Alan Ganoo : « Nous souhaitons que le rapport de la magistrate soit rendu public »

by | Oct 24, 2022 | Actualités, Politique

Les dirigeants du Mouvement Socialiste Militant (MSM), par la voie du ministre du Transport et du Métro Léger et des Affaires étrangères et ancien Attorney General et leader de l’opposition,  du ministre des Infrastructures publiques et du Développement communautaire, Bobby Hurreeram, et le député de la circonscription No 9 (Flacq/ Bon Accueil), Vikash Nuckcheddy,  ont tenu leur conférence hebdomadaire, hier au Sun Trust Building à Port-Louis. Ils ont principalement commenté plusieurs sujets qui dominent l’actualité depuis quelques jours, en particulier la fuite des contenus du rapport de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath.

Alan Ganoo a particulièrement mis l’accent sur la fuite du rapport de la magistrate et la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, adressée au Premier ministre, Pravind Jugnauth. Selon les dires du ministre du Transport et du Metro léger ce n’est pas un rapport que le media a présenté, mais plutôt un document qui n’est pas authentique.

En se basant sur la fuite du rapport, l’ancien Attorney General s’interroge comment le rapport a été ‘leaked out’ à la presse. « Est-ce un rapport ou un document authentique ? Est-ce que le rapport est ‘in toto’ ou en partie ? Pourquoi et comment le leader de l’opposition, Xavier Luc Duval, a présenté que 10 pages du rapport au Parlement ? XLD finne base lors ene document qui pe circulé et qui étriqué, qui pas authentique et qui pena sceau et signature pour li pose banne questions au Premier ministre.  Leader de l’opposition finne extapolé et li finne agir de façon irresponsable en se basant sur un document. XLD finne créer confusion’’, dira Alan Ganoo. Ce dernier a souhaité que le DPP rend public le rapport de la magistrate afin de dissiper des doutes.

Le ministre du Transport souligne également, qu’en tant que parlementaire d’expérience et ancien Speaker, il pense que le leader de l’opposition n’aurait jamais dû « utiliser » ce rapport, dont l’authenticité est mise en doute. « Le leader de l’opposition a été irresponsable quand il a utilisé ce document dont personne ne connaît la source…c’est le leader de l’opposition qui est responsable de toute la confusion qui a été créée », affirme Alan Ganoo.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères a souhaité que la police fasse son enquête en toute diligence possible et le Commissaire de Police boucle son enquête le plus tôt possible pour que la vérité soit connue.

À plusieurs reprises, Alan Ganoo a affirmé souhaiter que le rapport de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath, qui avait présidé les travaux de l’enquête, soit rendu public. « Nous regrettons que le rapport n’ait pas été rendu public », dira le ministre du Transport. Il a déploré le fait que certains ont voulu fragiliser les institutions de notre pays.

Selon ce dernier, la cheffe juge, Rehana Mungly-Gulbul, qui est aussi la présidente de la Judicial and Legal Service Commission, a le devoir d’initier une enquête pour faire la lumière sur la fuite de ce document.

2e texte

Bobby Hurreeram, ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire :

« C’est avec ene facilité déconcertante que Nando Bodha pe brule ce qui li finne adorer toute longue so la vie’’

  • « Nous avons un leadership visionnaire pour moderniser le pays par rapport à l’opposition qui est à court d’idées et qui aime faire du cinéma de mauvais goût’’

Le ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire, Bobby Hurreeram, a d’emblée critiqué l’attitude des membres de l’opposition, mardi dernier devant le Parlement. Dans ce contexte, il dit ceci :  «  Zotte pe faire cinema gratuit. Zotte timing tu clair. C’est en opposition qui pas pé décollé. Li en désarroi’’.

Mettant l’accent sur la Private Notice Question ( PNQ), adressée par le leader de l’opposition eu égard à la fuite du rapport de la magistrate sur la police, il a soutenu que l’opposition, qui est en perte de vitesse, veut déstabiliser  le parlement, le gouvernement et le pays. Soutenant que le Parlement est un temple de la démocratie, le ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire a indiqué que le gouvernement est soucieux pour la population et veut faire progresser le pays, malgré la démagogie de l’opposition.

Par ailleurs, Bobby Hurreeram n’a pas été tendre par rapport aux déclarations du leader du Rassemblement Mauricien, Nando Bodha. « C’est grâce au MSM que ce dernier est devenu secrétaire général de ce parti. Il a participé à des activités concernant les concrétisations des alliances et plusieurs fois occupé le poste de ministre à plusieurs reprises, soit en 2017 et en 2019’, a-t-il ajouté.

Le ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire a, cependant déploré le fait que Nando Bodha est devenu un appât du leader du MMM, Paul Bérenger. « Avant li Paul Bérenger ti promette poste Premier ministres à Ramduth Juddoo, Madan Dulloo et Ashok Jugnauth, entre autres.  Avant Nando Bodha, zotte photos ti paraitre dans colonnes, pas canne la. Li  finne rentre lattrape Paul Bérenger pour li vinne Premier ministre.  Une prestation à faire pâlir Shakti Kapoor », a-t-il souligné.

Par ailleurs, il a poursuivi en disant que Nando Bodha a débité des insanités sur le Premier ministre, Pravind Jugnauth, il a indiqué que les jeunes n’ont pas confiance en le leader de l’opposition. « C’est avec ene facilité déconcertante que Nando Bodha pe brule ce qui li finne adorer toute longue so la vie. Li pas ene reconnaissance et li finne trahir avec dimoune qui nourri li. Li pe croire li pe vine challenge le MSM et le Premier ministre’’, a-t-il dit.

Par la même occasion, Bobby Hurreeram a critiqué le comportement infecte de Rajesh Bhagwan du MMM avant que les travaux parlementaires ne débutent mardi dernier à l’Assemblée nationale. Il aime adresser des questions pour connaitre les salaires de certaines personnes, faisant parti du gouvernement !  «  Nous avons un leadership visionnaire pour moderniser le pays, contrairement à l’opposition  qui n’a aucun contrôle et est à court d’idées. Ainsi, elle n’a pas d’autres choix que de faire du cinéma de mauvais goût’’.

3e texte

Vikash Nuckcheddy, député de la circonscription de Flacq / Bon Accueil :

 « Certains ont voulu tout simplement créer du désordre et une fausse perception pour ternir l’image du gouvernement »

  • « C’est un grand jour pour le MSM et pour les Mauriciens en particulier du No 8 quand on connaitra le meurtrier de Kistnen », soutient le député de la majorité gouvernementale

 

Le député de la circonscription No 9 (Flacq / Bon Accueil), Vikash Nuckcheddy n’a pas mâché ses mots à l’égard des journalistes d’une radio privée, concernant la fuite des contenus du rapport de la magistrate. Selon ses dires, le document n’est pas authentique. « A travers les médias, certains ont présenté un document qui n’est pas authentique et ont voulu tout simplement créer du désordre et une fausse perception pour ternir l’image du gouvernement’’, a-t-il ajouté.

Dans la foulée, il a rappelé l’affaire Sherry Singh et la clé USB, qui soi-disant contenait des informations. Or, dira-t-il le ‘pen-drive’ du Maharajah était plein de virus.  « Certaines personnes, avec leurs expériences de 20 ans, ont voulu contaminer l’esprit et infecter des gens’’, a-t-il souligné.

Qualifiant la radio concernée par le document, comme une ‘radio la police’, il a fait comprendre qu’on aurait ‘cut, copy and paste’ pour créer la confusion dans la tête des Mauriciens. « Les journalistes de la radio privée ont considéré que 50% du document ne sont pas importants. Mais avec leurs 20 ans d’expériences, ils auraient dû le faire avec un discernement’’, dira le député de la majorité gouvernementale qui a énergiquement dénoncé l’attitude du journaliste qui a maintenu que le document est authentique et qu’il ne cèdera pas.

Par la même occasion, le député de la circonscription No 9 a fait comprendre que nous vivons dans une démocratie et que nous nous retrouvons dans le même bateau. A cet effet, il a dit ceci : « Nous devons penser en termes de mauricianisme, soit comme un patriote et pas ternir l’image de notre pays’’.

Il a ainsi soutenu qu’on ne peut penser que le gouvernement est en guerre contre nos institutions, mais en guerre contre les défis économiques et énergétiques…  qui guettent notre pays.

Vikash Nuckcheddy a, par ailleurs, fait ressortir que la priorité du gouvernement est de connaitre le meurtrier de Kistnen.  « Ce sera un grand jour pour le MSM et pour les Mauriciens en particulier pour les habitants de la circonscription No 8 Moka/ Quartier Militaire, quand on connaitra le meurtrier de Kistnen’’, a-t-il souligné.

Vikash Nuckcheddy a aussi soutenu que le document de 10 pages ne porte aucun tampon ou signature mais un ‘watermark’ qui est optionnel. « Document li couma confettis, Pas conne les sources. Li mette doute dans la tete dimounes. En cette période des célébrations de la fête Divali, que la lumière amene l’éclairage dans la tête banne mauriciens’’, a-t-il conclu.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne