Trafic de drogue allégué : Demande de radiation des charges provisoires qui pèsent sur lui : Akil Bissessur change sa motion

by | Jan 17, 2023 | Faits Divers

L’avocat Akil Bissessur, qui demandait initialement que les charges provisoires contre lui soient «permanently stayed», revoit sa copie. Il a logé une nouvelle motion pour que l’affaire soit «struck out», ce mardi 10 janvier.

Alors que les débats sur la motion de radiation des charges provisoires de trafic de drogue, notamment de «possession of dangerous drug for the purpose of distribution», qui pèsent sur Mᵉ Bissessur, devaient avoir lieu, en cour de Bambous, son avocat Sanjeev Teeluckdharry a fait une demande pour amender la motion. L’avocat souhaite désormais que l’affaire soit «struck out» au lieu d’être «permanently stayed», demande qu’il avait initialement faite. Ce changement d’ordre technique vise à demander à la cour de rayer définitivement les charges provisoires qui pèsent sur son client.

Mᵉ Sanjeev Teeluckdharry est catégorique sur le fait qu’il faut en finir avec les charges provisoires qui pèsent sur Akil Bissessur. «C’est la quatrième fois qu’il fait face à des charges provisoires ; les trois autres ont été rayées», dit-il. Face à cet amendement, le State Counsel Rubesh Dawoodarry a demandé du temps additionnel pour prendre une décision. L’affaire a ainsi été ajournée au 9 février pour connaître la position du bureau du Directeur des Poursuites publiques (DPP).

Rappelons que le bureau du DPP avait objecté à la motion de radiation des charges provisoires contre Mᵉ Bissessur. Ce dernier estime que c’est un abus des procédures, et que son arrestation était illégale et arbitraire. Il avait été arrêté le 19 octobre 2022 après une descente de la Special Striking Team au domicile de sa compagne Doomila Moheeputh, à Palma, où de la drogue synthétique avait été retrouvée. Le couple a été arrêté et traduit en justice. Jusqu’ici, Akil Bissessur et sa compagne nient en bloc les accusations qui sont portées contre eux, et soutiennent que l’équipe de l’ASP Ashik Jagai a planté cette drogue chez eux.

Doomila Moheeputh attendue au tribunal le 9 février 

La compagne de Me Akil Bissessur, Doomila Devi Moheeputh, s’est aussi présentée devant le tribunal de Bambous le mardi 10 janvier. Elle fait l’objet d’une accusation provisoire de « drug dealing » dans cette affaire. Sa prochaine comparution devant cette instance est prévue le 9 février.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne