier ministre

D’ailleurs, lors d’un récent Bureau Politique et du Comité Central du MSM, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a estimé malheureux que l’opposition ait semé le doute dans l’esprit de la population en disant que c’est une bribe électorale « Certains parlent de bribe électorale. Si on tient à leurs dires, on fait tous les jours de bribe électorale selon eux. Mais ça me désole que certaines mauvaises langues essaient de donner une connotation politique à cette mesure. Surtout quand cela concerne l’avenir de nos jeunes. Or, le peuple est témoin que nos actions démontrent que ce gouvernement privilégie l’éducation et l’épanouissement des jeunes », a-t-il dit.

Accueil favorable des syndicalistes

De leur côté, le président de la Mauritius Trade Union Congress (MTUC), Dewan Quedou, s’est aussi prononcé en faveur de la subvention unique de Rs 20 000 aux jeunes.

Pour le président du Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP), Reaz Chuttoo, la subvention unique de Rs 20 000 à tous les nouveaux majeurs est une mesure révolutionnaire. « Mo pas conn oken pays dans Afrique kinn fer sa ni dans le monde entier », dira le syndicaliste. Celui-ci a ajouté que le gouvernement a également pris des mesures  qui peuvent faire avoir des larmes aux yeux. Il faisait référence à la prise en charge totale des traitements pour les enfants qui doivent se faire soigner à l’étranger.

De son côté, le président de la Government Teachers Union (GTU), Vishal Baujeet, a  aussi situé l’importance de l’allocation ‘one off’ de Rs 20 000 pour les jeunes de 18 ans, qu’ils utiliseraient sûrement  de façon raisonnable.

Etudiants de Sookdeo Bissoondoyal State College

Il faut aussi noter qu’à l’occasion du lancement de l’Association des Anciens Elèves du Sookdeo Bissoondoyal State College à Rose-Belle, des jeunes qui toucheront cette allocation de Rs 20000 ont commenté cette mesure sur la MBCTv, 18 juin dernier.  Ils comptent utiliser cette somme pour leurs projets futurs.

Keane Chiniah a soutenu que : « Je remercie le gouvernement qui est toujours là pour investir dans le système de l’éducation. L’allocation de Rs 20000 est une source de motivation et nous aidera financièrement. Comme j’ai une famille modeste, cette somme va m’aider pour poursuivre mes études tertiaires’’.

Pour sa part, Rudy Bhujun a laissé entendre que c’est la première fois, qu’un gouvernement a proposé une telle allocation pour les jeunes de notre pays. « On  peut faire beaucoup de choses avec cette somme, surtout pour l’émancipation des jeunes. Ce sera aussi utile pour subvenir à nos besoins car nous sommes en train  de devenir des adultes. Donc, c’est une très bonne mesure pour les jeunes. On peut lancer un petit business avec cette allocation », dit-il.

De son côté, Altaf Gunness a déclaré que, « Je pourrais l’utiliser pour mes études et aider mes parents avec cette allocation. »

Quant à Andy Rico, il a fait comprendre que l’aide financière du gouvernement sera un soutien pour l’étude des jeunes. « On doit utiliser cette allocation de façon responsable et judicieuse. Cette somme aidera mes parents pour mes études », estime-t-il.

Réactions d’Abdullah Goolamallee et du député Prakash Ramchurrun

Abdullah Goolamallee, universitaire et observateur politique :

« Il faut inviter Navin Ramgoolam à déposer une plainte en Cour, s’il croit que la subvention de Rs 20 000 est une bribe électorale »

  • « Il existe de tels ‘schemes’ dans plusieurs pays, notamment en France, en Angleterre et au Canada », souligne-t-il

 

Dans l’émission Le Clash sur Radio-Plus en date du 5 juin dernier, l’universitaire et observateur politique, Abdullah Goolamallee a vigoureusement défendu ce projet. Il a énergiquement récusé les déclarations de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui, une semaine auparavant, dans une fonction à Triolet, avait fait le lien avec le contexte électoral en disant que l’octroi de Rs 20 000 est une bribe électorale. « Mo pas pensé que c’est une bribe électorale parce que premièrement nous ne sommes pas dans une période électorale. Les élections générales ne sont pas derrière la porte. Nous avons encore le temps, soit jusqu’à 2024. Donc, nous ne pouvons pas qualifier la subvention de Rs 200 00 comme une bribe électorale », a-t-il ajouté.

Et d’ajouter que : Si li Navin Ramgoolam, li pe qualifier ça comme ene bribe électorale, mo pensé qui bisin invite li, dépose une plainte en Cour Suprême pou contester qui ça li ene bribe électorale. Pas juste vinne dire dans les médias, pas vinne faire la politique, ou faire de la démagogie en disant que c’est une bribe électorale. Prends action si li ene bribe électorale ».

Il a aussi fait comprendre que le droit de vote à l’âge de 18 ans, existe dans la majorité des pays à travers le monde. « L’Independent Scheme de Rs 20 000 pour les jeunes n’est pas quelque chose de nouveau. Ce n’est pas le gouvernement actuel qui a inventé cela. Or, dans plusieurs pays, il existe de tels schemes. Par exemple, en France, il existe le ‘pass culture’ qui permet à un jeune de 18 ans, de bénéficier d’un compte de 300 euros. Au Canada, soit à Ontario, il y a un ‘support’ qu’on donne aux jeunes de 18 ans, qui obtiennent 1800 dollars. En Angleterre, il existe un Child Trust Fund qui permet aux jeunes de ce pays de bénéficier d’un ‘grant’ du gouvernement », a-t-il précisé.

Prakash Ramchurrun, (PPS) : « L’allocation de Rs 20000 pourra transformer la vie d’un jeune »

  • « Nous n’avons pas l’habitude de donner des bribes électorales contrairement à ce que pensent certains », soutient le PPS

Dans une déclaration à Le Xournal, Le PPS de la circonscription no 8 et 14, Prakash Ramchurrun, a, d’abord, sévèrement dénoncé l’attitude de ceux qui critiquent cette décision du gouvernement d’aider les jeunes de notre pays.  « On ne peut parler avec un esprit de négativité et soutenir que cette somme encouragera les jeunes à tomber dans les fléaux de la drogue. Et que les jeunes de 18 ans ne sont pas capables d’utiliser la somme de Rs 20000 à bon escient », dira notre interlocuteur qui, dans la foulée n’a pas mâché ses mots à l’égard de certains membres de l’opposition et d’extraparlementaires qui soutiennent que l’allocation de Rs 20000 représente un ‘bribe électorale’ pour les prochaines élections générales. « Nous n’avons pas l’habitude de faire de bribe électorale contrairement à ce que pensent ces derniers », a-t-il souligné.

Soutenant que de nombreux jeunes qui atteindront l’âge de 18 ans bientôt, font partie des familles à faibles revenus, le PPS a fait comprendre que l’allocation de Rs 20000 permettra à ces derniers d’aider leurs familles. « Cette somme pourra aussi encourager les jeunes à poursuivre leur éducation tertiaire ou se lancer dans un ‘business’  ou aider leurs familles pour rénover leurs maisons », estime-t-il

Pour justifier ses dires, Prakash Ramchurrun a fait ressortir que de nombreuses personnes ont démarré leurs business avec peu d’argent.  «Or, aujourd’hui, ces mêmes personnes sont devenues riches grâce à l’épanouissement de leur business», dira-t-il.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne