Devoir de mémoire : Dépôt de gerbes en mémoire des victimes de l’accident de Sorèze en 2013

by | May 4, 2023 | Actualités, Economie, Opinion

Une cérémonie de dépôt de gerbes a eu lieu mercredi dernier, à la stèle trouvée à Sorèze, pour commémorer le dixième anniversaire de l’accident tragique qui a eu lieu là-bas et rendre hommage à la mémoire des victimes.

 

Le ministre des Transports terrestres et du Métro léger, qui occupe aussi le portefeuille des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, Alan Ganoo, le directeur général de la Société nationale des transports (CNT), M. Rao Ramah, ainsi que d’autres personnalités étaient présents à cette occasion.

 

Dans une déclaration à la suite de la cérémonie, le ministre Ganoo a indiqué qu’aujourd’hui est une journée qui offre l’occasion de rendre hommage aux victimes de la route et à tous ceux qui font face aux conséquences traumatisantes de cet incident survenu il y a dix ans, mais qui a laissé une profonde cicatrice dans le cœur de la population.

 

Il a souligné que la réduction du nombre d’accidents de la route et de victimes est l’une des priorités du gouvernement, ajoutant que toutes les mesures nécessaires sont prises à cet effet. L’application des lois, les campagnes de sensibilisation et les programmes éducatifs sont utilisés pour sensibiliser à la gravité des accidents de la route, a-t-il rappelé.

 

Selon lui, la culture de conduite à Maurice devrait être changée car de nombreuses personnes sont impliquées dans la conduite imprudente qui entraîne des décès sur la route.

L’on note également le témoignage poignant du receveur d’autobus. « Sofer ti fer so maximum pou aret bis-la », se souvient Vishwamitr Bundhoo, le receveur de l’autobus de la CNT immatriculé 4263 , impliqué dans l’accident de Sorèze, le 3 mai 2013. Malgré qu’il ait atteint les 60 ans, il travaille toujours. Il avait été blessé le jour du drame. Il a repris le travail six mois après. « Mo ankor pe travay dan CNT, malgre mo’nn gagn swasant-tan, mo kontan mo travay… Sak kou kan mo fer sa larout-la, be sa res dan memwar sa, zame mo pou bliye, si mo pou rakont ou, mo pou inpe tromatize, e tiena enn panik de frein, frein pa tiena. Bis-la ti otomatik.[…] Sofer inn fer so maximum pou aret sa bis-la, li pa’nn desann Pailles, si ti desann Pailles ti ena plizier fatal, me malsans li pa la, li pa la zordi mo’nn perdi mo koleg, nou’nn travay bouku zour ansam », confie le rescapé. Le receveur dit sympathiser avec les familles des victimes.

Rappelons que le jour du drame, une cinquantaine de personnes se trouvaient à bord de l’autobus qui se dirigeaient vers la capitale. A cause des freins défectueux, l’autobus a fait une sortie de route à hauteur de Sorèze avant de se renverser.

 

Alan Ganoo annonce que davantage d’autobus électriques seront sur nos routes. Il estime qu’il y a « une urgence pour la Compagnie nationale de transport (CNT) et les opérateurs privés de renouveler autant que possible, le plus vite possible, le maximum d’autobus sur nos routes ».

 

La CNT s’est depuis quelques mois, embarquée dans un programme de « renewal of fleet ». D’ailleurs le gouvernement a entamé des discussions avec un pays étranger et la démarche est en bonne voie.

 

Ce jour-là, plusieurs personnes s’étaient arrêtées pour porter secours aux victimes, dont le Dr Arvin Boolell, alors ministre dans le gouvernement. Mais il y a eu beaucoup de critique envers le Premier ministre d’alors, le Dr Navin Ramgoolam, dont le cortège Premier ministérielle ne s’était pas arrêté alors qu’il se rendait à son bureau.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne