Conférence de presse du MSM Avinash Teeluck : Nous avons confiance en la force policière…

by | Jun 20, 2022 | Opinion, Politique

« Nous notons un ‘feel good factor’ au sein de la population », soutient Joe Lesjongard

La Conférence de presse hebdomadaire du MSM a été animée hier, par le ministre des Services Publiques, Joe Lesjongard, le ministre des Arts et du Patrimoine Avinash Teeluck et la PPS Teenah Juttoo. Tour à tour,  ils ont commenté l’exercice budgétaires 2022-2023 et plusieurs autres sujets d’actualités.

Ce sont les cas de tortures policières qui a retenu l’attention du ministre Avinash Teeluck, lors de cette rencontre. Il a rappelé que durant la semaine écoulée, le leader de l’Opposition est venu avec une PNQ sur ce sujet. Le Premier ministre a ainsi eu l’occasion de réitérer sa confiance dans la force policière et les remercier pour le travail effectué. Cependant, rappelle Avinash Teeluck, le Premier ministre a fait ressortir que ni lui, ni le gouvernement, ne cautionne aucun acte de violences ou de brutalités peu importe sa forme et qui en est le coupable. Et quand on parle de torture c’est encore plus grave.

Saisissant l’occasion, Avinash Teeluck a soutenu qu’en 2018, c’est ce présent gouvernement qui est venu avec le IPCC Act qui apporte un cadre légal et a créé une autorité pour mener de enquêtes sur les cas de tortures et de brutalités. Auparavant tel n’était pas le cas, lorsqu’’il y avait des complaintes contre la force policière.

Or, maintenant, il y a une institution qui se penchent sur ces problèmes. Cela démontre l’engagement du PM et du gouvernement, pour se pencher sur un sujet aussi sensible que la brutalité policière et les cas de tortures, a rajouté le ministre Teeluck.

Lors de cette conférence de presse, le ministre des Arts et du Patrimoine est aussi revenu sur le budget. L’une des mesures, concerne le fonds de Rs 10.9 milliards pour la force policière. Le but est de leur permettre de continuer à travailler dans de meilleures conditions.

Par rapport aux cas de tortures depuis que le 1er juin, date à laquelle ces vidéos ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux, le Commissaire de Police, a tout de suite référer l’affaire à l’IPCC et il y a eu des actions. Car, il y a déjà eu des arrestations.

En parallèle, le commissaire a mis en place une équipe qui se penchera sur les autres aspects de ces cas de brutalité, indique le ministre Teeluck. Ce dernier, est aussi revenu sur les propos du leader de l’Opposition qui a demandé à ce qu’une commission d’enquête soit instituée. Mais des enquêtes sont déjà en cours et ce n’est guère nécessaire, a martelé le ministre. Car après l’enquête l’IPCC, pourra soit référé l’affaire au DPP pour prendre des actions ou remettre le dossier à la Disciplinary  police Commission. Mettre sur pied une Commission, équivaut à faire un travail en doublon, précise-t-il.

Avant de souligner que le PM et le gouvernement croient dans des commissions d’enquêtes mais pour certains cas.

Puis, le ministre a tenu une fois de plus à dire que le PM et le gouvernement ont confiance en la force policière. Il n’y a qu’une poignée qui sont des brebis galeuses.

«  Ce budget apporte un soulagement »

Un peu plus tôt, c’est Joe Lesjongard, qui a pris la parole. Le Président du MSM a indiqué que les débats se sont bien déroulés. « Depuis plus de 20 ans je siège au Parlement et c’est la première fois que je vois que l’Opposition est très gênée pour intervenir sur le budget. La raison : c’est un très bon budget, avec une série de mesures sociales afin de soulager la souffrance de la population. Souffrance causée par des situations hors de notre contrôle. Aujourd’hui, on sent un ‘feel good factor’ au sein de la population et dans les interventions de nos amis parlementaires. Ce budget apporte un grand soulagement pour des milliers de familles mauriciennes et nous avons fait notre maximum pour les plus vulnérables de notre société, » a fait ressortir Joe Lesjongard.

Vu le contexte actuel, le ministre des Finances devait prend en compte deux priorités : la sécurité alimentaire et la hausse des matières premières sur le marché mondial. Et, il l’a fait, a-t-il poursuivi.

Rengananden Padayachy a apporté plusieurs mesures pour encourager les Mauriciens à retourner vers la terre, dit-il. Le député du No 4 a rappelé au passage que la Russie et l’Ukraine sont les deux plus gros producteurs de denrées alimentaires.

D’ailleurs, précise le ministre des Services Publics, l’ONU a déclaré que jamais le monde n’a connu une telle crise depuis une génération. C’est un triple choc : COVID, la guerre Ukraine/Russie et les changements climatiques.

Selon les estimations, 1.6 milliards de personnes dans 94 pays, sont exposées à la famine.  C’est pourquoi, nous nous préparons et nous encourageons le peuple à produire localement, a dit le Député  du No 4. De plus, il en a profité pour saluer le travail fait par le Premier ministre. « Auparavant zot ti tire jus are le peuple, spécialement Navin Ramgoolam et Rama Sithanen. » Or, notre philosophie est complètement différente au sein du MSM. Malgré tout nous donnons les moyens à la population pour faire face à la situation et elle en est consciente. Ceci positionne Pravind Jugnauth comme un vrai socialiste. Les autres ont promis mais lui, il a emmené plus de justice sociale. Les plus vulnérables ont vraiment été pris en considération, avance-t-il.

C’est pour cela que les membres de l’Opposition ont maladroitement essayé de critiquer certaines mesures. Ils sont conscients qu’une série de mesures sociales seront mises en place, avec ce budget. « Ils ont critiqué les Rs 1 000 que nous allons remettre aux salariés gagnant moins de Rs 50 000 et l’augmentation de la pension. Ils trouvent que ce n’est pas assez. Eux quand ils avaient les moyens, qu’ont-ils fait ? Pendant neuf ans, que le PTr était au pouvoir et il a augmenté la pension de vieillesse par Rs 1 423 uniquement.  Alors qu’en 7 ans de règne sous le MSM, la pension a connu une hausse de Rs 6 377. »

Joe Lesjongard en a profité pour rappeler que le budget comprend 46 mesures sociales.

Avant de conclure, il est revenu sur la vision du gouvernement, de produire 60% d’énergie renouvelable avant 2030. « Que ce secteur devienne un pilier de notre économie et que tout un chacun peut produire de l’énergie dans notre pays. Il veut démocratiser l’énergie de par les mesures que nous apportons. Nous voulons donner la chance aux petits producteurs de notre pays également » a-il avancé.

Par ailleurs, Joe Lesjongard a tenu à rassurer Paul Bérenger concernant les défis qui les attendent dans ce secteur. « Nous y avons déjà pensé et nous prendrons les mesures nécessaires. » Toutefois, le ministre des Utilités Publiques a condamné les propos de Joanna Bérenger et Patrick Assirvaden. « Ils ne maitrisent pas ce secteur et leurs arguments ne tiennent pas la route, » précise-t-il.

Une fois de plus, il a rappelé que c’est le CEB qui travaille sur une possible augmentation du tarif d’électricité. Maintenant, c’est à la URA de prendre les choses en main.

« C’est un budget pour le peuple «  Teenah Jutton

Pour sa part, Teenah Jutton a soutenu que l’histoire retiendra ce que le Premier ministre a fait pour le peuple. « Ce budget c’est une bouée de sauvetage pour le peuple. »

Concernant les commentaires de l’Opposition, Teenah Jutton les a qualifiés de déplacer. « Nous proposons des mesures pour diminuer les irrégularités. Pas bizin classe pou fer sa, bizin courage et audacité. Et, nous premier ministre ena li. Les membres de l’Opposition zot ine deconcerté et faire bane commentaires sous la ceinture. »

La députée du No 11 est aussi revenue sur les actions menées par le gouvernement concernant le développement durable et l’environnement. Elle a mis en avant les mesures budgétaires concernant ces secteurs. Parmi on retient les projets sur les plages, les plans d’embellissement et les problèmes de glissement de terrains ». Elle a aussi rappelé les facilités mises en place pour les jeunes et les femmes, concernant le monde du travail.

Il a aussi été question de plusieurs projets qui seront proposés aux jeunes pour leur permettre un développement sain et une activité saine.

Pour conclure, Teenah Jutton, a eu ceci à dire « Pou bane ki ti p dir, prepare nous pu ale dans carro, mo dir zot ki nou encore premier mi temps match là. Ki nu p jouer ek rayonner malgré bane cyclones et malgré bane lacs. B aster attend 2eme mi temps. »

 

 

 

 

 

 

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne