Liens solides entre Maurice et Japon : Deux bateaux rapides remis à la NCG

by | Apr 24, 2023 | Actualités, Economie, Politique

« Il est impératif que le pays possède des capacités opérationnelles pour contrôler efficacement la zone économique exclusive » déclare le chef du gouvernement

 

 

Deux Yamaha High Speedboats 1202 ont été remis à la National Coast Guard (NCG), cette semaine, à Marina Quay à Port Louis. Le Premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth, était présent à cette cérémonie et il en a profité pour exprimer sa gratitude au gouvernement japonais pour son soutien à Maurice. Son souhait, a-t-il dit est que les relations et la coopération de longue date entre les deux nations insulaires soient davantage renforcées.

 

Le ministre des Transports terrestres et du Métro léger, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, Alan Ganoo ; l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon, Shuichiro Kawaguchi ; les membres du corps diplomatique ; et d’autres personnalités éminentes étaient présents à l’événement.

 

Dans son allocution, Pravind Jugnauth a affirmé que la remise des deux vedettes rapides illustrait les liens solides et la coopération étroite entre Maurice et le Japon. “Alors que le gouvernement reste ferme sur la question de la sécurité nationale, nous avons reconnu que le succès de nos efforts dépend de la force de nos liens avec les pays amis et de leur volonté de collaborer avec nous”, a-t-il affirmé. Le chef du gouvernement a rappelé qu’en 2019, lors de sa visite au Japon, le gouvernement japonais avait accordé une subvention de 300 millions de yens à Maurice pour l’achat de matériel de sécurité maritime afin de garantir que le NCG était mieux équipé pour sauvegarder les intérêts maritimes du pays. Ainsi, avec cette subvention, notre île a pu faire l’acquisition de ces deux bateaux, ainsi que quatre autres vedettes rapides et un véhicule 4×4.

Avant d’ajouter qu’il était reconnaissant au Japon pour son aide dans divers secteurs et leur soutien pour renforcer l’efficacité de notre pays dans des domaines tels que le changement climatique, la gestion des catastrophes et la sécurité maritime.

Le chef du gouvernement a indiqué que des officiers de la police mauricienne et d’autres ministères avaient bénéficié d’une formation, offerte par l’Agence japonaise de coopération internationale, sur la réduction des risques de catastrophe et la lutte contre les marées noires.

 

 

 

 

Une autre subvention de Rs 500 millions

Selon le chef du gouvernement, la coopération entre les deux pays a également abouti à l’élaboration de divers schémas directeurs et à la mise en place d’une infrastructure de gestion des catastrophes. Le gouvernement japonais a offert une nouvelle subvention de Rs 500 millions pour le remplacement du système radar de surveillance côtière du NCG. A cet égard, il a informé que des consultants japonais avaient déjà réalisé des études à Maurice, Rodrigues, Agalega et St Brandon, ajoutant qu’un appel d’offres aura lieu prochainement pour la mise en œuvre du projet.

 

En outre, le Premier ministre a réaffirmé l’engagement du gouvernement à la sécurité du pays et celle des eaux territoriales, rappelant que la sécurité nationale des citoyens a toujours été une question prioritaire. Avant de rappeler que Maurice en tant qu’État insulaire doté d’une vaste zone économique exclusive, s’étendant sur plus de 2,3 millions de km2, est exposée aux menaces maritimes. “Nous avons eu des cas où des navires étrangers pêchant illégalement dans la zone économique exclusive du pays avaient été interceptés, et où des criminels liés au trafic de drogue et opérant dans les eaux territoriales de Maurice avaient été arrêtés”, a-t-il déclaré.

Il est donc impératif que le pays possède des capacités opérationnelles pour contrôler efficacement la zone économique exclusive et se prémunir contre les activités criminelles.

 

Ainsi, pour le Premier ministre, l’intronisation des deux vedettes rapides augmenterait considérablement la capacité du NCG et leur permettrait de gérer une gamme plus diversifiée d’opérations pour protéger le territoire maritime, ainsi que de contribuer à une gestion efficace de la recherche et du sauvetage autour de l’île.

 

De son côté, Shuichiro Kawaguchi, ambassadeur du Japon a souligné que la coopération entre son pays et Maurice avait franchi une nouvelle étape avec la remise des deux bateaux. Il a exprimé sa conviction que la coopération continuerait d’être fructueuse et aurait un impact globalement positif sur les relations entre les deux pays.

 

Tout en insistant sur le fait que la paix, la stabilité, la sécurité humaine et le bien-être étaient des conditions préalables au développement social et économique. Shuichiro Kawaguchi a évoqué la sécurité maritime comme une condition essentielle pour développer l’économie océanique et assurer la sécurité humaine. “Cette assistance de vedettes rapides est de la plus haute importance car la région doit être protégée de tous les dangers tels que le trafic de drogue, la pêche illégale, la pollution et les menaces au changement climatique et également engagée dans une opération de sauvetage”, a-t-il déclaré.

 

Principales caractéristiques des vedettes rapides

D’une longueur de 12 mètres et d’une largeur de 2,6 mètres, ces bateaux peuvent accélérer à travers les eaux libres jusqu’à 50 nœuds. Ils ont une autonomie d’environ 200 milles nautiques et peuvent transporter jusqu’à sept personnes. Ils seront utilisés pour la défense, l’interception d’engins à grande vitesse, la patrouille côtière, la surveillance efficace, les activités de lutte contre la contrebande et le braconnage, la recherche et le sauvetage, ainsi que la protection des pêches.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne