Kyiv dit avancer près de Bakhmout, Moscou affirme avoir repoussé une attaque

by | Jun 5, 2023 | Monde

L’Ukraine a dit lundi matin continuer son avancée près de Bakhmout, tandis que la Russie a affirmé avoir repoussé dimanche une attaque “de grande envergure” dans le sud de la région de Donetsk et avoir tué 250 soldats ukrainiens, ce que Kyiv a démenti.

 

Le commandant des forces terrestres ukrainiennes, Oleksandr Syrskyi, a écrit lundi matin sur Telegram que les troupes ukrainiennes continuaient “d’avancer” dans le secteur de Bakhmout, ville récemment conquise par les forces russes au prix de lourdes pertes.

 

Le chef du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, a confirmé l’avancée ukrainienne, précisant que les forces de Kiev avaient repris le contrôle d’une partie du village de Berkhiva, au nord de Bakhmout.

 

“Désormais, des parties de Berkhiva ont déjà été perdues, les combattants (russes) fuient. Quelle honte !”, a lancé Evguéni Prigojine dans un message audio publié par son service de presse. Wagner a reconnu avoir subi de très lourdes pertes pour conquérir Bakhmout.

 

Il a également pressé le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, et le chef d’état-major de l’armée, Valeri Guerassimov, en charge de l’offensive russe en Ukraine, de rejoindre le front pour combattre.

 

De son côté, la Russie a dit avoir repoussé dimanche une attaque de “grande envergure” dans le sud de la région de Donetsk et avoir tué 250 soldats ukrainiens.

 

“Le matin du 4 juin, l’ennemi a lancé une attaque de grande envergure dans cinq secteurs sur le front sud de Donetsk”, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué publié sur Telegram dans la nuit de dimanche à lundi.

 

“Le but de l’ennemi était de percer nos défenses dans ce qu’il pense être le secteur le plus vulnérable”, indique le ministère russe avant d’ajouter : “L’ennemi n’a pas réussi sa mission et n’a pas rencontré de succès”.

 

Disant avoir tué 250 soldats ukrainiens et détruit des dizaines de chars et de véhicules blindés, Moscou a également affirmé que Valeri Guerassimov était aux avant-postes pendant l’attaque ukrainienne.

 

L’Ukraine a nié de son côté les informations russes à propos d’une “attaque d’envergure”.

 

“Nous ne sommes pas au courant et nous ne commentons pas toutes les fausses informations”, a indiqué à Reuters un porte-parole de l’état-major des forces armées ukrainiennes.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne