Bail and Remand Court : Saisie de drogue, d’armes à feu et d’explosif : La nouvelle demande de remise en liberté de Raquel Jolicoeur débattue ce 16 février…

by | Feb 9, 2023 | Faits Divers

Alors que le 11 octobre 2022, une première demande de remise en liberté sous caution, lui a été refusée devant la Bail and Remand Court, le Tik-tokeur, Jean Raquel Jolicoeur, tentera sa deuxième chance au courant de ce mois. Sa nouvelle motion pour qu’il puisse être libéré provisoirement sera entendue et débattue ce jeudi 16 février. Son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, s’appuiera sur le fait qu’aucune trace d’ADN ou d’empreintes n’ait été décelée sur les objets saisis au domicile de son client, lors de la perquisition, le 2 mai 2022, à Roche-Bois.

A savoir que la BRC n’avait pas accédé à la première demande de l’habitant de Roche-Bois, âgé de 26 ans, le 11 octobre 2022. La police avait objecté à sa remise en liberté conditionnelle pour plusieurs raisons, évoquant le risque que l’accusé prenne la fuite, qu’il commette une fois de plus le même délit ou que ce dernier interfère avec d’autres personnes impliquées dans cette affaire. Dans son verdict, la magistrate a expliqué que de tels risques sont bel et bien réels car le chanteur du groupe Armada ayant un casier judiciaire, a enfreint à plusieurs reprises les conditions imposées par la cour dans le passé. Et tenant compte du fait que l’enquête est à un stade préliminaire et que d’autres suspects pourraient éventuellement être appréhendés dans un future proche, la magistrate a décidé de ne pas accorder à Raquel Jolicoeur la liberté.

Cependant, le 26 décembre 2022, son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, a fait une nouvelle requête. Il a soutenu que son client a été confronté, le 24 novembre dernier, au rapport du Forensic Science Laboratory (FSL) qui tend à le disculper. Le document indique qu’« aucune trace ADN ou empreinte » n’a été décelée sur les objets saisis au domicile de Raquel Jolicœur. L’affaire a été renvoyée afin que le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) puisse faire connaître sa position sur la motion. Le 16 janvier 2023, la poursuite, représentée par Me Mohammad Irfaan Mittoo, Temporary State Counsel avait objecté à la requête de Jean Raquel Jolicoeur. Celle-ci sera entretenue le 16 février 2023.

Pour rappel, Jean Raquel Jolicoeur, fait face à quatre accusations provisoires devant le tribunal de Port-Louis. Notamment de trafic de drogue, possession d’arme à feu et explosifs ainsi que menace de commettre un acte de terroriste. Il avait été arrêté, le 2 mai 20221 à la suite d’une perquisition effectuée par la brigade antidrogue. Lors de cette opération, Rs 10 millions d’héroïne, des explosifs, une arme à feu et des munitions avaient été saisis par la police. Mais ce dernier, défendu par Me Sanjeev Teeluckdharry, raconte qu’il est innocent et qu’il serait victime d’un coup monté.

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne