L’Etat prend en charge les soins des enfants qui ont un cancer

by | Jun 12, 2023 | Santé

  • C’est un combat de Le Xournal qui aboutit
  • Travailleurs sociaux, parents des enfants malades et la population saluent tous cette décision 

Soulagement énorme pour les familles d’enfants atteints de cancer. Face aux coûts onéreux des différents traitements contre le cancer, le ministre des Finances Renganaden Padayachy a annoncé lors de son grand oral, le vendredi 5 juin 2023 que, désormais, les frais de soins des enfants de moins de 17 seront complètement pris en charge par le gouvernement. C’est un combat de Le Xournal et de l’organisation non-gouvernementale Enn Rev Enn Sourir qui aboutisse. 

Cancer et enfant. Difficile d’associer ces deux mots… Et pourtant la réalité – contre-nature – est là : il existe malheureusement plusieurs enfants à Maurice atteint du cancer. Dans un article que nous avons publié, il y a quelques temps de cela, face à la multiplicité des exigences du traitement : chimiothérapie, médicaments, analyses, voire chirurgies, plusieurs familles touchées croulaient sous le poids des factures. Beaucoup même ne pouvaient pas se permettre de payer le traitement de leurs enfants.

D’ailleurs, ils étaient nombreux les parents des enfants cancéreux qui se sont tournés vers l’ONG Enn Rev Enn Sourir en vue d’obtenir une aide financière pour le traitement de leur enfant dans les hôpitaux privés ou à l’étranger. Par la suite, ils se sont également tournés vers notre rédaction pour que nous puissions, à notre tour, lancer un appel à la générosité des citoyens de leur venir en aide financièrement. Le gouvernement y contribue aussi aux frais des traitements des enfants malades soit à la hauteur de Rs 1 million, mais cette somme était loin d’être suffisante. 

Comme nous sommes une publication de proximité, notre rédaction s’est associée avec l’ONG Enn Rev Enn Sourir, depuis plusieurs mois déjà, en vue d’offrir une couverture médiatique de façon régulière aux enfants malades nécessitant des traitements à l’étranger. « Le Xournal va au-delà de sa mission d’informer, d’éduquer et divertir ses fidèles lecteurs. Nous sommes également aux cotés de nos lecteurs durant les tristes moments. Cela fait plusieurs mois déjà depuis que nous consacrons une page entière aux enfants ou adultes qui ont besoin d’aide financière pour payer leurs traitements à l’hopital », déclare Jimmy Jean Louis, Chief Executive Officer du groupe Le Xournal.

Pratiquement, chaque semaine nous faisons état, dans nos colonnes, de l’histoire parfois bouleversante des enfants et autres personnes malade qui doivent trouver de l’argent pour financer leur traitement. Dans la plupart des cas, la somme que ses personnes ont obtenu du gouvernement sous le programme Overseas Treatment Scheme sont épuisés. Ainsi, ils font appel à l’association Enn Rev Enn Sourir afin de les aider à réunir l’argent nécessaire pour les soins. De là, les responsables de ces organismes s’activent en vue d’aider ses personnes. Ils organisent des collectes de fonds et font aussi appel à la générosité du public à travers des publications sur leur site web et page Facebook. 

Parallèlement, le directeur de cet organisme en l’occurrence Karan Juglall fournisse à la rédaction de Le Xournal les coordonnées de ses personnes concernées pour que nous puissions à notre tour faire appel à la générosité de nos compatriotes. Vous vous souvenez certainement de l’histoire d’Elisée (9 ans), de Neiji (14 ans), de Liyana (6 ans), de Jessynee (15 ans), de Farheenah (3 ans), de Raesha (1 an), de Evy (3 ans), parmi tant d’autres que nous avons rapportés dans nos précédentes éditions. Tous ses enfants nécessitaient des soins à l’étranger mais l’argent faisait défaut. Si la plupart d’entre eux ont pu compter sur le soutien des autorités, des ONGs et de la générosité du public. Hélas, il existe d’autres enfants malades qui n’ont pu compléter leurs traitements. 

Il y a aussi ceux qui ont perdu la bataille contre la maladie. Nous nous souvenons des cas de Waylan, un habitant de Saint-Pierre (11 ans) et de Jeremy, un habitant de Roche-Bois (13 ans) qui ont malheureusement quittés ce monde. Lors de la dernière consultation budgétaire, la direction de Le Xournal avait adressé une requête au gouvernement afin de revoir à la hausse le montant alloué aux patients nécessitant des soins à l’étranger car le coût des traitements sont très élevés. Le directeur de l’ONG Enn Rev Enn Sourir, Karan Juglall, avait également adressé une requête en ce sens au grand Argentier, Renganaden Padayachy. 

Effectivement, le gouvernement a pris en considération cette requête formulée par la direction de Le Xournal et de Karan Juglall. Fini l’Overseas Treatment Scheme qui assurait, jusqu’à un million de roupies, les patients jusqu’à l’âge de 17 ans qui nécessitent des traitements médicaux à l’étranger, seront pris en charge totalement par le gouvernement. Cette annonce a été faite lors de la présentation du budget 2023/24. 

« Les enfants de la République de Maurice qui ont un cancer bénéficieront d’une assistance financière intégrale pour couvrir tous les coûts des soins et traitements nécessaires dans les meilleurs hôpitaux étrangers spécialisés dans cette maladie. Cette mesure vise à garantir que nos jeunes patients bénéficient de l’expertise médicale la plus avancé pour combattre leur cancer », a annoncé Renganaden Padayachy lors de son grand oral.

Cela comprend surtout le traitement du cancer, du diagnostic jusqu’à la fin des soins. A Maurice, une cinquantaine d’enfants sont atteints chaque année de cette maladie et les traitements à l’étranger peuvent prendre plusieurs années. Ceux qui peuvent se faire soigner ici, dans des cliniques, sont aussi concernés par cette mesure, le traitement sera gratuit et les parents qui restent avec leurs enfants, seront exemptés des frais de clinique pour leur séjour.

Cette prise en charge permettra de réduire considérablement les difficultés financières auxquelles font face les familles de patients. Surtout que les cas de cancer pédiatrique sont généralement complexes, la leucémie étant en tête des cancers qui touchent enfants et adolescents. « Nous voulons offrir à ces familles une tranquillité d’esprit totale, en ce qui concerne les coûts financiers, afin qu’elles puissent se concentrer sur le bien-être et la guérison de leur enfant », a indiqué le ministre des Finances.

Overseas treatment 

Rs 56,8 millions ont été déboursées pour le traitement de 244 patients à l’étranger de janvier à novembre 2022. Quelques 42 patients ont subi des traitements pour des maladies cardiaques, 81 pour des problèmes neurologiques, 112 pour le traitement du cancer, pour un implant cochléaire, une transplantation rénale et un traitement orthopédique et 9 patients pour des soins ophtalmologiques. 

 

Une décision vivement accueillie

Karan Juglall de l’ONG Enn Rev Enn Sourir : 

« Je félicite le GM pour cette décision historique »

L’argent, était l’un des plus grands points noirs dans le traitement du cancer infantile à Maurice. Maintenant ça ne l’est plus et cela aidera les soignants tout comme les parents à se concentrer sur les autres aspects des soins. C’est un soulagement et c’est une mesure qui redonne espoir, réagit Karan Juglall, directeur général de l’ONG Enn reve Enn Sourir.

« Toute l’équipe de l’ONG Enn Rev Enn Sourir, exprime notre gratitude au gouvernement. C’est la première fois qu’un gouvernement montre un intérêt profond pour le cancer de l’enfant et les soins de santé pédiatriques, c’est un amendement historique. Nous tenons à remercier tout particulièrement l’Hon. Renganaden Padayachy, ministre des Finances et remerciements à Hon. Dr Kailesh Jagutpal, ministre de la Santé. Merci d’avoir écouté l’appel à l’aide de nos enfants malades.

Dans le passé, de nombreuses personnes ont perdu la vie à cause du manque de financement ; elles avaient besoin d’argent avant de commencer un traitement, des fonds étaient nécessaires pour poursuivre le traitement et certaines ont rencontré des difficultés à régler leurs factures en souffrance à l’étranger. Aujourd’hui, ce n’est plus un problème pour les parents et les autres parties prenantes.

Cette mesure budgétaire permettra aux parents qui ont perdu leur enfant atteint d’un cancer dans le passé de faire leur deuil et de donner plus d’espoir malheureusement aux enfants qui seront atteints d’un cancer ou à ceux qui vivent avec un cancer» .

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne