Élections en Turquie : le troisième homme de la présidentielle se retire

by | May 12, 2023 | Monde

Le retrait surprise d’un petit candidat dissident à trois jours du vote renforce les chances de l’opposition face à Erdogan, dimanche.

 

À trois jours du premier tour du scrutin présidentiel turc, Muharrem Ince, l’un des opposants à Erdogan, a annoncé son retrait.

 

Nouveau coup de théâtre à l’approche de la présidentielle turque. À moins de trois jours du premier tour des élections, l’un des quatre candidats à la présidence de la République, le kémaliste dissident, chef du parti de la terre natale (Memleket), a annoncé son retrait de la course, jeudi matin, au cours d’une conférence de presse. Il espérait être le troisième homme du scrutin, prévu ce dimanche.

 

Muharrem Ince était crédité de 3 à 6 % selon les sondages. Un score évidemment trop réduit pour pouvoir prétendre à la victoire. Mais suffisant pour peser sur le résultat au premier tour et grignoter le vote anti-Erdogan.

 

Cette annonce de dernière minute est un coup dur pour le président sortant Recep Tayyip Erdogan, car les électeurs de Muharrem Ince devraient majoritairement se reporter sur Kemal Kiliçdaroglu et renforcer les chances de ce dernier d’être élu, peut-être dès le premier tour. La plupart des sondages prédisent un résultat serré avec un léger avantage à l’opposition. Erdogan comptait sur les deux « petits » candidats dissidents, Muharrem Ince et l’ultranationaliste Sinan Ogan, pour entamer le capital de Kiliçdaroglu et provoquer un second tour. Sa stratégie a désormais du plomb dans l’aile.

 

 

l’autre Poutine

Le retrait du candidat Ince était évoqué depuis plusieurs jours, tant cet ancien député du CHP (parti républicain du peuple), déjà candidat à la présidentielle en 2018, était en difficulté. Plusieurs cadres de son parti ont démissionné, inquiets que cette candidature n’empêche Kemal Kiliçdaroglu de l’emporter. Dans ce contexte, la publication sur les réseaux sociaux de « sextapes », des enregistrements vidéo à caractère sexuel, et de conversations privées explicites décrivant des relations présumées entre le candidat et des prostituées est venue renforcer la pression.

 

 

L’autre troisième homme

Cette campagne délétère rappelle celle qui, en 2010, avait obligé le dirigeant du CHP de l’époque, Deniz Baykal, à démissionner. Une série de vidéos compromettantes avaient alors éclaboussé la réputation de plusieurs membres du parti d’extrême droite, le MHP (parti d’action nationaliste). La mise à l’écart de Deniz Baykal avait alors favorisé l’ascension de Kemal Kiliçdaroglu qui était devenu président du CHP. Dans un meeting, jeudi à Ankara, le président Erdogan s’est amusé de ce revirement. « Kiliçdaroglu a sorti les cassettes », a-t-il lancé à ses militants.

 

 

les quatre scénarios de la présidentielle

Les regards sont désormais tournés vers Sinan Ogan, le troisième homme de cette présidentielle, qui ne devrait pas rassembler plus de 2 % des voix dimanche. Le candidat nationaliste proche de l’Azerbaïdjan a annulé un meeting prévu vendredi à Antalya et doit s’exprimer jeudi soir à la télévision. Selon le journaliste politique Ismail Saymaz, il pourrait à son tour retirer sa candidature, pour laisser les deux principaux candidats seuls face à face. Un tel scénario éliminerait l’hypothèse d’un second tour le 28 mai. Et tout se déciderait dimanche.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

Blackburn Roc est à craindre dans ce lot La course-phare de cet 7e acte sera disputée sur les 1450m, avec cinq partants du Benchmark 50+. En engageant deux chevaux, le yard...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne