Motion de blâme: Sortie spectaculaire de Pravind Jugnauth contre l’opposition : le PM dénonce l’appui de certains dirigeants politique dans les désordres du 22 avril…

by | May 19, 2022 | Actualités, Politique

·        « A chaque fois que le pays a fait appel au MSM, nous avons redressé la barre. Le peuple le sait et nous fait confiance. C’est ce qui importe le plus pour nous.

C’est un Pravind Jugnauth bouillant qui s’est adressé à l’assemblée et à la population, ce vendredi 13 mai, dans le cadre des débats de la « Motion of no Confidence » du leader de l’opposition. La contre-attaque du Premier ministre, pour répondre aux charges d’incompétences lancées par l’opposition, a été sanglante. Pendant tout son discours, le chef du gouvernement a rendu coups pour coups, avec points et arguments, les critiques évoquées par les membres adverses de la chambre pour justifier leurs démarches, quant à la motion de blâme. Et le PM a affirmé que cette énième tentative des opposants du gouvernement pour créer une déstabilisation dans le pays, a échoué. Pour Pravind Jugnauth, la population sait à qui elle peut faire confiance et c’est le plus important.

Le Premier Ministre a commencé par souligner qu’immédiatement après avoir pris note que le leader de l’opposition voulait demander une « Motion of no Confidence » à la chambre, il a donné suite à la requête. Il a fait ressortir que ce n’est pas le Parti Travailliste qui est au pouvoir et qu’au sein du MSM, il est toujours question de faire valoir la démocratie parlementaire. Contrairement au rouge, qui souligne-t-il, avait pris le pays en otage pendant neuf mois pour leurs intérêts personnels, notamment pour une alliance politique avec le MMM, dont Pravind Jugnauth était leader de l’opposition. Pravind Jugnauth a d’ailleurs ajouté qu’en son âme et conscience, il sait que toutes ces actions, étaient guidées par un esprit de paix et de justice.

Pravind Jugnauth a expliqué que malgré cette démarche et la situation difficile, les membres du gouvernement sont à l’aise avec leur conscience. Cela car, ils dédient chaque minute de leur mandat à l’avancement du pays et à l’amélioration de la qualité de vie de la population. Le Premier Ministre a fait ressortir que son équipe a travaillé d’arrache-pied et que certains résultats sont visibles et sont cités par les organisations internationaux, contrairement aux accusations de l’opposition. « Nous avons un mandat et une vision précis pour notre pays. Nous faisons ce que nous croyons être juste et nous avons la volonté et la détermination de faire face aux défis à venir »,

Selon le leader du MSM, ce gouvernement a la confiance de la population depuis décembre 2014 à travers des initiatives prises pour améliorer la qualité de vie. Il a expliqué qu’à chaque fois que le pays a fait appel au MSM, le parti a redressé la barre. « Le peuple le sait et nous fait confiance. C’est ce qui importe le plus pour nous. Le peuple n’est pas dupe, les vrais démocrates sont de ce côté de la chambre. Si devant leur petit écran, les Mauriciens peuvent suivre les débats en direct, c’est grâce au gouvernement, mené par le MSM » devait lancer le Premier Ministre.

Pour soutenir le fait que son gouvernement a été pro actif et dans l’intérêt de la population, Pravind Jugnauth a axé une partie de son intervention sur les réalisations du gouvernement depuis son arrivée au pouvoir. Le Premier Ministre a rappelé que depuis 2020, le monde fait face à deux crises planétaires et a été secouée par une situation sans précédent mettant en péril nombre de personnes. Il a expliqué que tout a changé à la suite de la pandémie de la Covid-19 et que notre économie a été durement touchée. D’ajouter que le conflit russo-ukrainien n’arrange pas les choses. Le Premier Ministre a dit être conscient que de nombreux Mauriciens subissent les conséquences de ses résultats mais il a insisté sur le fait que le gouvernement n’est pas resté les bras croisés ni a pris des mauvaises décisions.

Il a rappelé qu’au contraire, même avant la pandémie, le gouvernement avait pris des décisions sans égal pour donner davantage de pouvoir d’achat à la population. Il a cité la pension universelle, l’introduction du Subsistance Allowance Scheme pour les familles démunies et l’introduction du salaire minimal, entre autres. Pravind Jugnauth a aussi évoqué les mesures prises pendant la crise comme les « schemes » mis à disposition aux travailleurs, aux indépendants, aux hôtels, aux PME et au familles les plus vulnérables à travers des food packs. Alors que pendant ce temps, les nécessaires étaient faits pour fournir des soins gratuitement à toute la population et pour avoir des vaccins pour protéger le peuple contre le covid-19 et ses variants.

Le PM a souligné qu’a part l’opposition plusieurs organisations mondiales respectées ont reconnu l’effort et la bonne gérance du gouvernement face à ces crises. Il a expliqué que certains ont affirmé qu’avec les mesures prises durant  la pandémie, le gouvernement a évité Maurice, d’une banqueroute. Ou encore ceux qui ont qualifié les réponses du pays pour contrer la crise comme une success story. Contrairement, Pravind Jugnauth a rappelé que la pandémie a fait plus de 6,3 millions de mort dans le monde et que plus de 500 millions de personnes ont été infectées. Il a ajouté que 52 millions d’emploi ont été perdu. Et que la dette globale a atteint un chiffre de 256 milliards de dollars. Alors qu’une chute de 9% a été présagée quant au GDP pour les petits pays et états insulaire.

Pravind Jugnauth n’a ainsi pas pu s’empêcher de dénoncer que les membres de l’opposition minimisent l’impact de ces crises. Selon lui, il est clair qu’ils ont un agenda caché. Le PM est d’avis qu’ils sont en train d’agiter la stabilité du pays en utilisant tous les moyens. Pour le Premier Ministre, cette ‘motion of no confidence’ démontre leurs motifs réels qui est de faire croire que tout va mal dans le pays. Pour ensuite pousser des gens à descendre dans la rue. Il a ensuite déploré le fait que « certaines personnes au sein de l’opposition veulent surfer sur la double crise qui est en train de frapper le monde afin de déstabiliser le gouvernement et le pays ».

Dans cette lancée, le leader du MSM, se dit très informer des réunions privées des membres de l’opposition, Pravind Jugnauth est d’avis que certains d’entre eux, sont en train d’inciter des gens, et ce, à plusieurs occasions, pour créer du désordre dans le pays. Le Premier ministre est d’avis que « certains membres de l’opposition » auraient « soutenu les individus qui ont fait du désordre » lors des incidents survenus le 22 avril suivant la hausse des prix des carburants et du gaz ménager. Il a rappelé qu’un député du Ptr était parmi les manifestants devant les casernes centrales.

Pour Pravind Jugnauth, l’opposition a essayé d’empoisonner la stabilité du pays. Il affirme ainsi qu’une motion de censure contre l’opposition est nécessaire. Le chef du gouvernement est d’avis que non seulement la motion du leader de l’opposition a été rejetée par la chambre, mais par la grande majorité des Mauriciens. Pravind Jugnauth, a dit constater que la motion vise davantage le MSM que le gouvernement. Une observation faite suivant le discours d’Arvin Boolell du PTr.

Le chef du gouvernement a souligné que le peuple sait qui sont ceux qui ont ruiné le pays et mis la population dans une situation de vulnérabilité et ont hypothéqué l’avenir de la nation. Il faisait notamment référence au parti travailliste. Il a soulevé le point que les rouges avaient imposée plusieurs taxes, ont instauré des lois anti-travailleurs, avaient arraché le pain de la bouche des enfants, avaient retiré les subsides sur les frais d’examens du SC et du HSC, avaient drastiquement augmenté la dette publique, fait augmenter le chômage alors que le pays n’était même pas confronté à une crise comme le Covid. Pravind Jugnauth a demandé dans quel état aurait été le pays, si le Travailliste était au pouvoir dans ce contexte.

Le Premier Ministre a ajouté que c’est ces mêmes individus, qui ont mis le pays à genoux, osent aujourd’hui nous pointer du doigt. Raison pour laquelle, il est d’avis que le gouvernement n’a aucune leçon à recevoir de l’opposition. « Laissons les prétendus donneurs de leçon et faux sauveurs dans leur sale besogne ! Le pays saura les juger une nouvelle fois le moment venu ». Ajoutant que le gouvernement accepte « les critiques lorsqu’elles sont justifiées ». Pravind Jugnauth a aussi lancé un appel aux citoyens à faire preuve de sens de responsabilités et de rester loin des démagogues.

Par ailleurs, le PM a commenté le renvoi des municipales. « L’opposition soutient que la démocratie est en déclin. Mais, le prolongement de ce scrutin a pour but de protéger la population. La situation est sous contrôle à Maurice grâce à la collaboration de tous. Mais, nous ne sommes pas encore à l’abri par rapport aux risques de transmission de la Covid-19.  Nous devons rester vigilants. Les municipales peuvent se tenir n’importe quand mais, nous avons le devoir de protéger et d’assurer avant tout, la sécurité sanitaire de la population », a-t-il souligné.

 

0 Comments

Laisser un Commentaire

Dernière édition

Le Xournal
Lire en ligne

Xournal Dimans

Le Xournal
Lire en ligne