Un océan gigantesque découvert à 700km sous la surface de la Terre

by | May 4, 2023 | Science et Tech

Une équipe de scientifiques a décelé la présence d’un immense réservoir d’eau, trois fois plus grand que l’ensemble des océans, situé à 700km de profondeur sous la surface de la Terre.

 

Et si l’origine de l’eau sur Terre venait de là, de son manteau ? C’est la question que se pose une équipe de chercheurs à l’origine d’une trouvaille incroyable. En effet, ils ont découvert la présence d’un océan gigantesque situé à plus de 700km de profondeur, sous la surface de la Terre. Tellement gigantesque que son étendue est trois fois plus importante que l’ensemble des océans présents sur la surface.

 

Ce mystérieux réservoir d’eau est dissimulé au coeur d’une roche bleue, connue sous le nom de ringwoodite, à 700km de profondeur dans le manteau terrestre, c’est-à-dire la couche de roches brûlantes située entre la surface de la Terre et son noyau.

 

Sa taille immense pourrait permettre d’expliquer l’origine de l’eau sur Terre selon les scientifiques. Cette découverte donne effectivement du crédit à une théorie selon laquelle les océans ont progressivement suinté de l’intérieur de la Terre. En revanche, la théorie mettant en avant l’impact des comètes prend du plomb dans l’aile.

 

“C’est une preuve tangible que l’eau sur Terre est venue de l’intérieur” estime Steven Jacobsen, chercheur à la Northwestern University dans l’Illinois, et auteur principal de l’étude.

 

Une découverte pour comprendre le cycle de l’eau sur Terre

Pour parvenir à cette découverte, l’équipe de chercheurs a utilisé pas moins de 2000 sismographes à travers les États-Unis afin d’étudier les ondes sismiques générées par plus de 500 tremblements de terre. Se déplaçant à l’intérieur de la Terre, y compris dans le noyau, ces ondes sismiques peuvent être détectées à la surface.

 

En mesurant la vitesse de ces ondes, en fonction de la profondeur, les chercheurs ont pu déterminer quel type de roches elles traversaient. C’est ainsi qu’ils ont détecté cet immense réservoir d’eau car les ondes ont ralenti lorsqu’elles ont traversé la roche humide : “C’est une couche de roches avec de l’eau le long des arêtes entre les grains, un peu comme si elles transpiraient”.

 

“Nous devrions nous réjouir de la présence de ce réservoir. S’il n’était pas là, il serait à la surface de la Terre et les sommets des montagnes constitueraient la seule terre visible” indique Steven Jacobsen.

 

Désormais, les chercheurs espèrent récolter d’autres données sismiques à travers la planète pour déterminer si la fonte du manteau est commune ou non. Leurs résultats permettraient peut-être de comprendre le cycle de l’eau sur Terre.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne