Communiqué de presse: Pourquoi ne pas profiter de nos relations avec l’Inde pour renégocier la DTAA ?

by | Apr 19, 2023 | Actualités

Nos excellentes relations avec l’Inde ont été une nouvelle fois confirmées la semaine dernière par la visite chez nous du Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères de l’Inde, Vinay Kwatra. Sa visite de courtoisie chez l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval en compagnie de la Haute Commissaire de l’Inde à Maurice, Nandini Singla, démontre que l’Inde consolide ses relations non seulement avec le gouvernement du jour, mais également à ceux qui aspirent gouverner le pays.

 

Certes, peu d’informations ont transpiré de la visite de Vinay Kwatra, qui a eu un long entretien avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Il était à Maurice du 12 au 14 avril dernier.

 

Les relations entre Maurice et l’Inde sont trop excellentes que notre pays accepte parfois, trop, ce que décide l’Inde. Ainsi en 2016, l’ancien ministre des Services Financiers et de la Bonne Gouvernance, Roshi Badhain est allé renégocier le Double Taxation Avoidance Agreement avec l’Inde. Cet accord qui existe depuis 2000 a été à l’avantage de Maurice. L’inde perdait beaucoup d’argent ce traité, car les compagnies indiennes basées à Maurice étaient exemptées du Capital Gains Tax. A la première occasion présentée à l’Inde, elle a renégocié avec Maurice par l’intermédiaire de Roshi Bhadain qui avec la bénédiction de l’ancien Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth.

 

Ayant appris que l’Inde allait accorder une forte somme d’argent à Maurice, voisinant les Rs 12 milliards, surtout pour mettre en place le Métro, le gouvernement mauricien a accepté les conditions imposées de l’Inde. Depuis, l’Inde a gagné et Maurice a perdu de fortes sommes d’argent. Dans un article signé par un spécialiste de l’économie indienne, le Foreign Direct Investment de l’Inde a connu une ascension fulgurante et on parle de quelques milliards de dollars. Cela au profit de Maurice.

 

Pourquoi pas Maurice, de par ses relations avec la Grande Péninsule, renégocie l’accord de l’imposition de la double taxation fiscale ? Certes pas aux mêmes conditions qui existaient auparavant, car l’Inde n’acceptera jamais. Il y a le gouvernement, mais il y a aussi des institutions en Inde qui feront objection, même si on sait que le Premier ministre de l’Inde, peu importe qu’il soit, a le dernier mot.

 

La venue du Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères peut redémarrer des négociations. Surtout qu’on sait que l’économie mauricienne a bien besoin des investissements étrangers, directs ou indirects.

Suttyhudeo Tengur

Président

19 avril 2023

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne