Bilan des congrès du MSM à travers le pays : Satisfaction générale…

by | Sep 2, 2022 | Politique

Joe Lesjongard : « Aucun parti politique, à l’exception du MSM, n’a pu organiser des congrès d’une telle envergure, en dehors d’une campagne électorale » 

  • Les quémandeurs d’alliance au sein de l’opposition s’entretuent

 

  • « Le MSM n’a pas demandé une alliance avec le Parti Travailliste » , soutient-il
  • « Le Premier ministre ena ene droit de réponse politiquement parlant », affirme le président du MSM

« Notre série de 11 congrès tenus au mois d’août dans les différentes régions urbaines et rurales du pays s’est clôturé en apothéose, vendredi dernier à St Pierre. La forte présence des partisans du MSM lors des 11 congrès, organisés dans les différentes circonscriptions de notre pays, pendant le mois d’août témoigne de leur confiance et solidarité envers le leader du parti et le MSM »   a déclaré, lundi dernier, le président du MSM et ministre de l’Energie renouvelable et Utilités publiques, Joe Lesjongard. Il a également commenté l’actualité politique et ce en dénonçant énergiquement les déclarations, faussetés et la démagogie de l’opposition.

Bobby Hurreeram, Président de l’aile jeune du MSM et ministre des Infrastructures nationale ainsi que Leela Devi Dookun-Luchoomun, présidente de l’aile jeune des femmes et ministre de l’Education, se sont également exprimé sur le sujet.

Indication de la capacité du MSM

Mettant l’accent sur les célébrations du 40e anniversaire du MSM, Joe Lesjongard a affirmé que la population dont les agents, partisans et sympathisants dudit parti ont attentivement écouté les messages et différentes interventions du leader des ‘oranges’, Pravind Jugnauth et de leurs députés y compris ceux du Ivan Collendavelloo du Muvman Liberater, Steve Obeegadoo du Plateforme Militante et Alan Ganoo du Mouvement Patriotique.

A cet effet, le ministre de l’Energie et des Utilités publiques a fait ressortir que le premier congrès tenu à Triolet, soit le 12 août, a donné une indication de la capacité de l’équipe du MSM de mobiliser sa troupe dans plusieurs endroits du pays. Il a ajouté que les congrès de grande envergure ont connu un énorme succès avec la participation de toutes les communautés de l’ile. « Aucun parti politique, sauf le MSM, n’a pu organiser des congrès d’une telle envergure avec autant de succès et d’affluence des partisans et ceci en dehors d’une campagne électorale. Le MSM a démontré qu’il est un parti national en réunissant les Mauriciens des différents groupes d’âge. En pleine période hivernale, ces derniers qui étaient motivés dans le respect et la discipline, ont aussi montré leur solidarité envers  Pravind Jugnauth et le parti »   dira Joe Lesjongard qui a ajouté que les interventions des orateurs étaient cadrées, surtout en ces moments difficiles auxquels fait face le pays.

 

Mood positif lors des congrès

Par la même occasion, le président du MSM, soulignant que le ‘mood’ était positif lors des congrès, a laissé entendre que deux générations soutiennent les actions du MSM, soit hier avec Sir Anerood Jugnauth et actuellement avec l’actuel leader dudit parti, Pravind Jugnauth. Parlant de la philosophie que prône le MSM, il a dit que le peuple, surtout les jeunes sont derrière le parti. Le MSM aime descendre sur le terrain pour passer des messages politiques à la population. Il a aussi indiqué que les congrès ont eu lieu sans aucun problème et ce dans une ambiance extraordinaire.

D’autre part, le président du MSM a sévèrement dénoncé une série d’allégations, des accusations sans fondements et déclarations contre le Premier ministre et le parti à l’effet que le Premier ministre doit démissionner et que le gouvernement va ‘tomber’ et ‘pe fini’. « Le peuple sait que Pravind Jugnauth, qui est crédible, aime prôner un langage de vérité par rapport aux autres leaders des partis politiques du pays » , a-t-il soutenu.

Intérêt personnel des dirigeants de l’opposition

Poursuivant, le ministre de l’Energie et des Utilités publiques a affirmé que l’opposition est plus divisée que jamais. Dans ce contexte, il a fait comprendre qu’il y a une guerre de positionnement et du poste du Premier ministre entre Navin Ramgoolam, Paul Bérenger, Xavier-Luc Duval, Nando Bodha et Roshi Bhadain.  Faisant référence aux déclarations de Nando Bodha, il a déclaré qu’il n’y aucun projet de société de la part des principaux adversaires politiques du MSM. «  C’est leur intérêt qui est en train de primer, pas celui de la population »  , a-t-il soutenu.

Dans la même foulée, Joe Lesjongard a fait ressortir que l’opposition a avancé plusieurs prétextes pour n’avoir pu organiser une marche. « Or, maintenant elle se veut se positionner pour une alternance pour diriger le pays. Cette alliance entre les différents partis de l’opposition est rejetée par l’ensemble de la population’’, dira l’intervenant qui a ajouté ceci : ‘’ Paul Bérenger pe plaigné pour faire ene alliance, So banne régional pe éclaté et parce qui zotte pas d’accord avec so banne décision » , a-t-il dit.

Pas des réformes sous Navin Ramgoolam

D’autre part, Joe Lesjongard a été très critique envers l’ancien Premier ministre et leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam. Selon le président du MSM, Navin Ramgoolam était au pouvoir pendant 14 ans et n’avait apporté aucun changement. « Il avait eu l’occasion de faire des réformes, mais rien. Il a aussi fait ressortir que sous son régime, il y avait un ‘break down’ au niveau du law and order, soit en 1999. Trois jours pas ti trouve li »   a-t-il souligné.

Et d’ajouter que : « Mais nous savons que le peuple ne tombera pas dans ce piège. ‘Lepep in demontre li par le soutien ki zot in donn nou dan ban congre ». Il  a également expliqué comment le peuple avait souffert en particulier avec les écoliers sous le régime Ramgoolam . «  Ti arrache du pain dans la bouche banne enfants à travers budget Sithanen »  , a-t-il rappelé.

Série des projets à Rodrigues

Le ministre de l’Energie et des Utilités publiques a ainsi demandé aux Mauriciens de ne pas se laisser piéger par les déclarations des dirigeants de l’opposition, en particulier, Navin Ramgoolam.

Joe Lesjongard a récusé les déclarations du leader du Parti Travailliste qui avait dit que le Parti Travailliste ne concrétisera pas une alliance avec le MSM. « Nous continuerons à travailler sur un programme gouvernemental et concrétisons une série des projets pour améliorer la qualité la vie des Mauriciens et organiserons nos activités jusqu’à l’année prochaine pour marquer le 40e anniversaire du MSM au niveau national et international. Même à Rodrigues, le Premier ministre a annoncé une série des projets. Tandis que Navin Ramgoolam, Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval n’arrivent pas à concrétiser une alliance pour le bien du pays et de la population », a-t-il dit.

2e texte : Bobby Hurreeram, président de l’aile jeune du MSM :

 « Les jeunes ne sont pas intéressés par Navin Ramgoolam, Paul Bérenger ou encore Nando Bodha »

Pour sa part, le président de l’aile jeune du MSM, Bobby Hurreeram, a été critique envers les membres de l’opposition et les extra-parlementaires.

Il a fait ressortir qu’au sein de l’Assemblée nationale, certains députés de l’opposition disaient qu’il fallait que ceux du gouvernement achètent un gilet ‘pare-roches’ et qu’ils portent un casque s’ils venaient à se rendre dans la rue,

A ce sujet, le ministre des Infrastructure nationale et du Développement communautaire a affirmé ceci : « La population a vu qu’il y a une opposition qui ne sait pas dans quelle direction elle va. L’alliance gouvernementale est avec le peuple. Le nombre de jeunes ayant participé aux différents congrès est très réconfortant. L’opposition ne fait que des palabres et voit le mal partout. Les jeunes ont pris position contre cela ».

Pas de photos de Nando Bodha sur les pylônes

D’autre part, Bobby Hurreeram a souligné que les jeunes ne sont pas intéressés par Navin Ramgoolam, Paul Bérenger ou encore Nando Bodha. « Or, ce dernier était invité sur une radio privée et il a parlé d’un projet de société. Depuis 2014, il était avec le MSM, mais il n’a pas pipé mot. Quand il a réalisé dans quel piège Paul Bérenger l’a mis, alors il compte venir avec un projet de société, dira le président de l’aile jeune du MSM, qui a souligné que : « Nando Bodha ne verrra pas sa photo sur un pylône comme Premier ministre et que sa carrière politique est finie ».

3e texte :

Leela Devi Dookun-Luchoomun, présidente de l’aile jeune féminine du MSM

« La majorité silencieuse du pays sait pertinemment à qui, il faut faire confiance »

De son côté, la présidente de l’aile jeune féminine du MSM, Leela Devi Dookun-Luchoomun a situé l’importance des plusieurs mesures initiées par le gouvernement pour améliorer la qualité de la vie des Mauriciens. Elle a aussi parlé des réformes enclenchées dans le domaine de l’Education et les subsides aux examens du SC et du HSC.

Campagne de ‘jet laboue’ de l’opposition

Elle a ainsi fait comprendre que la majorité silencieuse du pays sait pertinemment à qui, il faut faire confiance. Et d’ajouter que : « Tout le monde a soutenu le Premier ministre, Pravind Jugnauth et le gouvernement. Les oiseaux de mauvais augure doivent cesser leur campagne ‘jet laboue’. Cela démontre la confiance placée dans le gouvernement et le Premier ministre. Il y a eu des critiques mais la vérité finit par triompher. La population sait qui œuvre pour elle. Le MSM et ses alliés travaillent dans l’intérêt du peuple » .

Selon les dires de Leela Devi Dookun-Luchoomun, le gouvernement a particulièrement travaillé pour son peuple en période de la pandémie de Covid-19. Dans la foulée, elle a fait référence aux vaccins et aux médicaments pour protéger la population. « Le gouvernement a pris ses responsabilités »,  dit-elle.

Hors texte

A l’heure des questions

A l’heure des questions, Joe Lesjongard a fait comprendre que si un membre du parti ne se comporte pas correctement, le cas est sujet à discussion au sein du parti. Mais on ne peut faire de commentaires et porter un jugement sur un l’incident qui se produit à Wellkin Hospital.

Concernant l’affaire Sherry Singh, le président du MSM a soutenu que le Premier ministre, Pravind Jugnauth est le garant de l’ordre et de la paix. « Qui li Akil Bissessur, qui li Sherry Singh, quand zotte causer zotte attaque le leader, le Premier ministre et le parti. Mo pensé le Premier ena ene droit de réponse pour certaines choses. Nous pas pou capave laisse banne la causer, après nous reste tranquille, nous pas causer et pas réponne. L’intégrité du Premier ministre finne attaquer par cette personne et le Premier ministre ena ene droit de réponse politiquement parlant. Cela lui donne droit de dire quelque chose» , dira le ministre de l’Energie et des Utilités publiques, qui a fait ressortir que le chef du gouvernement a dit que tôt ou tard la vérité éclatera sur les vraies raisons de la démission de l’ancien Chief Executive Officer de Mauritius Telecom.

Pas de comparaison entre les congrès du MSM et ceux du PTr

Le président du MSM a aussi souligné que Pravind Jugnauth était présent dans les différents congrès du MSM à travers le pays jusqu’à ce que les rassemblements soient terminés. « On peut comparer les congrès du MSM avec ceux du Parti Travailliste. Ce parti a mobilisé ses partisans dans une salle. L’atmosphère ressemblait à un enterrement. Ene motivation pena. Ene leader prend la parole, ou capave conter combien pavillon ti levé dans l’assistance. Et li tape so estomac dire qui li pou occupe poste Premier ministre dans prochaine élection. Zotte dimoune pas croire de ce qui li pe dire » , a-t-il ajouté.

Il a, par ailleurs laissé entendre que pour clore les célébrations du 40e anniversaire du MSM un événement ayant une portée nationale et internationale sera organisé.

 

 

 

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

HIPPISME : (7e Journée/avant course)

Blackburn Roc est à craindre dans ce lot La course-phare de cet 7e acte sera disputée sur les 1450m, avec cinq partants du Benchmark 50+. En engageant deux chevaux, le yard...

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne