Conférence de presse du MSM : Divergences de position entre le CP et le DPP : Avinash Teeluck dit noter un acharnement pour mettre des bâtons dans les roues de la police

by | Jul 6, 2023 | Politique

  • Toutes actions contre la police profitent aux mafias de la drogue, rappelle le ministre
  • La police n’arrête pas n’importe qui dans la rue mais toutes les arrestations sont faites sur la base d’information, soutient Avinash Teeluck

 

Ce samedi 1er juillet, les ministres Joe Lesjongard, Avinash Teeluck et le deputé Kavi Doolub, ont animé la conférence de presse du MSM, au Sun Trust Building, à Port-Louis. Plusieurs sujets ont été abordés, notamment les divergences dans les prises de position entre la Police et le bureau du DPP ; le combat contre la drogue mené par le gouvernement et les perceptions qui sont jetées dans la place publique, faisant croire que la police effectue un travail malpropre pour arrêter les opposants de l’équipe gouvernementale. Ces insinuations ont été démolies par les intervenants, qui ont assuré que la force policière mène ces opérations uniquement dans le but de mettre les trafiquants face à la justice, afin d’éradiquer le fléau de la drogue dans la société.

C’est le ministre des Arts et du Patrimoine Culturel qui a donné le coup d’envoi de cette rencontre. Avinash Teeluck a souligné que depuis son intronisation, ce gouvernement s’est lancé dans un combat sans merci contre la mafia de la drogue. Cela s’est traduit par plusieurs arrestations et saisies records et sans précèdent à travers l’ile. Le ministre a expliqué que la police a mis en place des nouvelles unités qui mènent régulièrement des opérations de crackdown auprès des trafiquants. D’affirmer que tout cela n’est fait que dans l’intérêt de la population et du pays. Car le fléau de la drogue détruit la société et des  familles.

Pour Avinash Teeluck, il est cependant malheureux de constater que depuis un certain temps, plusieurs actions entreprises par les opposants du pouvoir ou même certaines presses vont dans le sens contraire de cette action du gouvernement de combattre la mafia de la drogue. Le ministre fait ressortir qu’il note, un acharnement pour mettre des bâtons dans les roues de la police, qui essaie de faire son travail correctement. En agissant de la sorte, un support indirect est donné aux trafiquants de drogue, alors que les policiers sont découragés.

Le ministre a commenté le cas d’Akil Bissessur, dont la police compte contester la remise en liberté provisoire, mais qui n’a pas été objecté par le DPP, après les saisis d’ecstasy à son domicile. Avinash Teeluck dit noter beaucoup de critiques à ce sujet sur les réseaux sociaux mais aussi dans les médias. Il a ainsi tenu à rassurer que la police et le bureau du DPP sont tous deux des institutions constitutionnelles, mandatées dans des buts précis. Il a fait ressortir que la police également à des pouvoirs pour agir dans le cadre de la loi et de ses fonctions. Et qu’il ne faut pas qu’il y ait des dérives qui pourraient décourager les officiers à effectuer leur travail correctement.

Le porte-parole du MSM, a accentué sur le fait qu’il faut faire preuve de discernement dans la façon dont les choses sont dites à la population, ce qui selon lui peut effectivement mener à un climat de terreur dans le pays. Néanmoins, le ministre a affirmé que la police n’arrête pas n’importe qui dans la rue, ni des agents politiques ou des personnes qui ont une position partisane. Mais que toutes les arrestations sont faites sur la base d’informations, d’enquêtes policières et des révélations issues de sources fiables. Le ministre déplorant que toutes les arrestations et saisies sont libellés ‘planting’ ou ‘posting’.

Selon Avinash Teeluck, il faut retirer ce voile que certains essaient de mettre devant les yeux de la population. « ena pe fer croir pena ladrog et ki la polis pe zis fer action partisann. Me la réalité dan pei seki ena 1 vrai fléau et ki pe bizin enn foi pour toute aret sa bann dimounn la ». Il a ajouté que si la police juge qu’il y a des raisons pour contester la remise en liberté provisoire d’un suspect, il ne faut pas remettre ses décisions en question. De faire ressortir que le combat de la drogue est sensible et national et qu’il ne faut pas que pour des raisons politique partisane, l’attention est déviée afin de décourager la police à continuer leur travail.

Pour le ministre, il est important que la population ne se laisse pas emporter et surtout ne se laisse pas berner par les insinuations qui sont faites. Pour lui, ces idées qui émanent de certaines personnes pour dire que les arrestations de la police ne sont pas légitimes, n’est qu’une diversion pour permettre aux trafiquants de s’en tirer et dévier l’attention de la population. Avinash Teeluck demande au public de rester vigilant et de faire preuve de discernement. Il a ajouté qu’il faut laisser les autorités effectuer leur travail. De rappeler qu’il y a des Cours de justice et que la défense aura l’opportunité de s’expliquer devant les instances appropriées.

 

Joe Lesjongard : l’opposition pe laguer position

Lors de son intervention, le ministre de l’Energie et des Utilités publiques, Joe Lesjongard, s’est lui attardé sur les mesures prises concernant son ministère, notamment en ce qu’il s’agit du secteur énergétique. Il a souligné que le gouvernement a entrepris des initiatives importantes concernant la transition vers l’énergie renouvelable. Il a parlé des Schemes accordés par le CEB pour tous les types d’opérateurs, afin que ces derniers arrivent à produire de l’énergie propre et des panneaux solaires, installés chez les personnes vulnérables. Mais aussi, des facilités qui ont été accordées dans le secteur manufacturier, l’hôtellerie, les centres commerciaux, les opérateurs privés et les agriculteurs, dans le dernier budget, afin d’accéléré la transition. Alors que dit-il d’autres gros projets sont en cours de réalisations, qui pourrait garantir 8000 heures de production énergétique propre par an.

Le ministre de l’Energie et des Utilités publiques, a aussi ajouté qu’avec ses collègues, notamment Maneesh Gobin et Kavi Ramano, ils ont procédé au lancement d’un ‘biomass framework’ le lundi 26 juin. Cela dans le cadre du remplacement du charbon d’ici 2023 dans la production de l’énergie. Joe Lesjongard a souligné qu’un taux minimum a été opté pour la production de la canne et que des mesures seront prochainement effectives pour inciter la production de la biomass. Le prix sera ainsi de 3,50 le kilowater tout comme la bagasse.

Par ailleurs, Joe Lesjongard, n’a pas épargné l’opposition, qui trouve toujours que rien n’est bon, a-t-il dit. Pour le ministre, il est facile de critiquer mais plus difficile de faire. Il a ainsi rappelé que le Ptr en 15 ans, n’a rien fait pour l’énergie renouvelable, mis à part changer des ampoules. Ce qui rappelle-t-il, a couté plusieurs millions à l’Etat. Il a également cité les critiques de Joel de Réné, qui était venu de l’avant avec le projet ‘Maurice ile Durable’ mais qui finalement n’a rien fait. Patrick Assirvaden, avait lui proposé le projet City Power (un central à charbon), qui avait été attribué au gérant d’un imprimerie qui faisait les affiches du parti Travailliste et qui a fait perdre plusieurs millions au contribuable, a rappelé Joe Lesjongard. Ce dernier devait également commenter la situation au sein de l’opposition, qui cherche toujours à finaliser leurs alliances. Pour le ministre, cette alliance n’arrive pas à se faire car les parties se concentrent uniquement sur leur position. De préciser que l’intérêt de la population, n’est pas de leur préoccupation.

 

Kavi Doolub : « gouvernement pe fer tou pou accompagne bann jeunes »

 

Pour sa part, le député de la circonscription no12, Kavi Doolub, a évoqué la performance extraordinaire des sportifs Mauriciens au Special Olympics Worlds Games. Il a fait ressortir que cette réussite conforte le gouvernement dans son approche pour mieux soutenir la jeunesse et de les aider dans leur épanouissement. Selon lui, l’équipe au pouvoir a pris maintes initiatives en termes d’infrastructures pour créer les meilleures conditions afin que nos jeunes puissent exploiter leurs potentiels. Kavi Doolub a aussi parlé des Rs 20 000 qui seront octroyés aux nouvelles majeures, qui dit-il, est une mesure qui démontre l’intérêt du gouvernement pour les jeunes.

Par ailleurs, il a déploré que l’opposition, a voulu faire croire que c’est une tentative d’acheter les votes des jeunes. Il se dit déçu que les membres adverses de la chambre pensent que la conscience des jeunes vaut Rs 20 000. Mais aussi triste de penser que l’opposition estime que les nouveaux majeures n’auront aucun discernement sur la maniere de dépenser l’argent.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

Blackburn Roc est à craindre dans ce lot La course-phare de cet 7e acte sera disputée sur les 1450m, avec cinq partants du Benchmark 50+. En engageant deux chevaux, le yard...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne