A Jin Fei : Pravind Jugnauth félicite le Mouvman pour le Progre de Roche Bois pour sa démarche positive et constructive

by | Jul 17, 2023 | Actualités, Politique

« Mo bizin saluer ki dan 1 period kot ena dimoun pe fer azitation, MPRB li pe œuvré pou amelior kitsoz et fer avancement » a lancé le PM.

Il rappelle l’importance de la contribution des ONG dans la société

Ce mercredi 12 juillet, le Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois (MPRB) a fêté son 30ᵉ anniversaire d’existence. L’évènement a été célébré lors d’une cérémonie qui s’est tenue à l’auditorium de Jin Fei, à Riche-Terre. Celle-ci, organisée par Lindsay Morvan, président dudit mouvement et s’est tenue en la présence de nombreuses personnalités dont le Premier Ministre, qui était l’invité d’honneur. Prenant la parole, Pravind Jugnauth, a vivement salué le MPRB pour son travail remarquable auprès des personnes nécessiteuses. Il a souligné l’importance d’avoir des ONG qui œuvrent pour faire avancer les choses. De rappeler que cela est dans la vision de son gouvernement que tous les acteurs de la société civile jouent pleinement leur rôle.

Travail remarquable

Lors de son discours, le chef du gouvernement a commencé par félicité le Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois pour son parcours exemplaire. Le PM a rappelé que cet Organisation Non Gouvernementale (ONG) a apporté des grandes contributions dans son entourage à tous les niveaux. Il est ainsi revenu sur les initiatives du MPRB pour permettre aux personnes dans le besoin de sortir de la pauvreté. Citant quelques exemples, Pravind Jugnauth a fait ressortir que ce mouvement, a amélioré et conscientise les habitants de Roche-Bois sur l’éducation. Il a salué l’initiative du MPRB d’inclure des programmes permettant aux enfants et aux jeunes d’avancer dans la vie. Mais aussi à encourager la participation des habitants pour le développement de l’endroit.

L’éducation

Dans cette lancée, Pravind Jugnauth s’est appesanti sur l’importance de l’education, pour combattre la pauvreté. Il a d’ailleurs affirmé que depuis son intronisation, son gouvernement a fait de l’accès à l’éducation pour tous, une de ses priorités. Le chef du gouvernement a expliqué qu’auparavant, il y avait malheureusement des enfants brillants qui, en raison de quelques milliers de roupies, n’ont pas pu poursuivre leurs études supérieures. De préciser que maintenant grâce à des mesures audacieuse, aucun enfant ne se sentira exclu. Il a fait ressortir que la gratuité des études supérieures a constitué un grand pas en avant. Et que désormais, les écoles pré-primaires seront également gratuites.

Le chef du gouvernement a souligné que cette initiative du gouvernement de démocratiser l’éducation a eu raison à travers des réussites à Roche-Bois. Le PM a rappelé avoir félicité Rony Busviah, lauréat de la Cuvée 2016. Cet ancien élève du collège Royal de Port-Louis et originaire de Roche-Bois avait obtenu la bourse de la MCB Foundation dans la filière Économie, ce qui a fait la fierté de ses parents et de son quartier. « Ces jeunes ont démontré leurs capacités. Ils sont issus de milieux modestes, mais ils ont prouvé que tout est possible lorsque l’on fait des efforts et que l’on a la volonté », a déclaré le PM.

Le Premier ministre a aussi soutenu que son gouvernement est allé encore plus loin pour les jeunes qui ont des talents autres. Il a expliqué que dorénavant, il y a aussi plusieurs possibilités pour ceux qui ne souhaitent pas faire d’études universitaire mais qui ont quand même envie d’approfondir leur connaissance dans une domaine particulière. Il a affirmé qu’il existe maintenant plusieurs filières techniques et option de carrière professionnelle. Le PM a d’ailleurs adressé une demande aux parents dont les enfants ont échoué au cycle primaire, les encourageant à profiter des opportunités offertes par les filières techniques. Il souligne que ces enfants peuvent se démarquer grâce à leurs talents.

Fonds CSR

Pravind Jugnauth est également revenu sur les réformes qu’il avait apportées au programme de Corporate Social Responsibility (CSR) lorsqu’il était ministre des Finance en 2016. Il a expliqué que ces changements avaient suscité de nombreuses critiques à l’époque. Cela dit-il car certains ONG ne comprenaient pas l’idée. (mo pa donn zot tor) précise-t-il. Mais d’ajouter que ces réformes permettent aujourd’hui de mieux canaliser les fonds à travers la National Social Inclusion Foundation (NSIF) afin d’éviter les abus.

Le chef du gouvernement a expliqué que lorsque les entreprises déboursaient les fond CSR, il n’y avait aucune planification. Mais que la NSIF, qui n’a aucune connexion avec la politique, a été créé, il y a six ans, pour traiter les cas prioritaires et s’assurer « ki larzen al kot bizin ale » c’est-à-dire aux personnes les plus nécessiteux. Il a fait ressortir que dans le passé certains ONG étaient des coquilles vide et que de l’argent a été déboursés pour envoyer des personnes jouées au cricket à l’étranger alors que ces personnes avaient les moyens.

Or, Pravind Jugnauth, soutient qu’à travers la réforme, dorénavant, il y a une meilleure planification. Il a cité en exemple le fait que Rs 120 millions ont été consacrées aux Fortified Learning Environment Schools, bénéficiant à pas moins de 1 500 enfants touchant aussi bien les apprenants dans les écoles primaires que dans le cycle secondaire. « Il aurait été impossible pour une firme mauricienne, fut-elle la plus importante, de mobiliser un tel montant », indique-t-il.

Le rôle des ONG

Par ailleurs, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a mis l’accent sur le rôle joué par les ONG de même que le secteur privé dans la lutte contre la pauvreté. Le PM reconnaît que le problème de la pauvreté demeure très complexe, ce qui nécessite une approche globale. Ainsi pour lui, il est important que ces organisations non gouvernementales, de même que le secteur privé continuent à apporter leur soutien.

Il a rappelé que son gouvernement est venu avec le plan martial pour combattre la pauvreté, ce qui est en soi, une mesure historique, dit-il. Il a expliqué qu’avant il n’y avait que le calcul des seuils de pauvreté sans aucune action derrière. Mais que dorénavant les familles enregistrées sur le registre social perçoivent une aide directe. Il a révélé qu’un montant de l’ordre de Rs 1,4 milliard a été déboursé pour 5900 familles depuis 2016 à juin 2023.

Pravind Jugnauth est aussi revenu sur certaines mesures annoncées dans le Budget 2023-24 visant à lutter contre la pauvreté, telles que l’allocation enfant de la CSG. Une somme de Rs 2 000 sera accordée aux bébés jusqu’à trois ans ainsi que d’autres allocations sociales. D’ajouter que la National Social Inclusion Foundation consacre Rs 500 millions à des plans d’aides. Cependant a fait ressortir le PM « Le gouvernement apporte son soutien. Mais aucun gouvernement ne peut résoudre cela seul. C’est un travail de longue haleine qui nécessite davantage d’aide », a-t-il déclaré.

« D’un mouvement de protestation à un mouvement de solution »

De son côté, le président et membre fondateur du MPRB, Lindsay Morvan, a fait comprendre que le mouvement a vu naitre plusieurs organisations, dont l’atelier Mo’Zar. « Au-delà de nos actions, il y a eu beaucoup d’autres organisations qui ont été créés. Des idées ont été développés. Le MPRB est passé d’un mouvement de protestation à un mouvement de solution » fait-il valoir.

Lindsay Morvan indique ensuite qu’une étude, avec la participation du Sociologue Ibrahim Koodoruth, a récemment été menée parmi les jeunes de Roche-Bois afin d’identifier ce qui fait obstacle à leur avancement. Un rapport a ensuite été soumis et un plan d’action sera développé, a-t-il expliqué.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne