Affaire Sabapati : La relations de Vimen Sabapati avec plusieurs policiers continuent d’intriguer la PHQSST

by | Jul 27, 2023 | Faits Divers

Des questions se poses à l’effet que l’ancien garde du corps de Navin Ramgoolam soudoyait ces policiers ?

 

Depuis un certain temps, l’équipe du surintendant Gungadin a reçu des informations selon lesquelles Vimen Sabapati invitait des policiers, principalement de la région Ouest et du centre, à des fêtes manze-bwar. Étant donné que le suspect gère un restaurant situé dans un domaine, ces policiers n’avaient aucune dépense à faire pour leur consommation. La PHQSST considère cela comme très suspect, c’est pourquoi elle a intensifié son enquête sur les relations entre ces officiers et Vimen Sabapati. Au sein de la police, on affirme que depuis 2020, l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) s’intéressait au train de vie du suspect, ainsi qu’à des informations troublantes le concernant. Par conséquent, la PHQSST se demande pourquoi ces policiers étaient si proches du présumé trafiquant de drogue et comment ils ne pouvaient pas être au courant de ses activités. Ils veulent éclaircir tout cela, en particulier pour assurer le bon fonctionnement de la police.

Il convient de rappeler que le constable Nawzadick, qui était dans le collimateur de la PHQSST après que sa photo avec le suspect ait atterri aux Casernes centrales, a été arrêté avec un mandat de perquisition vierge. De plus, le CI Bheeroo, ancien VIPSU de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, est soupçonné d’avoir transmis des rapports de la police, des Transfer Orders et d’autres documents confidentiels à Vimen Sabapati. Le CI Bheeroo a d’ailleurs été inculpé provisoirement pour atteinte à l’Official Secrets Act au tribunal de Curepipe la semaine dernière. La police n’a pas objecté à sa remise en liberté sous caution, mais le haut gradé a dû fournir une caution de Rs 8 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 24 000.

 

En ce qui concerne ses photos avec le suspect, le CI Bheeroo explique qu’il s’est rendu dans un restaurant pour manger et qu’il a reconnu Vimen Sabapati car ce dernier assurait la sécurité privée de Navin Ramgoolam. Le policier nie cependant connaître les activités personnelles de l’ancien entraîneur de Muay thaï. Cependant, ses explications n’ont pas convaincu la PHQSST et les enquêteurs ont déjà identifié d’autres suspects qui seront bientôt convoqués.

Les enquêteurs de la PHQSST ont également appris que Vimen Sabapati s’était rendu dans un bureau de la CID des Plaines-Wilhems pour rencontrer un policier, avant l’arrivée du Covid-19 à Maurice. Les enquêteurs sont intrigués par la facilité avec laquelle le suspect a pu accéder à cet endroit.

De son côté, Vimen Sabapati a terminé l’examen de son téléphone portable à l’Information and Technology Unit dans le cadre de l’affaire des enregistrements audio. Cet exercice a débuté vendredi dernier et s’est terminé au début de la semaine. La police prévoit d’auditionner les différents enregistrements et de les comparer à ceux présents sur la clé USB remise par le journaliste Nawaz Noorbux au CCID. Les enquêteurs souhaitent s’assurer que ces enregistrements n’ont pas été manipulés et que les deux déclarations concordent.

Photos compromettant

Plusieurs photos et vidéos du chef inspecteur Sanjeev Bheeroo aux côtés de Vimen Sabapati ont été ajoutées au dossier de l’enquête menée par la Police Head Quarters Special Striking Team (PHQ SST). Les analyses des échanges de communications sur le téléphone cellulaire de Vimen Sabapati ont permis à la PHQ SST de remonter jusqu’à ce gradé de la force policière. Il est suspecté d’avoir envoyé à plusieurs reprises des documents confidentiels à Vimen Sabapati.

Lors de deux interrogatoires précédents, le chef inspecteur a retracé son parcours au sein de la force policière. Les enquêteurs lui ont également demandé des explications sur sa présence aux côtés de Vimen Sabapati, mais ses réponses n’ont pas convaincu les enquêteurs.

La PHQ SST souhaite également éclaircir les paris d’argent sur les matchs de football effectués par Vimen Sabapati. Selon l’enquête, le chef inspecteur Sanjeev Bheeroo aurait facilité certaines mises pour Vimen Sabapati. « Vimen pa ti pe al zwe, li ti pe fer sa sef inspekter la al met kas pou li », confient des sources. Des reçus gagnants d’une valeur d’environ Rs 6 millions ont été retrouvés chez Vimen Sabapati lors d’une perquisition menée par la PHQ SST après son arrestation en mai.

La police soupçonne que Vimen Sabapati ait obtenu ces reçus gagnants auprès de parieurs tiers afin de blanchir son argent.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Le Napoli et le Barça se neutralisent

Le Napoli et le Barça se neutralisent

Buts : Osimhen (75e) pour les Partenopei // Lewandowski (60e) pour les Blaugrana Stopper l’hémorragie, tel était le leitmotiv du côté napolitain comme du côté barcelonais....

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne